Ce mercredi soir, ce sera à nouveau l'heure de vérité pour les Diables Rouges. Un match nul contre les Danois suffit pour s’offrir une place dans le dernier carré de la Ligue des Nations. Mais il y a deux ans, les Belges étaient également sûrs de leur coup contre la Suisse, avant de subir une petite humiliation. Martinez devra en outre se passer d’Axel Witsel et Thomas Meunier, deux joueurs clés.
Un penalty inscrit par Christian Eriksen en toute fin de match a rendu décisif le dernier match du groupe 2 de la Ligue des Nations entre la Belgique et le Danemark. Les Belges occupent la tête du classement avec 12 points sur 15, mais les Danois peuvent les dépasser sur le gong en cas de victoire à Louvain.

Une situation similaire à celle d'il y a deux ans, où seule une défaite en Suisse par deux buts d'écart pouvait éliminer les Diables. Au bout de 90 minutes, ceux-ci s’inclinaient 5-2 à la surprise générale après avoir mené 0-2. A l’époque, Roberto Martinez était privé de trois titulaires avec les absences de Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne et Jan Vertonghen. Demain, le sélectionneur devra se passer d'Axel Witsel et de Thomas Meunier, qui ont tous deux écopé d’un deuxième carton jaune contre l’Angleterre.

Dendoncker ou De Bruyne au milieu?

L'absence d'Axel Witsel est particulièrement problématique pour l'entraîneur espagnol. Le milieu défensif du Borussia Dortmund est indispensable à l'équilibre de l'équipe offensive de Martinez, et son nom est invariablement inscrit en premier sur la feuille de match. Le choix le plus logique serait de le remplacer par sa doublure Leander Dendoncker, mais le joueur de Wolverhampton a manqué le match contre l'Angleterre en raison d’une douleur au genou. Il devrait cependant être prêt à jouer mercredi.

Une autre solution serait de faire redescendre Kevin De Bruyne à son poste désormais familier de milieu central, aux côtés de Youri Tielemans. Mais les Belges manqueraient peut-être alors d’un joueur dédié à la récupération. Devant, Jérémy Doku (s'il est apte), Dennis Praet ou Yari Verschaeren pourraient entrer dans le onze de base.

Qui pour arpenter le flanc droit?

L'absence de Thomas Meunier nous rappelle la douloureuse défaite 0-1 contre la France lors de la Coupe du monde en Russie il y a deux ans, où ses courses sur le flanc droit avaient cruellement manqué. Malheureusement, Meunier peine à retrouver son meilleur niveau ces derniers temps. Il reste néanmoins un pion important de l’équipe type de Martinez, même si Timothy Castagne, son principal concurrent, est de plus en plus proche d’une place de titulaire. Le défenseur de Leicester est toutefois absent en raison d'une blessure aux ischio-jambiers, ce qui complique un peu le choix du coach national.

Mais Martinez a également pas mal d’options à ce poste. Nacer Chadli, qui a retrouvé du temps de jeu contre la Suisse, et Thomas Foket, de retour chez les Diables après une absence de trois ans et demi, semblent être les choix les plus évidents. Dennis Praet pourrait constituer une alternative, la question étant tout de même de savoir si le milieu de terrain de Leicester est capable d’arpenter le flanc un match entier. Enfin, Martinez pourrait aussi choisir de replacer Thorgan Hazard sur le côté droit. Joris Kayembe pourrait alors combler le vide laissé à gauche.

Bref, ce ne sont pas les options qui manquent. Même si la débâcle contre la Suisse et la défaite amère contre la France hanteront certainement le sélectionneur national au moment de faire son choix.

Le match Belgique-Danemark est à suivre en direct à partir de 20h45 sur RTL-TVI.