Ces matchs qui ont gâché la Saint-Valentin

Le 14 février est la fête des amoureux. C’est l’occasion de se réserver un petit moment en tête-à-tête. Mais si l’une des moitiés du couple est fan de football, il y a des chances que le ballon rond vienne jouer les troubles-fêtes au moment d’établir le programme de la soirée. Ces dernières années, plusieurs affiches d’exception se sont jouées un 14 février. Proximus Pickx revient sur ces matchs qui ont dû créer des tensions dans les couples.

Paris Saint-Germain - FC Barcelone (14 février 2017)

Le 14 février 2017, les joueurs du PSG ont offert une magnifique déclaration d’amour à leurs supporters. En huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, les Parisiens se sont payés le FC Barcelone sur le score sans équivoque de 4 à 0. Ce soir-là, Di Maria (deux fois), Draxler et Cavani ont cru assurer au PSG un ticket pour les quarts de finale, qui leur échappait depuis trois ans. Mais c’était sans compter l’incroyable remontada des Catalans trois semaines plus tard. La douce idylle commencée le 14 février s’est finalement transformée en cauchemar pour les Parisiens… 

Bayern Munich - Hambourg (14 février 2015)

Pour la fête de l’Amour, le Bayern Munich n’a pas été tendre avec Hambourg, le 14 février 2015. Si le match n’était pas une grosse affiche, les spectateurs ont eu la bonne idée d’allumer leur télévision. Le Bayern en a passé 8 à une pauvre équipe d’Hambourg complètement asphyxiée. Müller, Gotze, Robben, Lewandoswki et Ribéry leur ont fait passer un sale quart d’heure (de 90 minutes). Ce score fleuve a permis aux Bavarois de conserver une avance de huit points sur Wolfsburg, leur dauphin. Ils seront évidemment sacrés quelques mois plus tard. 

Tunisie - Maroc (14 février 2004)

La planète football ne s’arrête jamais de tourner. S’il n’y a pas de match en Europe, il suffit de se tourner en Afrique. Le 14 février 2004 n’était autre que le jour de la finale de Coupe d’Afrique des Nations entre la Tunisie et le Maroc. En demies, les Aigles de Carthage avaient battu le Nigeria aux tirs au but, tandis que les Lions de l’Atlas s’étaient défaits du Mali 4-0. Grâce à des buts de Santos et Jaziri, la Tunisie s’est imposée 2-1 chez elle, à Tunis. Guidée par l’entraîneur français Roger Lemerre, elle remportait alors la première CAN de son histoire.

Liverpool - Arsenal (14 février 2006)

Les deux clubs anglais s’affrontaient dans un match en retard de Premier League en ce mardi de l’année 2006. Liverpool, 3e à 16 points du leader Chelsea, espérait la victoire pour croire encore au titre. Arsenal, 5e, luttait pour intégrer le top-4 synonyme de Champions League. 

Les Reds avaient mieux entamé le match que les Gunners. À la 32e minute, Steven Gerrard voyait cependant son pénalty arrêté par Jens Lehmann. En seconde période, le jeu s’équilibrait. Le coach de Liverpool Rafael Benitez faisait monter Luis Garcia pour redonner du peps à son attaque. Pari gagnant, puisque l’Espagnol trompait Lehmann en tout fin de match pour offrir la victoire aux siens.

FC Barcelone - Real Madrid (14 février 1999)

Un Clasico un jour de Saint-Valentin, c’est l’assurance de créer des problèmes dans les couples! En 1999, le Barça reçoit son grand rival madrilène au Camp Nou. Sur le papier, les Blaugranas en imposent: Frank De Boer, Phillip Cocu, Pep Guardiola, Luis Enrique, Rivaldo, Luis Figo ou Patrick Kluivert figurent dans le onze de base. Du côté du Real, ce sont Roberto Carlos, Clarence Seedorf et Raul qui mènent la barque, quelques années avant l’ère des Galactiques. 

Le match sera à sens unique: 3-0 pour Barcelone grâce à un doublé de Luis Enrique et un but de Rivaldo. Mais avec 6 cartons jaunes et un rouge pour Roberto Carlos, la rencontre fut plus un combat de boxe qu’un hymne à l’amour.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top