Qui sera le nouvel entraîneur de l’Antwerp ?

Ivan Leko ayant définitivement mis les voiles pour la Chine et le Shanghai SIPG FC, l’Antwerp se cherche désormais un nouveau T1. Comme aucune fumée blanche ne s’échappe encore du Bosuil pour l’instant, Proximus Pickx s’est penché sur les candidats potentiels à la succession du Croate.

Les options belges

La piste belge la plus concrète pour la direction anversoise semble mener à Marc Wilmots. Le nom de l’ancien sélectionneur des Diables Rouges est régulièrement cité ces dernières semaines et il se pourrait qu’il reprenne bientôt du service en Jupiler Pro League. Pour Wilmots, ce serait un retour dans un club belge après pas moins de 16 ans, lorsqu'il avait quitté Saint-Trond en 2005. Depuis décembre 2019 et la fin tumultueuse de son aventure iranienne, Wilmots est sans emploi.

La deuxième option belge est Franky Vercauteren, lui aussi sans contrat depuis sa période à Anderlecht. Wilmots et Vercauteren ont tous deux été cités au Standard pendant un certain temps, avant que la direction des Rouches décide de donner sa chance en tant que T1 à leur ancien joueur et assistant Mbaye Leye.

Enfin, le nom de Felice Mazzu circule également. Après son très bon travail à Charleroi puis son échec à Genk, l’Union Saint-Gilloise lui a donné une nouvelle chance. Sous les ordres de Mazzu, le club bruxellois trône actuellement en tête du classement de 1B.

Les étrangers passés par notre championnat

Le prochain coach de l’Antwerp pourrait aussi être un étranger qui possède une certaine expérience du football belge. Parmi eux, citons René Weiler. Il y a quelques années, le Suisse a fait du bon boulot à Anderlecht, menant notamment les Mauves au titre national. Après une courte période dans le club égyptien d’Al Ahly, Weiler est de nouveau sur le marché.

Un autre nom pas inconnu en Belgique est celui de Ricardo Sa Pinto. Le fougueux Portugais a fait, c’est le moins que l’on puisse dire, un passage remarqué au Standard. En 2018, il a emmené les Rouches vers une victoire finale en Coupe et une deuxième place en championnat. Ses expériences suivantes, au Legia Varsovie, au Sporting Braga et à Vasco Da Gama furent cependant moins couronnées de succès. Dans ce dernier club, il n’est d’ailleurs resté que deux mois.

D'autres personnalités, comme Bernd Hollerbach, Besnik Hasi et Bernd Storck, sont également citées. Si Hasi et Storck sont actuellement sous contrat, Hollerbach, qui a impressionné la saison dernière en installant Mouscron dans le milieu du classement, attend une nouvelle opportunité depuis son passage dans le Hainaut.

Une surprise ?

Enfin, la liste des potentiels candidats comprend deux noms plutôt ronflants: le Néerlandais Mark van Bommel et le Français Patrick Vieira. Van Bommel a une grande carrière de joueur derrière lui, ayant notamment défendu les couleurs du FC Barcelone, du Bayern Munich et de l'AC Milan. Les choses se passent toutefois moins bien en tant qu’entraîneur jusqu’à présent. Après avoir été l’adjoint de son beau-père Bert van Marwijk en Arabie Saoudite et en Australie, il a pris la tête du PSV Eindhoven en 2018. Il y a connu de très bons débuts avant d’être remercié après une saison et demie. Depuis lors, il est à la recherche d'un nouveau défi.

Quant à Patrick Vieira, il pourrait constituer une autre grosse surprise. Ces dernières années, l'ancien joueur d'Arsenal et de la Juventus fut actif à New York et à Nice, où il est resté deux ans et demi. De moins bons résultats en championnat et l'élimination en Europa League lui ont coûté sa place en décembre dernier.

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top