Ecouter de la musique en live : c’est encore possible !

Alors que le nombre d'infections au covid-19 continue d'augmenter dans notre pays, nombreux sont les organisateurs de concerts à annuler les spectacles prévus ou à les reporter à l'année prochaine. Néanmoins, les organisateurs font des efforts incroyables pour faire vivre la musique malgré tout. En général, ils favorisent les groupes ou les musiciens nationaux. Et ce, non seulement pour des raisons pratiques, mais aussi pour les soutenir en ces temps difficiles. Voici quelques conseils pour ceux qui voudraient encore écouter de la musique en live.

ABnormal

Dans le cadre de la crise au covid-19, le temple bruxellois de la musique, l’Ancienne Belgique, organise une série de concerts estampillés "ABnormal". Lors de ces concerts, le port d'un masque buccal est obligatoire et seules des bulles de 1 ou 2 personnes sont possibles. Si vous voulez venir avec 3 personnes, vous pouvez acheter 1 duobulle et 1 solobulle. Un de vos amis sera assis seul au balcon. Le principe est le même pour tous les groupes impairs.
 
Au programme : le funk jazz éclectique et décalé de Liesa Van der Aa (26/10), le rock indie mélancolique et rêveur de Portland (27/10), la "space-age-jazz-wave" de Paard (5/11). L'ensemble classique bruxellois Echo Collective (5/11) présente également pour la première fois son propre travail avec "The See within", tandis que le quartet de jazz bruxellois Commander Spoon (10/11) fera ses débuts.

Résidences d'automne au Botanique

La salle de concert bruxelloise du Botanique propose les Résidences d'automne pour que les mélomanes ne souffrent pas de la faim pendant la crise sanitaire. Huit groupes et artistes ont la possibilité de répéter pendant trois jours sur une grande scène dans les meilleures conditions possibles. À la fin de ces résidences, ils joueront également un mini-concert exclusif, pour lequel quelques billets sont disponibles et que vous pouvez également regarder en live.
 
Le 20/10, le groupe belge d’urban music YellowStraps est au programme. Lefto les a repérés et les a diffusés sur Studio Brussel, leur ouvrant ainsi la voie au prix Red Bull Elektropedia de « l'artiste le plus prometteur ». Le bruxellois Esinam Dogbatse avait déjà fait la première partie de Mélanie De Biasio. La multi-instrumentiste rétro-futuriste, qui mélange les instruments traditionnels avec sa voix chaude et sa flûte dans un son à multiples facettes, jouera au Bota le 22/10. Et Bombataz, quatre musiciens bruxellois polyvalents, mêleront jazz, funk et synthpop le 5/11 pour créer un cocktail dansant.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top