Les célébrations mythiques: Roger Milla entre dans l'histoire en dansant

Marquer un but est ce qui procure la plus belle sensation pour tout joueur de football. La joie des joueurs s'accompagne parfois de célébrations qui marquent les esprits par leur caractère insolite, provocateur ou même politique. Nous débutons notre série avec la danse iconique de Roger Milla, qui a enchanté la planète foot dans les années 1990.

Roger Milla est devenu une icône et un exemple pour les jeunes joueurs en Afrique. Le Camerounais a évolué en France pendant une bonne dizaine d'années, passant notamment par Monaco, Saint-Etienne et Montpellier. Mais c’est surtout lors de plusieurs Coupes du monde que l’attaquant fit forte impression.

Lors de la Coupe du monde 1990 en Italie, où il réalise sa plus belle performance de footballeur, l'attaquant de 38 ans se fait remarquer avec une danse insolite pour célébrer ses buts.

Un déhanché mémorable

Les Lions indomptables sont la révélation du tournoi. Ils parviennent à s'extirper d’un groupe comportant la Roumanie de Gheorge Hagi, l'Argentine de Diego Maradona et la Russie. En huitième de finale, ils héritent de la Colombie de René Higuita, dont ils disposent grâce à un doublé de Milla. Ils durent malheureusement s’incliner contre l'Angleterre en quart de finale, mais signeront la meilleure performance d'une sélection africaine en Coupe du Monde.

Milla inscrivit quatre buts dans la compétition, et les fans du monde entier purent à chaque fois assister à un moment insolite. Après chaque réalisation, l'attaquant se dirigeait vers le poteau de corner pour exécuter un déhanché qui transpirait la joie et la spontanéité.

Plus vieux buteur du Mondial

Sans le vouloir, Milla a lancé une véritable mode. Aujourd'hui, beaucoup de footballeurs font preuve de créativité pour fêter leurs buts, et Milla fut l'un des pionniers dans ce domaine. Jusqu'alors, les joueurs étaient peu inspirés et se contentaient de lever les bras ou serrer le poing pour célébrer un goal. Jusqu'à ce que Milla apporte une touche de fantaisie à ce rituel.

Lors de la Coupe du monde de 1994 aux États-Unis, le monde a pu assister une dernière fois à sa danse désormais mythique. A 42 ans, il se distingue en marquant un but contre la Russie et devient le plus vieux buteur de l'épreuve.

Lors de cette même tournoi, l'attaquant brésilien Bebeto a repris le flambeau avec une célébration qui reste encore aujourd'hui dans toutes les mémoires. Mais cela, c’est pour plus tard!

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top