Le Racing Genk défend sa troisième place au classement ce vendredi, 20h45, au Sporting de Charleroi. Après trois défaites consécutives, et un début d'année civile plus que compliqué, la formation limbourgeoise doit prouver sur le terrain qu'elle soutient toujours son entraîneur John van den Brom. Chez les Zèbres, le bilan n'est pas plus impressionnant et Karim Belhocine a tout intérêt à prendre également rapidement des points.
Nous sommes le 18 octobre 2020. Vainqueur de Charleroi, Genk obtient son premier succès sous la houlette de Jess Thorup. Ce soir-là, un autre Danois, le latéral Joakim Maehle, s'illustre également en offrant les trois points à sa formation. Si le Sporting signe un triste 1/9 et voit le Club de Bruges passer en tête pour la première fois de la saison, le Racing entame alors une série impressionnante de sept victoires consécutives. Entretemps, cependant, John van den Brom prend place sur le banc genkois en remplacement de son prédecesseur qui s'est envolé pour Copenhague.

Réunion de crise à Genk

Plus de quatre mois se sont écoulés depuis la dernière confrontation entre les deux équipes. Genk, troisième, occupe une place enviable au classement à six journées de la fin de la phase classique. Charleroi, de son côté, a chuté à la onzième place mais peut encore espérer accrocher le bon wagon. Les Zèbres comptent, en effet, seulement quatre points de retard sur les deux dernières places qualificatives pour le top-4, détenues par Genk et Ostende, avec une rencontre de moins au compteur.

Les Carolos restent, de surcroit, sur quatre matchs consécutifs sans défaite. Il y a toutefois trois nuls dans le tas contre des adversaires de moindre envergure. Si on rajoute à cela l'élimination en Coupe, Karim Belhocine et les siens n'affichent pas le meilleur des visages en ce moment. Mehdi Bayat a cependant tenu cette semaine à apporter son soutien à son entraîneur. Les Limbourgeois, eux aussi, sont dans le creux de la vague avec un piètre bilan de 8 points sur 30 en 2021. Le conseil d'administration de Genk a tenu d'ailleurs une réunion de crise ce lundi pour discuter du sort de John van den Brom dont les choix et la gestion du groupe sont contestés.

Un Zèbre pour réparer les rayures ?

À l'heure actuelle, le technicien néerlandais, son staff et le noyau semblent toujours sur la même longueur d'onde. Les derniers mauvais résultats ont cependant impacté le moral des joueurs, que ce soit défensivement ou offensivement. Le trio d'attaque magique composé du meilleur buteur de la compétition Paul Onuachu, de Junya Ito et de Theo Bongonda semble entamé physiquement mais aussi, et surtout, mentalement.

Les deux ailiers de la Luminus Arena ont tendance ces derniers temps à jouer leur carte personnelle. Sans éclair de ses génies, Genk manque toutefois cruellement de solution. C'est justement la mise en place du système de jeu et les combinaisons inexistantes qui sont remises en cause chez John van den Brom. Pour éviter aux Limbourgeois de devoir chercher un quatrième entraîneur cette saison, le Carolo Theo Bongonda et ses partenaires devront se serrer les coudes et jouer en équipe ce vendredi dans le Mambourg.

Suivez la rencontre Charleroi-Genk ce vendredi, 20h45, ainsi que l'intégralité du championnat belge sur Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.