One Day, One Goal : Torsten Frings torpille le Costa Rica en ouverture du mondial 2006

« On n'en a jamais fini avec les Allemands ». L'entraîneur national du Costa Rica, Alexandre Guimarães, a dû penser la même chose après le match d'ouverture de la Coupe du monde 2006. Car lorsque le Costa Rica est revenu dans le match contre l'Allemagne, le miracle semblait à portée de main. Mais soudain, il y a eu Torsten Frings...

Il y a quatorze ans, l'Allemagne organisait la Coupe du Monde sur ses terres. Pour lancer le tournoi, l'Allemagne a joué le match d'ouverture contre le Costa Rica. Une expérience unique, car les Allemands et les Costaricains n'avaient jamais joué l'un contre l'autre auparavant. Cette Mannschaft était la favorite pour remporter son propre tournoi, avec les autres favoris habituels : l'Italie, l'Argentine et le Brésil.
 
Le match a commencé de manière excellente pour les Allemands. Philipp Lahm a marqué le premier but après seulement six minutes. L'Allemagne était prête à dominer tout le match… sauf que les Costaricains n'avaient pas traversé l’Atlantique pour offrir des cadeaux. Non, ils ont imité Lahm 6 minutes plus tard.

Allemagne nonchalante

Il était écrit que l'Allemagne allait devoir jouer un match sérieux, passionnant, et non une promenade comme beaucoup l’espéraient. Tout le monde a été impressionné par la vitesse et la combativité du Costa Rica, mais cela n'a pas échappé à Miroslav Klose : il a marqué un magnifique but à la 16e minute sur un assist de son copain Bastian Schweinsteiger.
 
Après le 2-1, les Allemands ont arrêté de jouer, ce qui a fait peur à l'entraîneur national Jürgen Klinsmann. S’il avait pu, il aurait surement piquer une colère monstre dans le vestiaire face à une telle nonchalance. Klose, encore lui, semblait avoir compris le message et inscrivait un autre but à la 61e minute. Match terminé, était-on tenté de penser. Mais le destin a failli tourner lorsque le Costa Rica a trouvé la faille dans la défense allemande à la 73e.

Frings libère le peuple

3 - 2 et les Costaricains avaient l'élan de leur côté. S'ils marquaient à nouveau maintenant, ils seraient les gagnants sur le plan mental. Mais un coup franc de Schweinsteiger à la 87e minute mettaient définitivement ces ennuyeux Allemands à l’abris. Au lieu d'envoyer le ballon dans le paquet, Bastian a opté pour une passe subtile au milieu de terrain Torsten Frings, isolé à l’extérieur du rectangle. Frings n'hésite pas une seconde et envoie un missile vers le but du gardien costaricain, José Porras, impuissant face à un tel envoi. Verdict : Allemagne 4, Costa Rica 2.

L’Allemagne terminera finalement troisième après avoir été éliminé en demi-finale par l’Italie et avoir écarté le Portugal dans la petite finale. Après le mondial, Joachim Löw reprendra le poste de sélectionneur, pour ne plus le quitter.
 
Envie d’en voir plus ? Retrouvez le goal de Stéphane Demol contre l’URSS à la Coupe du Monde 1986.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?