Courtois et Mignolet sont indéniablement les meilleurs portiers belges. Mais derrière ces deux intouchables, qui peut espérer intégrer la hiérarchie des gardiens chez les Diables Rouges? Petit tour d’horizon.

Indiscutable n°1 depuis des années, Thibaut Courtois reste la référence belge à son poste. Malgré une première saison difficile au Real Madrid en 2018-2019, le gardien de 28 ans a rapidement retrouvé sa confiance et ses talents. Quant à Simon Mignolet, il est toujours, à 32 ans, une valeur sûre, comme en attestent ses prestations au FC Bruges. Il dispose donc naturellement du statut de parfaite doublure à Courtois. 

Derrière ce tandem, la Belgique a la chance de disposer d’un joli vivier de portiers prêts à prendre leurs responsabilité en équipe nationale. Si Courtois et Mignolet semblent intouchables aux yeux de Roberto Martinez, la place de 3e gardien est plus disputée. 

Ces dernières années, c’est généralement Koen Casteels qui a eu les faveurs du sélectionneur des Diables Rouges. Le portier titulaire de Wolfsburg fait partie du noyau depuis 2013. S’il avait raté le Mondial 2014 et l’Euro 2016, il était bien présent lors de l’épopée russe en 2018. Et pour cause. En club, Casteels obtient chaque année de très bonnes stats et se forge, à 27 ans, une solide expérience à son poste. Au point d’être considéré comme l’un des meilleurs gardiens d’Allemagne. Convoqué avec les Diables pour les rencontres de Nations League à venir, il a finalement dû rester au pays pour assister à la naissance de son enfant. Casteels devra faire attention à la concurrence s’il entend rester n° 3 chez les Diables.

C’est Davy Roef qui a été rappelé pour le remplacer. Le gardien de La Gantoise sera n° 2 derrière Mignolet lors de ce rassemblement, après le départ de Courtois, qui n’avait pas été jugé "apte à jouer". Roef, 26 ans, n’en est pas à son premier essai chez les Diables, mais il n’a encore joué aucun match avec le maillot noir-jaune-rouge. Cette sélection pourrait lui permettre d’engranger un peu de confiance, lui qui vient d’être détrôné par Sinan Bolat dans les cages de Gand. Il devra toutefois convaincre Martinez dès maintenant s’il veut monter dans la hiérarchie. 

Van Crombrugge en bonne position

Un qui a déjà marqué des points, c’est Hendrik Van Crombrugge. Le portier d’Anderlecht a fêté sa première sélection jeudi dernier contre la Côte d’Ivoire (il avait remplacé Mignolet à la 77e minute). Auteur d’un splendide arrêt sur une tentative à bout portant, il avait ensuite dû s’incliner sur un penalty. Van Crombrugge ne sera toutefois pas présent pour les matchs contre l’Angleterre et l’Islande, car lui aussi est rentré au chevet de sa femme et de son petit garçon. S’il semble faire office de n° 4 dans la tête du coach national en ce moment, le gardien anderlechtois devra saisir ses prochaines occasions de briller en sélection s’il espère participer à son premier grand tournoi avec les Diables en juin prochain.

Deux autres noms sont à ajouter à la liste. Le premier est celui de Thomas Kaminski. Passé par Anderlecht et La Gantoise, le gardien joue actuellement à Blackburn en deuxième division anglaise. Déjà convoqué en 2013 et 2014 en équipe nationale, il a fait son grand retour dans le groupe vendredi dernier, en remplacement de Courtois. Avec plus d’expérience que lors de sa dernière venue, Kaminski pourrait avoir des arguments. Mais il joue pour un club de moindre niveau et on le voit mal intégrer le top 4. 

Les jeunes frappent à la porte

Le second nom ne vous dira sans doute pas grand chose: Jens Teunckens. À 22 ans, le jeune belge a quitté le groupe Espoirs de Jacky Mathijssen pour rejoindre les A après le départ de Van Crombrugge. Teunckens avait déjà été appelé chez les Diables en mai 2018 pour quelques jours. Mais il s’est surtout concentré sur les U21 ces dernières années, avec qui il a officié en tant que troisième gardien à l’Euro 2019. Toutefois, après deux saisons passées à l’Antwerp, il a décidé de s’expatrier à Chypre en août dernier, rejoignant l'AEK Larnaca. Un choix étonnant, qui pourrait lui fermer les portes de l’équipe nationale… 

Citons également Arnaud Bodart, que beaucoup attendent impatiemment de voir avec les Diables Rouges. Le gardien titulaire du Standard se fait doucement un nom en Jupiler Pro League et sera un futur sérieux concurrent pour officier dans les cages belges. Mais ce ne sera pas encore pour cette fois, puisque le Sérésien a été appelé chez les Espoirs.