La 17ème journée de la JPL qui s’est déroulée ce week-end a été amputée de deux rencontres pour cause de coronavirus. Aussi, seulement 13 buts ont été marqués, il n’y a eu aucun partage et les résultats ont encore resserré davantage les positions au classement.
 
A défaut de pouvoir avancer des statistiques représentatives de cette 17ème journée par rapport aux journées précédentes, nous profitons donc de l’occasion pour passer en revue quelques stats globales (source : transfermarkt.fr) alors que 11 des 18 équipes de la JPL ont déjà disputé 18 matches et ont donc dépassé de la cap de la moitié de la compétition.
 
Joueurs utilisés
 
Philippe Clement, le coach du Club de Bruges, est l’entraîneur qui depuis le début de championnat a utilisé le moins de joueurs (22). Pourtant, les Blauw en Zwart ont été engagés sur deux fronts (JPL et LDC). Deux joueurs ont participé à toutes les rencontres de championnat (18) des actuels leaders de la 1A. Il s’agit de Clinton Mata (16 fois dans le onze de base et 2 montées au jeu) et de Hans Vanaken (18 fois dans le onze de base et remplacé à 2 reprises). 
 
Alexander Blessin (KVO) est l’autre coach qui s’est appuyé sur un nombre relativement réduit de joueurs (23). 
 
Par contre, Marc Brys (OHL) est le mentor qui a utilisé le plus de joueurs depuis le début du championnat : à savoir 33 ! Mais en s’appuyant tout de même sur plusieurs certitudes : Thomas Henry, Xavier Mercier, Sasha Kotysch, Kamal Sowah et David Hubert qui ont tous plus de 1.500 minutes de jeu à leur compteur sur les 1620 possibles.
 
Le duo Frank Vercauteren/Vincent Kompany (RSCA) a utilisé 32 joueurs différents depuis la première journée. Un seul joueur a tout joué (Michael Murillo : 1.620 minutes). A part le Panaméen, Sambi Lokonga (1.242 minutes) et Lukas Nmecha (1280 minutes), aucun autre Mauve n’a eu droit à plus de 1.200 minutes de jeu depuis cet été.
 
Fair-play
 
Depuis le début de la saison, 588 cartes jaunes, 37 cartes rouges (18 doubles jaunes et 19 rouges directes)  ont été distribuées par les hommes en noir.
 
Ainsi, le Club ne trône pas seulement en tête de la JPL au niveau des points obtenus (36), les hommes de Philippe Clement sont aussi l’équipe la plus fairplay avec seulement 24 cartes jaunes et 0 carte rouge depuis le début de la saison. Le Beerschot (29 cartes jaunes, 0 rouge) et La Gantoise (26 cartes jaunes mais aussi une carte rouge et une double jaune) complètent le podium des équipes les plus fair-play.
 
A l’autre bout du classement, on trouve St-Trond (38 jaunes, 5 rouges dont 2 exclusions directes), le KV Mechelen (39 jaunes, 3 rouges dont 2 directes) et le RCS Charleroi (41 jaunes, 2 rouges directes).
 
Jeunesse
 
Le 15 décembre dernier, contre le KV Ostende (victoire 2-1), Vincent Kompany a débuté la rencontre avec l’équipe la plus jeune de la JPL, puisque la moyenne d’âge était de 22 ans. 
Par ailleurs, c’est Karim Belhocine qui a aligné le 27 novembre dernier à Eupen (défaite 3-1) le onze à la moyenne d’âge la plus élevée de la JPL avec une moyenne d’âge de 29,3 ans.
 
Possession du ballon
 
A part Mouscron (39,8% de possession du ballon en moyenne par match) et OH Leuven (42,9%), aucune équipe de 1A n’abandonne franchement la possession du ballon à l’adversaire.  De fait, seuls le Club de Bruges (56,8%) et La Gantoise (56%) parviennent à présenter des stats de possession du ballon franchement à leur avantage. Mais possession du ballon ne rime pas nécessairement avec succès. Ainsi, le 28 novembre dernier au Canonnier, les Blauw en Zwart ont eu 68,6% de possession du ballon mais ont dû se contenter d’un nul blanc face à Mouscron. A l’opposé, au Stade Arc-en-Ciel de Waregem, les champions en titre ont signé leur plus large succès de la saison (0-6) avec seulement 42,8% de possession (leur plus faible pourcentage).

Mais cette saison, c’est le RSC Anderlecht qui a signé le 23 août dernier la stat de possession du ballon la plus impressionnante lors du match contre l’Excel Mouscron (1-1). Les Mauves avaient alors atteint les 73,8%.