Correspondant à l'étranger, un métier à part

Les journalistes qui officient depuis l'étranger pour les médias belges sont de plus en plus rares, voici un petit tour d'horizon d'un métier qui fait souvent rêver mais qui n'est pas de tout repos. 

Les journalistes correspondants sont chargés d'aborder l'actualité d'une zone géographique qu'ils couvrent pour un média. Ils se trouvent donc sur place, ou du moins à proximité, ce qui leur permet de fournir une information plus ancrée dans la réalité de la région. Ce sont les yeux d'une rédaction à l'étranger. On fait souvent appel à eux pour un duplex en direct au journal télévisé par exemple. D'autres écrivent également pour la presse écrite, ou les deux.

La plupart des médias belges ont considérablement réduit l'appel aux correspondants à l'étranger, car c'est une dépense qu'ils ne peuvent plus se permettre. Souvent, il s'agit de journaliste de la rédaction qu'on envoie dans un pays pour une courte mission, comme pour couvrir les élections américaines par exemple. Pour le reste, ce sont des journalistes qui vivent sur place, et qui travaillent souvent avec plusieurs médias en même temps.

Un métier difficile

De l'avis des journalistes correspondants, c'est un très beau métier. Ils sont évidemment beaucoup plus sur le terrain, et peuvent couvrir une large palette de sujets. Leur quotidien est fait d'imprévus et de rencontres. Evidemment, le fait de vivre dans un autre pays est grisant pour beaucoup. Néanmoins, il ne faut pas avoir peur de se lever tôt, ou se coucher tard, en fonction du décalage horaire. Enfin, pour les correspondants permanents, majoritairement indépendants, beaucoup estiment gagner assez mal leur vie. 

La jungle du direct

Les duplex en direct des journaux télévisés, du fait de la distance, créent souvent des situations cocasses. Fous rires, problèmes techniques et bourdes, la RTBF s'est fait un plaisir de compiler ces meilleurs moments.
 
Même à l'étranger, on croise des Belges, ce journaliste sportif de RTL a perdu patience à Toulouse, où il couvrait un match des Diables.

Ou encore ici, quand un journaliste de France 2 est accueilli comme il se doit sur la Grand-Place de Bruxelles.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top