Hier prenait place la dernière journée de la saison régulière des Blast Premier Fall. Sur les 12 équipes invitées, 6 d’entre elles pouvaient se qualifier en phases finales directement, l’autre moitié devra passer par la phase de Showdown pour prouver qu’elles ont le niveau requis pour les phases finales. Avant d’en arriver à la date fatidique du Showdown repassons sur les résultats et les qualifiés de cette première phase.

Groupe A

Sur la ligne de départ du groupe A, c’est Natus Vincere et OG Esport qui font preuve de favoris, derrière eux, Ninjas in Pyjamas et Evil Geniuses vont essayer d’inverser la tendance mais c’est peine perdue.

Lors du premier tour Na’Vi se débarre de l’équipe suédoise sans passer par 4 chemins, NiP perd ce match 2-0. Tandis que dans l’autre match d’ouverture c’est OG qui ouvrent les hostilités et remporte les deux cartes nécessaires à la qualification 2-1.

Le match de la dernière chance dans ce groupe oppose donc NiP à EG. Mais la différence de continent se faire ressentir, NiP les représentant européens sortent vainqueurs de la rencontre et envoie leurs adversaires au tapis sans discussion aucune : 2-0.

La match entre les vainqueurs prend place juste après, Na’Vi contre OG s’accrochent dans un Bo3 étonnement court. OG s’impose 2-0 et Na’Vi sont contraints à jouer un dernier match contre NiP pour s’assurer la qualification.

Ils s’attaque à la tâche avec un grande ferveur en laissant tout de même échapper la première carte. Mais il faut deux cartes pour remporter le Bo3, les russophones reviennent donc et remportent leur place en phases finales : 2-1 pour les Na’Vi.

Pour la postérité, les deux qualifiés s’oppose une nouvelle fois, OG contre Na’Vi round 2. Cette fois-ci la partie s’avère être plus serrée, mais c’est bien OG qui s’impose encore une fois.
Les deux qualifiés aux phases finales du groupe A sont donc OG Esports et Natus Vincere.

© Liquipedia

Groupe B

Ce groupe B paraît très ouvert, bien entendu Team Vitality restent les grands favoris surtout depuis la venue d’un sixième joueur dans le roster, notre compatriote Nivera représente le CS belge auprès de la plus grande structure française.

Le reste est encore flou, FaZe Clan a réussi à remporter les IEM New-York, mais depuis le départ de NiKo pour G2 l’équipe paraît affaiblie. BIG Clan a l’air d’être l’équipe à suivre car Complexity Gaming ne montrent pas vraiment encore de signe de pouvoir revenir à leur meilleur niveau.

Le premier tour confirme cette impression, Team Vitality s’impose difficilement contre Complexity : 2-1 pour l’équipe francophone. De l’autre côté de l’arbre c’est BIG qui s’en sort contre FaZe Clan, un match tendu mais qui voit ressortir la structure allemande devant 2-1.

Et tandis que Complexity achève les espoirs de FaZe pour ce tournoi sur un 2-0 sec, Team Vitality envoie BIG Clan en dernière chance face à des Complexity Gaming gonflés à bloc.

Il suffit d’une carte à BIG pour que l’équipe se remette dans le bain. Les joueurs de la structure allemande se qualifient pour les phases finales dans un 2-0 rapide et sans contestations ou presque.

Le match de la postérité dans le groupe B c’est BIG contre Team Vitality, les abeilles affirme une nouvelle fois leur supériorité en ce moment : 2-1.
Les deux qualifiés aux phases finales du groupe B sont donc Team Vitality et BIG Clan.

© Liquipedia

Groupe C

Le dernier groupe oppose l’Europe aux équipes brésiliennes. Astralis et G2 font office de favoris, surtout depuis que NiKo a intégré le roster des samurais en remplaçant Jackz dans un premier temps. Mais il ne faut jamais sous-estimer les équipes brésiliennes, peu académiques mais toujours aussi efficaces. Furia et MiBR s’engagent aussi dans ce dernier groupe pour espérer la qualification.

Dès le premier tour Astralis entame les hostilités face à de nouvelles têtes chez MiBR et pourtant le match reste serré et part pratiquement à l’avantage de l’équipe brésilienne, mais c’est bien Astralis au final qui s’impose gagnant même 16-5 sur la dernière carte du Bo3 : 2-1.

De l’autre côté c’est G2 Esports qui s’oppose à Furia. Le match paraît accroché dans un premier temps mais le score final est compliqué pour les brésiliens : 2-0 pour G2. Les européens prouvent qu’ils mènent la danse.

Le match de la dernière chance voit s’opposer les deux formations brésiliennes, et le Bo3 est joli à regarder mais au final c’est bien MiBR, la super-team brésilienne qui s’impose 2-1. Du côté des vainqueurs, Astralis et G2 Esports se déchirent, gagnant la première carte, la structure d’origine espagnole confirme que la nouvelle recrue apporte du sang frais et l’effectif en avait bien besoin. Mais les joueurs reviennent vite sur terre, l’ancien roster d’Astralis, celui aux 4 étoiles est de retour et les danois le prouve : 2-1 Astralis.

Plus qu’un match pour la qualification entre les nouveaux MiBR et G2 Esports avec leur nouvelle recrue. Les favoris restent les européens qui doivent gagner pour s’assurer une place en phase finale.

Le Bo3 s’annonce bien pour G2 dès la première map, remportant le choix adverse en overtime. Les brésiliens répondent sur leur choix de carte Dust 2 sur un nouvel overtime. Mais au final c’est bien la structure européenne qui s’impose sur Train : 2-1. Les brésiliens devront passer par le showdown.

Le match de la postérité consacre le tout nouveau roster des G2 ! L’équipe semi-française s’impose 2-0 contre Astralis, un match presque plus facile que face à MiBR.
Les deux qualifiés aux phases finales du groupe C sont donc G2 Esports et Astralis.

© Liquipedia

La saison régulière est donc officiellement finie et le prochain évènement de ces Blast Premier Fall sera le Showdown, en fin de mois (Du 23 au 29 novembre). D’ici là d’autres évènements Counter-Strike seront d’actualité, alors n’hésitez pas à suivre vos équipes favorites sur les IEM Beijing ou encore la deuxième saison de Flashpoint directement sur Pickx.be !

Crédits Image : Blast Premier