Ces personnages de cinéma qui cassent les stéréotypes

Les stéréotypes sont là pour être brisés. Beaucoup de cinéastes ont compris que leurs personnages devenaient bien plus intéressants lorsqu'ils sont imprévisibles et sortent des carcans traditionnels. Proximus Pickx a répertorié une série de films qui mettent en scène des héros qui cassent les codes.

Kick-Ass

Dave est un geek fan de comics qui se met en tête que, lui aussi, peut devenir un super-héros. Il tente de combattre le crime de son propre côté, mais il se prend raclée sur raclée. Jusqu’au jour où il sauve réellement la vie d’un homme, non sans un brin de chance. 

Le cliché de l’adolescent ordinaire qui se transforme en héros, on l’a déjà vu. Mais au contraire de Spider-man, qui obtient ses pouvoirs en un claquement de doigt après avoir été mordu par une araignée, l’apprentissage de Kick-Ass se fait à la dure. Le jeune Dave va morfler, et ne va jamais échapper à ses faiblesses d’être humain "normal". 

Parmi les grandes surprises du film, on retrouve les personnages de Hit Girl, une fille de onze ans qui tue sans scrupules des hordes entières d'ennemis, et de Big Daddy, qui ressemble, à première vue, à un père de famille ordinaire, mais qui mène en fait une double vie de justicier hyper-violent.a

Brokeback Mountain

Les cow-boys sont des êtres durs et sévères, qui aiment être seuls dans l’immensité des plaines et incarnent le summum de la virilité. Et tout individu qui ne remplit pas ces critères n'est pas accepté dans la communauté. Dans ce contexte, deux jeunes garçons, Ennis et Jack, remarquent leur attirance l'un pour l'autre lorsqu’ils sont envoyés dans la montagne pendant quelques mois, pour veiller sur un troupeau de moutons. Les deux luttent contre leurs sentiments, avant finalement de céder et de laisser aller leur amour. Mais une fois de retour, ils devront cacher leur relation.

‘Brokeback Mountain’ est en fin de compte une histoire tragique, celle d'hommes qui ne peuvent pas être eux-mêmes dans une société qui leur imposent de respecter ses normes. Quand le film est sorti en salles, il a montré à quel point les stéréotypes sont destructeurs

Joue-la comme Beckham

Les parents de Jess sont très stricts quant au mode de vie que doit suivre leur fille. Cette jeune britannique fan de football doit donc cacher sa passion à sa famille, qui ne l’accepterait jamais. Nous sommes donc ici en présence d’une fille qui, comme son amie Jules, s’enthousiasme pour un hobby trop souvent attribué aux hommes. En outre, Jess est pourvue d’un incroyable talent pour le football. Car oui, les filles aussi sont capables d’envoyer une frappe enroulée en pleine lucarne. Voilà comment briser deux clichés d’un coup! 

Le film ne s’arrête pas là, puisque de nombreux autres stéréotypes seront jetés à la poubelle. Si les parents de Jess ne la soutiennent pas au début, ils finiront par se montrer flexibles. À la fin de l’histoire, sa mère commencera même à faire du sport !

Moonlight

Dans ‘Moonlight’, le jeune Chiron est brutalisé par ses camarades d’école et ne peut pas compter sur le soutien de sa famille. Il trouve alors en Juan, un dealer de drogue, une figure paternelle inattendue. Juan se montre hospitalier, compréhensif et patient avec le garçon. Il distribue également des leçons de vie sur la tolérance. Quelques années plus tard, Chiron découvre son attirance pour les hommes. Mais dans le Miami des années 80, l’homosexualité est encore taboue et il doit montrer son côté dur. Mais Chiron se souviendra aussi des conseils de Juan, qui l’aideront à traverser cette période

Ce film aborde le thème de l’homosexualité dans un monde où être différent fait d’un individu une cible pour les autres. C’est également un récit sur le difficile passage à l’âge adulte

Les Figures de l’ombre

Dans les années 1960, le programme spatial de la NASA progresse rapidement. ‘Les Figures de l’ombre’ se concentre sur trois scientifiques qui ont joué un rôle majeur dans la conquête spatiale des Etats-Unis. Ces scientifiques sont en fait trois femmes mathématiciennes afro-américaines. Autant vous dire que ce n’est pas habituel pour l’époque. Et c’est là toute l’essence du film. 

Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson, bien qu’elles aient des aptitudes exceptionnelles, ont dû lutter contre la ségrégation sur leur lieu de travail. Simple exemple: il y avait des toilettes séparées pour les personnes de couleur. Les trois femmes se sont rebellées contre les normes et sont finalement devenues des figures-clés dans les programmes aéronautiques et spatiaux à l’époque. 

Leur histoire n’a jamais été connue du grand public, jusqu’à ce que le film ‘Les Figures de l’ombre’, adapté du livre éponyme, ne viennent faire éclater la vérité au grand jour

 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top