Mission accomplie pour Mbaye Leye, qui a réussi ses grands débuts comme entraîneur principal du Standard. Lundi soir, les Liégeois ont regoûté à la victoire contre Waasland-Beveren (3-1). Et pour sa première à la tête des Rouches, Leye a déjà posé plusieurs choix payants.
Mbaye Leye n’a pas manqué son départ sur le banc de touche du Standard. Hier soir, les Liégeois ont enfin retrouvé les joies de la victoire en Jupiler Pro League, eux qui couraient après un succès depuis le 1er novembre dernier et restaient sur quatre défaites de rang. Pour trouver la trace d’une victoire par au moins deux buts d’écart en championnat, il fallait même remonter au mois d’août et un déplacement au Beerschot (0-3).

Sérieux et appliqués, les Rouches de Leye ont émergé en seconde période, grâce à un doublé de Selim Amallah, dont un magnifique coup franc, et un but de Bope Bokadi à un quart d’heure du terme. Une victoire importante qui leur permet de se replacer à la dixième position, à 4 points de la quatrième place.

Message entendu

Au-delà du résultat, forcément satisfaisant, les Standardmen ont affiché de très bonnes intentions tout au long du match. Engagement, pressing, construction et jeu vers l’avant… Les troupes de Leye ont montré qu’elles étaient réceptives au discours de leur nouveau coach, même si tout n’a pas été parfait.

Sans tout révolutionner, l’entraîneur sénégalais a déjà posé quelques choix forts pour son premier match en tant que T1. Optant pour un dispositif en 4-2-3-1, il a confié le brassard de capitaine à Mehdi Carcela, dont il entend faire un pion essentiel du renouveau du club. Le Marocain, qui a encore très peu joué cette saison, a assumé ses nouvelles responsabilités et s’est montré très impliqué, notamment dans le repli défensif. Il faudra sans doute quelques matches pour qu’il retrouve la folie caractéristique de son jeu.

La surprise Siquet

Leye a également choisi de faire confiance au jeune Hugo Siquet (18 ans) au poste d’arrière-droit, au détriment de Laurent Jans. Pour sa première titularisation à Sclessin, ce pur produit de l'Académie liégeoise a parfaitement répondu aux attentes. Sobre défensivement, il a montré beaucoup d’envie, s’illustrant surtout offensivement avec ses centres millimétrés, dont un se transformera en passe décisive pour le deuxième but de Selim Amallah.

Malgré tous ces motifs de satisfaction, l’entraîneur des Rouches sait que le chemin est encore long: “On est en train de gravir des échelons. Mais on est encore loin d’où doit être le Standard, et pas qu’au classement général.” Avant de pouvoir nourrir de nouvelles ambitions, les Liégeois devront confirmer cette embellie dès dimanche au Cercle Bruges, qui reste sur sept défaites de rang.

La suite du programme de janvier sera corsée pour les Liégeois, avec trois autres déplacements, dont un au Club Bruges, et un choc wallon contre Charleroi. Ce n’est qu’après ces rendez-vous que l'on pourra tirer un premier bilan de l’ère Leye en bord de Meuse.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.