Fin novembre 2018, l’exploit de Dodi Lukebakio faisait le tour du monde. Le jeune milieu belge venait de planter un triplé contre le géant Bayern Munich. Cette année, Lukebakio a rejoint le Hertha Berlin où on lui prédit, de nouveau, un grand avenir. Mais cela n'a pas toujours été le cas...

Lukebakio a commencé sa carrière professionnelle au Sporting d’Anderlecht. Après avoir fait ses classes jeunes avec succès, il est repéré par l'entraîneur Besnik Hasi qui le fait s’entraîner avec le noyau A. Mais le jeune garçon a du mal à respecter les règles imposées par le coach albanais. Après plusieurs retards à l’entraînement, Lukebakio est écarté du groupe. 

Quelques années plus tard, le club bruxellois désabusé laissera partir son espoir. Lukebakio effectue alors des passages peu marquants à Toulouse puis à Watford. C’est finalement lors d’un prêt au Fortuna Dusseldorf, tout juste remonté en Bundesliga, que le milieu offensif se fera un nom.

Pour sa première saison en Allemagne, Lukebakio marque dix fois et délivre quatre assits avec, cerise sur le gâteau, son hat-trick contre le Bayern. Des performances qui ont bien évidemment suscité l’intérêt de certains grands clubs. 

"Un grand avenir"

C’est finalement le Hertha Berlin qui a décroché la timbale. La formation de milieu de tableau a déboursé 20 millions d'euros pour s’attacher les services de Lukebakio. Dans la capitale allemande, le Belge retrouvera un compatriote en la personne de Dedryck Boyata, arrivé en 2019. Ce dernier prédit d’ailleurs un grand avenir à son cadet: "C'est un joueur talentueux qui possède de nombreuses qualités. S'il continue à progresser, personne ne pourra l’arrêter". 

Mais le défenseur belge estime que Lukebakio a encore du travail. "Il commence à comprendre de mieux en mieux son propre jeu. Il gagne aussi beaucoup de maturité et en intelligence de jeu". Même son de cloche chez Bruno Labbadia, l’entraîneur du Hertha Berlin: "Dodi a beaucoup de qualités, mais il doit les exploiter encore davantage". 

Reste à voir si le milieu belge parviendra à se débarrasser de son image de joueur oisif. L’ex-Anderlechtois regrette en tout cas ces frasques: "Besnik Hasi m’a donné toutes mes chances, mais j’ai tout gâché". Lukebakio semble avoir tiré les leçons de son passé, et il continuera de construire son avenir dès cette semaine, puisqu’il a été convoqué pour la première fois chez les Diables Rouges. Espérons qu’il ne manquera pas ces rendez-vous avec son histoire.

Suivez Angleterre-Belgique ce dimanche 11 octobre dès 18h sur RTL-TVI et Belgique-Islande ce mercredi 14 octobre dès 20h45 sur La Une.