Ces films centrés sur des histoires vraies de sportifs

Le cinéma a souvent aimé traiter les histoires des sportifs. C’est que le sport possède toutes les qualités pour créer de belles histoires, entre rivalité, come-back et dépassement de soi, voire fin tragique. En voici quelques exemples.

Moi, Tonya

Diffusé ce jeudi soir sur La Trois (21h05), ce film raconte l’histoire vraie de la rivalité entre Tonya Harding et Nancy Kerrigan, deux patineuses artistiques américaines dont la première tenta de briser la carrière de la seconde peu avant les Jeux Olympiques de Lillehammer.

« Moi, Tonya » est centré sur l’histoire de Tonya Harding (interprétée par Margot Robbie). Elevée à la dure par sa mère, la vie ne lui fit pas de cadeaux. Le film nous plonge au cœur du personnage pour comprendre comment une patineuse de talent peut en arriver à commettre le pire, par jalousie et pour la gloire.

Ali

Impossible de ne pas évoquer le biopic Ali. Dans ce film de 2001, c’est Will Smith qui prête ses traits au boxeur américain de légende. De Cassius Clay à Mohamed Ali, le film de Michael Mann raconte la vie tumultueuse du boxeur, de ses premiers succès à sa chute et à son retour au premier plan.

Rasta Rockett

« La Jamaïque aussi a une équipe ! » Et pas n’importe quelle équipe : Une équipe de bobsleigh ! Rasta Rockett raconte l’incroyable épopée de la première équipe jamaïcaine à avoir participé aux Jeux Olympiques d’hiver. C’était en 1988, à Calgary, au Canada. Ici, l’histoire est racontée su le ton de l’humour tant le scénario réel est improbable : des sprinteurs jamaïcains qui font du bobsleigh et passent tout près d’un résultat historique.

Le plus beau des combats

Dans les années 70, la ségrégation est encore forte aux Etats-Unis. Et même si les écoles commencent à s’ouvrir à la mixité raciale, les préjugés racistes ont, eux, encore la vie dure. « Le plus beau des combats » raconte l’histoire de l’équipe de football américain d’un lycée de Virginie qui parviendra à unir blancs et noirs grâce au sport. Denzel Washington y interprète l’un de ses meilleurs rôles.

Le stratège

Prenez une équipe de baseball absolument nulle, mettez y à sa tête une féru des statistiques et vous avez « Le stratège ». Ce film, où Brad Pitt campe le rôle de Billy Beane, le directeur général des A’s d’Oakland, montre la transformation majeure intervenue en 2001 dans la manière de former les équipes. Grâce aux stats, il va transformer son équipe en l’une des meilleures du championnat.

Retrouvez "Moi, Tonya", ce jeudi à 21h05 sur La Trois.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?