Plagiat ou original? Ces films ont été accusés d’être de simples copies

Chaque année, l’industrie du cinéma déverse une multitude de nouvelles oeuvres sur nos écrans. Il est inévitable que des films se ressemblent, que ce soit dans le scénario ou dans la mise en scène. Mais saviez-vous que certaines grosses productions ont carrément eu des procès pour plagiat? Proximus Pickx vous en cite quelques-unes. 

Avatar

Une superproduction comme ‘Avatar’ de James Cameron se prête facilement aux accusations de plagiat. Après tout, beaucoup seraient heureux de prendre une part de l’immense gâteau que représentent les 2,7 milliards de dollars de recettes du film. 

Une rapide recherche sur Internet permet de recenser pas moins de quatre procès autour du blockbuster. Les instigateurs estiment à chaque fois, selon des degrés divers, que le scénario du film est inspiré de leurs propres oeuvres. Bien que certaines similitudes soient parfois frappantes, il est difficile de prouver que Cameron a vraiment volé ses idées

Rappelons toutefois que le réalisateur a déjà été démasqué pour plagiat. Pour ’Terminator’, il a dû admettre que son scénario avait beaucoup en commun avec plusieurs épisodes de la série ‘Outer Limits’ de Harlan Ellison. Ce dernier a d’ailleurs été inclus au générique du film.

'Paranoïak' et 'Fenêtre sur cour'

Paranoïak’ est un thriller de 2007 réalisé par D.J. Caruso. Le film mettant en scène Shia LaBeouf a rencontré un modeste succès, mais surtout, beaucoup y ont vu une pâle copie du grand classique d’Alfred Hitchcock, ‘Fenêtre sur cour’. Dans les deux oeuvres, on suit un personnage cloîtré à l’intérieur de sa maison, qui n’a rien d’autre de mieux à faire que de regarder par la fenêtre avec des jumelles. Au fur et à mesure de leurs observations, tant le jeune Kale (‘Paranoïak’) que Jeff (‘Fenêtre sur cour’) sont de plus en plus convaincus que leur voisin est un psychopathe.

Ces similitudes ont convaincu les ayant droits de l'auteur Cornell Woolrich, dont la nouvelle ‘It Had to Be Murder’ avait inspiré le chef d’oeuvre d'Hitchcock, d'intenter un procès. Cependant, l’accusation de plagiat a été rejetée par un juge de New York, pour qui les ressemblances scénaristiques ne concernaient que des traits généraux de l’intrigue, qu’on ne peut considérer comme des inventions protégées.

"Contrairement à la nouvelle de Woolrich, ’Paranoïak’ contient toute une série de sous-intrigues", a indiqué le juge, considérant également que le film de 2007 est bien plus dynamique et teinté d’humour et de romance que la nouvelle. L’affaire en est restée là.

The Island vs. The Clonus Horror

Autre réalisateur mondialement reconnu, Michael Bay n’est pas non plus au-delà de tout soupçon. Son film ‘The Island’, sorti en 2005, nous plonge dans un monde parallèle où des clones sont élevés afin de fournir de nouveaux organes à leur modèle original. Cette histoire rappelle fortement celle du film ‘The Clonus Horror’, qui date de 1979. 

Michael Bay et la société Dreamworks ont été poursuivis en justice par les producteurs du film, mais ils n’ont jamais cessé de nier tout plagiat. Jusqu’au jour où un juge a considéré la plainte comme recevable. Le réalisateur et le studio ont alors décidé de régler l’affaire à l’amiable, pour une somme dont on ignore le montant. 

Michael Bay s’amuse également à copier son propre travail. Dans sa saga, ’Transformers 3 : La Face Cachée de la Lune’, le réalisateur n’a pas hésité à réutiliser des séquences de ‘The Island’ ou de ‘Pearl Harbor’. Il faut savoir se rendre hommage à soi-même...

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top