Pourquoi il faut profiter des dernières courses d'Alejandro Valverde

Alejandro Valverde a confirmé jeudi qu’il comptait mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison 2021. Si l’Espagnol, qui aura 41 ans en avril, n’a plus rien à prouver dans le peloton professionnel, il entend bien quitter le monde de la petite reine par la grande porte.

Une page va se tourner dans le cyclisme. Professionnel depuis 2002, Alejandro Valverde a annoncé, lors de la présentation officielle de l’équipe Movistar, qu’il pendrait son vélo au clou à la fin de la saison. "Je démarre avec l’idée que ce sera ma dernière année", a déclaré le coureur le plus âgé du peloton.

Le monde du vélo prendra donc bientôt congé de l’un des plus grands coureurs de son histoire, non sans profiter une dernière fois de sa classe et de ses exploits, car le Murcien nourrit de grandes ambitions pour sa dernière saison.

Une polyvalence hors norme

Durant près de 20 ans, Valverde s’est construit l’un des plus grands palmarès du cyclisme. Une longévité qui impressionne, tout autant que la polyvalence et l’incroyable régularité du coureur espagnol. Ces caractéristiques, ses capacités de puncheur-grimpeur et sa belle pointe de vitesse au sprint lui ont permis d’obtenir d’innombrables places d’honneur et de glaner quelque 127 succès professionnels.

Vainqueur du Tour d’Espagne en 2009, il totalise pas moins de huit podiums, vingt top-10 et 17 victoires d’étapes sur les trois grands tours. Mais c’est surtout sur les classiques ardennaises que l’Espagnol a souvent laissé des miettes à ses adversaires. "El Imbatido" détient en effet le record du nombre victoires sur la Flèche wallonne (5) et a levé les bras quatre fois sur Liège-Bastogne-Liège. Après avoir échoué à six (!) reprises sur le podium des Championnats du monde, Valverde décroche enfin le graal à Innsbruck en 2018, à l’âge de... 38 ans. Seule ombre au tableau d’une immense carrière, son implication dans l’affaire Puerto, qui lui vaudra une suspension de deux ans en 2010.

Le titre olympique comme ultime consécration?

Dans la dernière partie de sa carrière, le Murcien se mue de plus en plus souvent en équipier, en se mettant notamment au service de Nairo Quintana sur les grands tours. Si ses performances ont été un peu moins impressionnantes ces deux dernières années, le coureur de la Movistar reste très ambitieux pour sa dernière saison.

Outre “ses” classiques ardennaises et “sa” Vuelta, l’Espagnol, qui fera l'impasse sur le Tour de France, a fait des Jeux Olympiques de Tokyo le dernier grand objectif de sa carrière. "Les JO sont l'objectif. Nous savons que ce sera difficile mais j'aimerais être là", a-t-il confié. Et quelque chose nous dit qu’en juillet, sur le tracé montagneux de Tokyo, le vétéran de 41 ans sera encore une fois au rendez-vous...

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !

Cyclisme

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top