Ce week-end, et quelques semaines après avoir, enfin, remporté sa première finale majeure de 2020 durant les IEM Beijing-Haidan, Vitality a réalisé le doublé en s’adjugeant la première place des finales automnales du circuit Blast. Un deuxième titre d’affilée qui fait du bien à La Ruche, à quelques jours de l’IEM Global Challenge, dernière compétition de l’année 2020.

Ce week-end avaient lieu les Fall Finals du circuit Counter-Strike compétitif Blast Premier. Pour l’occasion, la compétition réunissait quelques unes des meilleures équipes européennes. Parmi les participants, on retrouvait notamment G2, Astralis, ou encore Natus Vincere, finalistes malheureux des IEM Beijing-Haidan. Au terme d’une semaine de compétition acharnée, c’est finalement Vitality qui s’emparait d’un deuxième titre consécutif, propulsant définitivement la structure française en tête des classements.

Qualifiées via la saison régulière, les abeilles se défaisaient du début de l’arbre sans aucun soucis, affrontant tour à tour mousesports, Natus Vincere et BIG. Les abeilles signaient là une performance en ne concédant qu’une seule map sur tout le tournoi. Elles arrivaient alors remontées à bloc pour leur affrontement final face à Astralis. Ceux-ci, relégués dans l’arbre inférieur par Na’Vi sur le score de 1-2 en quarts de finale, réussissaient cependant à surprendre en effectuant une folle remontée à travers le loser bracket.

Après avoir retiré Train et Mirage du pool de cartes, les deux équipes se lançaient enfin pour la première map de la rencontre : Vertigo. Une phase de défense rondement menée et 12 rounds gagnés sur la mi-temps, les Vitality étaient en position dominante. Il ne leur fallait alors que cinq manches supplémentaires et un misutaaa en forme olympique pour accrocher les quatre points nécessaires. Les Vitality mène 1-0.

La rencontre se poursuivait alors sur Dust 2, une carte beaucoup plus disputée. Les Astralis infligeaient alors à l’équipe française le même score qu’ils menaient alors sur la map précédente. Les Vitality, sûrement conscients de l’enjeu du match et de ce que représenterait une seconde victoire d’affilée, reprennent alors du poil de la bête jusqu’à remonter 14-13 au tableau des scores. La machine danoise se met alors en route et les hommes d’Astralis, emmenés par device, s’adjugent de la deuxième manche sur le score de 16-14. Balle au centre.

Mais les Vitality en avaient encore sous le coude, et cela aurait été bien mal les connaitre que de penser qu’ils allaient laisser Astralis dicter le jeu. Tout se jouait donc sur Inferno, désormais théâtre des rêves de victoire pour les équipes européennes. Si les Astralis réussissaient à défaire Vitality lors du pistol round, ces derniers réalisaient l’exploit de remporter les sept manches suivantes, partant pourtant avec un déficit économique. Les Astralis, perdaient alors pied, ne réussissant qu’à scorer cinq manches au total, et laissant au passage Vitality glaner son deuxième titre majeur en moins de deux mois.

Décidément, il semble que la solution du roster à six joueurs, mise en place grâce à la venue de notre compatriote Nivera semble porter ses fruits après 2 mois de victoires. Les hommes d’XTQZZZ s’imposaient donc sur le score de 16-4, 14-16, 16-5 et repartent gonflés à bloc en vue de la dernière compétition majeure de 2020, l’IEM Global Challenge. Un évènement que vous pourrez bien entendu suivre en direct ici, sur Pickx.be mais aussi sur Pickx Live !

Copyright : BLAST