Ces Belges qui ont percé à l’étranger en 2020

Malgré tout, l’année 2020 fut synonyme de succès pour certains de nos compatriotes. Une série de Belges ont réussi, cette année, à développer leur carrière et à acquérir une petite renommée en dehors de nos frontières. Voici un petit tour de ceux qui se sont faits remarquer à l’étranger en 2020. 

Lous and the Yakuza

Marie-Pierra Kakoma, de son vrai nom, est incontestablement l’une des sensations musicales de l’année. Cet artiste belgo-congolaise a été propulsée sur le devant de la scène à l’automne 2019 grâce à son premier single ‘Dilemme’. Elle a ensuite connu une ascension fulgurante dans les mois qui ont suivi. Son univers hybride, oscillant entre pop, R&B, hip-hop et trap, a séduit le public à l’international. 

Ses clips ont comptabilisé des millions de vues sur Youtube et Spotify l’a sélectionnée pour son initiative "RADAR", qui vise à promouvoir la renommée internationale de jeunes artistes. Acclamée aux Etats-Unis, Lous a eu l’honneur de se produire dans l’incontournable ‘Tonight Show’ de Jimmy Fallon, où seules les plus grandes stars sont invitées. Elle a aussi fait la couverture du magazine Elle et s'est même retrouvée dans les pages du quotidien italien Corriere della Serra. Enfin, en octobre dernier, Lous and the Yakuza a sorti son premier album studio. Tout cela à seulement 24 ans!

Adil El Arbi et Bilall Fallah

Au début de l’année 2020, sortait (encore dans les salles à l’époque) le troisième volet de la saga ‘Bad Boys’. Dans ‘Bad Boys for Life’, Will Smith et Martin Lawrence reprenaient leur rôle des deux amis et policiers de Miami. Pour réaliser ce blockbuster tant attendu, le célèbre producteur Jerry Bruckheimer a fait appel à deux jeunes cinéastes bien de chez nous: les Anversois Adil El Arbi et Bilall Fallah. 

Le duo s’était fait une petite notoriété en Flandre, puis en Belgique grâce à ‘Black’, un film qui traite des bandes urbaines. Interdit aux moins de 16 ans, le long-métrage n’était finalement même pas sorti en salles en raison de la réticence des cinémas. Alors qu’ils menaient des petits projets à l’étranger, Adil El Arbi et Bilall Fallah ont été approchés par Bruckheimer. Le producteur a été impressionné par ‘Black’, qu’il a découvert lors d’un festival à Toronto, et leur a proposé de réaliser son prochain projet, à savoir la suite de ‘Bad Boys’. Une belle reconnaissance internationale pour nos deux Belges.

Angèle

Evidemment, Angèle était déjà bien connue à l’étranger, principalement en France, avant cette année. Mais la chanteuse belge a franchi une nouvelle étape cette année, puisque sa notoriété a désormais dépassé les frontières de l'Europe. En avril 2020, Angèle participait à l’événement mondial One World: Together At Home, un immense concert virtuel organisé par Lady Gaga pour soutenir la lutte contre la Covid-19. Et voici quelques mois, l’interprète de ‘Balance ton quoi’ sortait un single avec une star mondiale de la pop, la Britannique Dua Lipa. ’Fever’ a été streamé plus de 14 millions de fois lors de sa première semaine, et s'est classé dans les charts d’une multitude de pays. Le tube intègre également le Billboard Global 200, le classement des meilleures chansons au monde en matière de ventes et de streaming.

Mehdi Dehbi

L’année 2020 fut celle de la révélation pour l’acteur belge de 34 ans. Le 1er janvier, Netflix lançait sa série 'Messiah', dont Mehdi Dehbi était la tête d’affiche. Il y incarne un homme apparu de nulle part, au Moyen-Orient, qui attire l’attention internationale par ses actes mystérieux et les troubles qu’il provoque. La CIA mène une enquête pour découvrir les origines de ce parfait inconnu qui ameute les foules et qui semble capable de bouleverser l’ordre mondial.

Après avoir joué dans quelques films belges (notamment un produit par les frères Dardenne) ou français (‘Le Fils de l’Autre’), Mehdi Dehbi a accédé à une véritable reconnaissance internationale avec cette série diffusée par la célèbre plateforme de streaming. 

Mallory Gabsi

Le jeune chef est devenue cette année un visage incontournable de la cuisine. Sélectionné pour la 11e saison de ‘Top Chef’, Mallory s’est hissé jusqu’en demi-finale du concours et s’est attiré la sympathie du public par sa bonne humeur et sa sincérité. Sa popularité n’a fait que grimper depuis. Quelques semaines après l’émission, ’Malou’ a ouvert une friterie éphémère à Paris avec l’autre candidat Adrien Cachot. Le concept a rencontré un immense succès avant de devoir s’arrêter à cause des mesures sanitaires. Le jeune chef a également continué sa carrière en télé, puisqu’il accompagnera le chef Philippe Etchebest dans la prochaine saison de 'Cauchemar en cuisine'.  

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top