Duel au sommet ce dimanche (20h45) en Serie A puisque la Roma, troisième, reçoit l’AC Milan, deuxième. Si les deux équipes présentent de solides atouts offensifs, c’est moins le cas derrière. Et c’est peut-être bien là que la différence se fera.
Un match entre la Roma et l’AC Milan, en Italie, c’est toujours quelque chose. Les deux équipes sont habituées au top et même si les Rossoneri ont perdu de leur superbe ces dernières années, leur aura reste intact. Qui plus est, cette saison, les deux équipes performent bien puisque les Romains sont troisièmes tandis que les Milanais occupent la deuxième place du podium. Rencontre au sommet donc.
 
Par ailleurs, on peut également envisager facilement une rencontre riche en émotions. Les deux formations pratiquent un jeu particulièrement offensif cette saison, tournant à une moyenne de deux buts par match (45 buts en 23 matchs pour Milan, 47 pour la Roma). Toutefois, si l’attaque tourne bien, c’est moins le cas de la défense. De chaque côté, le secteur défensif pose question.
 
Défense romaine friable
 
Avec ses 35 buts encaissés depuis le début de saison, la Roma affiche le pire bilan de la première moitié de tableau. Personne ne fait pire dans la colonne de gauche, tandis que seules sept équipes font encore moins bien dans l’autre colonne. Loin d’être du béton armé, l’arrière-garde romaine est plutôt vulgairement bâtie en sable compacté.
 
Il faut dire que les noms qui composent la défense romaine ne sont pas réputés pour être les meilleurs du monde. Chris Smalling, par exemple, s’illustrait régulièrement avec Manchester United en réalisant des erreurs grossières. Il poursuit sur sa lancée en Italie. Sans parler du fait que la Roma tend à jouer et presser haut, ce qui peut mettre ses défenseurs, assez lents, en difficulté.
 
Escalope milanaise
 
En ce moment, cela va à peine mieux du côté de l’AC Milan. Pas plus tard que ce week-end, c’est Romelu Lukaku qui a totalement retourné la défense des Rossoneri, s’offrant un assist mais surtout un but tout en puissance. L’Inter a quitté la pelouse en ayant planté 3 roses dans le jardin de son éternel rival.
 
Après le partage 2-2 à l’Etoile Rouge de Belgrade et la défaite 2-0 à la Spezia, la défense milanaise a montré des signes de fragilité évidente. Symbole de ce naufrage, Alessio Romagnoli qui a subi les foudres de la presse. Le capitaine du bâtiment doit absolument redresser la barre ce week-end (dimanche 28 février, 20h45), sur le plan personnel mais également collectivement parlant. Après deux défaites de rang, la passe de trois passerait très mal et offrirait un boulevard à l’Inter.

Le calendrier de la 24e journée de Serie A:

Samedi:
Hellas Vérone - Juventus ( à partir de 20h45 sur Eleven Sports 1)
Dimanche:
Inter - Genoa (à partir de 15h sur Eleven Sports 1)
Naples - Benevento (à partir de 18h sur Eleven Sports 1)
AS Rome - Milan (à partir de 20h45 sur Eleven Sports 1)
 
Suivez la Serie A tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.