Tom Brady au 7e ciel avec les Buccaneers

Tom Brady a remporté le 7e Super Bowl de sa carrière au terme d'un match maîtrisé de bout en bout par les Buccaneers (31-9).

Il y a un peu moins d'un an, nombreux sont ceux qui considéraient que son arrivée en Floride était une forme de préretraite sous le soleil et que son passage à Tampa Bay serait synonyme de déclin, un chapitre vite oublié de son incroyable carrière. Avec cette victoire, il construit un peu plus sa légende, celle du plus grand quarterback de tous les temps.

Rob Gronkowski, comme au bon vieux temps

La retraite, Rob Gronkowski y a goûté. Après le dernier sacre des Patriots en 2018, le Gronk décide d'en rester là. Son corps le fait souffrir, il veut profiter de la vie et se lance dans le catch. Mais quand Tom Brady l'appelle pour l'accompagner à Tampa Bay, il accepte. Les deux joueurs sont proches et il croit au projet. Muet depuis le début des play-offs, Rob Gronkowski est sorti de sa boîte lors de ce Super Bowl. Il a inscrit les deux premiers touchdowns des Bucs pour les lancer sur la voie du succès. À l'issue du match et après avoir gagné sa quatrième bague, il a annoncé qu'il « ne voit aucune raison de ne pas revenir la saison prochaine ».

Antonio Brown revient des enfers

Antonio Brown a longtemps été considéré comme le meilleur receveur de la ligue, mais ces dernières années, c'est surtout ses frasques qui lui ont valu la une des journaux. Après avoir quitté les Steelers en allumant une partie du vestiaire, il signe aux Raiders en 2019. Il est finalement coupé avant le début de la saison. Récupéré par les Patriots de Tom Brady, il est licencié après un match en raison de diverses plaintes déposées contre lui. Il déclare alors qu'il ne jouera plus en NFL. À la fin de la suspension de 8 matchs infligée par la NFL, il rejoint les Buccaneers en octobre dernier. Il inscrit un touchdown lors du Super Bowl et gagne son premier titre.

La défense, le chef-d'œuvre des Buccaneers

Si offensivement, la prestation des Buccaneers fut solide, la défense a elle évolué à un niveau exceptionnel tout au long du match, ne concédant que 9 points aux Chiefs et aucun touchdown. Jamais dans sa carrière, Patrick Mahomes n'avait été maintenu sous la barre des 10 points. Le schéma mis en place par le coordinateur défensif Todd Bowles a parfaitement fonctionné. Auteur de 12 tacles (dont 2 pour perte) et d'une interception en fin de match, le linebacker Devin White est l'un des visages de cette incroyable défense.

La consécration pour Bruce Arians

Bruce Arians connaît le goût de la victoire : il a gagné le Super Bowl à deux reprises en tant que membre du staff des Steelers dans les années 2000. Mais ce titre est le premier pour lui en tant que coach principal. À 68 ans, il devient le coach le plus âgé à remporter le titre suprême. Les craintes étaient grandes au début de la saison à propos de sa compatibilité avec Tom Brady. Adepte du jeu en profondeur, Arians aime les quarterbacks qui disposent d'un gros bras. Tom Brady a beaucoup de qualités, mais pas celle-là. Mais au fil des semaines, la magie a opéré : 40 TD/12 INT en saison régulière, 10 TD/ 3 INT en play-offs.

Et Patrick Mahomes dans tout ça??

Abandonné par sa ligne offensive qui a pris l'eau tout au long de la nuit, Patrick Mahomes a vécu un Super Bowl très compliqué. Il s'est pourtant battu, a beaucoup couru pour tenter de prolonger les jeux avant de réaliser des lancers extraordinaires en fin de match. Malheureusement pour lui et pour le suspense, ses receveurs n'étaient pas dans un grand soir. Cette défaite enlèvera probablement un peu de pression des épaules des Chiefs la saison prochaine, mais il faudra la digérer. Il n'est jamais simple de se relever d'une défaite au Super Bowl. Patrick Mahomes ne sera pas Michael Jordan, celui qui ne perd jamais les finales. Mais il peut encore être Tom Brady, c'est bien aussi.

The Weeknd assure le spectacle

C'est presque une œuvre cinématographique que The Weeknd a proposée à la mi-temps du Super Bowl. Entouré de dizaines de danseurs masqués, il a pu jongler avec les mesures sanitaires pour proposer un spectacle haut en couleur. La clôture du concert avec son tube «?Blinding Lights?» sur la pelouse du Raymond James Stadium était un beau moment. L'artiste canadien avait investi 7 millions de dollars de sa poche pour assurer un spectacle à la hauteur de ses attentes et ça s'est vu. À ce tarif, on peut simplement regretter une qualité de son pas toujours optimale.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top