Pourquoi ce Tour de France 2020 est historique

La 107e édition de la Grande Boucle touchait à sa fin dimanche soir. Pendant trois semaines, la course à étapes nous aura proposé du grand spectacle: un parcours alléchant, des combats de tous les côtés, et, surtout, un épilogue renversant, voyant l’avènement de Tadej Pogacar, plus jeune vainqueur du Tour depuis 1904. Déjà inédit par son contexte particulier, le Tour 2020 entrera certainement dans la légende.

Et dire que ce millésime 2020 aurait pu ne pas voir le jour, la faute à un satané virus. Reportée de trois mois, bouleversée et contrainte par les mesures sanitaires, cette 107e édition a bien eu lieu, et heureusement, tant elle nous aura réservé des surprises

Annoncé à l’automne dernier, le parcours très montagneux de ce Tour de France promettait déjà une épreuve atypique. On donnait rendez-vous aux grimpeurs pour d’intenses bagarres dans les massifs français. Si certaines étapes ont accouché d’une souris, d’autres ont tenu les suiveurs en haleine de bout en bout. Mais la troisième semaine, si dure pour les coureurs, fut un régal pour les spectateurs

Un scénario hollywoodien

Comme le dit le dicton, "ce sont les coureurs qui font la course". Cette année n’aura pas dérogé à la règle. Si le tracé nous faisait espérer une course effrénée dès la première semaine, le Tour a mis du temps à s’emballer. Les équipes visant le général se sont contentées de contrôler durant les premières journées, à l’image de la team grande favorite, Jumbo-Visma.

Puis, la hiérarchie a commencé à se décanter. Des candidats sérieux comme Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) ou Emanuel Buchmann (Bora) ont rapidement perdu tout espoir. En deuxième semaine, d’autres comme Romain Bardet (AG2R), Guillaume Martin (Cofidis), puis le tenant du titre Egan Bernal (Ineos) ont également lâché. Ne restait alors que deux véritables champions pour se disputer la tête: Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE Emirates). Le duo slovène se livrera un fantastique duel jusqu'au bout. 

Maillot jaune depuis la 9e étape, Roglic s’était montré dominateur tout au long de la course, grâce au travail d’une équipe Jumbo-Visma aux allures de rouleau compresseur. Plus fort que son compatriote, on l’imaginait filer aisément vers un deuxième triomphe sur un grand tour après la Vuelta 2019. Mais Pogacar n’entendait pas abdiquer si facilement. Lors de l’ultime contre-la-montre, le coureur de 21 ans a tout explosé pour reprendre deux minutes à Roglic. Dans un final digne d’Hollywood, il a donc récupéré le maillot jaune à la veille de Paris. Déconfiture totale pour la team Jumbo-Visma et son leader, qui aura de quoi nourrir des remords après s’être montré peut-être trop attentiste. Et exploit inouï pour le prodige Pogacar, qui participait à son premier Tour.

Après des années de domination de la team INEOS, cela faisait longtemps qu’on avait pas vu un scénario aussi rocambolesque sur le Tour.

Bataille pour les maillots

Outre le duel pour le maillot jaune, le combat pour les autres tuniques fut également bien plus serré que d’habitude. Avec un parcours si montagneux, le maillot à pois revêtait un joli cachet. Si plusieurs coureurs en avaient fait leur objectif en troisième semaine, c’est Richard Carapaz qui semblait bien parti pour le ramener à Paris, et sauver le Tour d’une équipe Ineos orpheline de son leader Egan Bernal. Mais l’Equatorien fut aussi victime de la fusée Pogacar, qui le devance finalement aux classement de la montagne après son ascension fulgurante de la Planche des Belles Filles samedi. 

Le Slovène endosse donc deux maillots, et même trois puisqu’il remporte également le maillot blanc du meilleur jeune! Un vainqueur détenteur de trois tuniques distinctives, ça ne s’était plus vu depuis… Eddy Merckx en 1969

Grande nouveauté aussi pour le maillot vert: le septuple tenant du titre Peter Sagan (Bora) a été détrôné. Bien moins fringuant cette année, le Slovaque n’a gagné aucune étape sur cette 107e édition et doit abandonner sa tunique à Sam Bennett (Deceunink-Quick Step). Le sprinteur irlandais décroche ici la plus belle récompense de sa carrière. Il s'est en plus offert le dernier bouquet hier au terme du sprint massif sur les Champes-Elysées.

La jeunesse en force

S’il faut tirer une conclusion de ce Tour 2020, c’est que la jeunesse est en train de prendre la relève. Outre Pogacar, plus jeune vainqueur de la Grande Boucle depuis 1904, d’autres jeunes coureurs se sont illustrés sur les routes de France. Pensons d’abord à Marc Hirschi (Sunweb). Élu super combatif, le Suisse a fait montre de ses talents et sa détermination. Souvent à l’avant, le coéquipier du Belge Tiesj Benoot n’a pas ménagé ses efforts et a été récompensé par le gain de la 12e étape.

Si les Colombiens ont un peu déçu sur ce Tour, Miguel Angel Lopez (Astana) a donné de beaux espoirs à son pays. ‘Superman’ s’est envolé dans l’ascension de l’effroyable col de la Loze, pour aller remporter l’étape-reine de cette édition 2020. Après être monté à la 3e place du classement, il termine finalement à la sixième. Mais nul doute qu’on verra encore le grimpeur colombien briller sur les grands tours

Citons également Dani Martinez (EF) et Lennard Kamna (Bora), tous deux vainqueurs d’une étape, Søren Kragh Andersen (Sunweb), qui a levé les bras deux fois sur ce Tour, ou encore Enric Mas (Movistar), 5e du général. Enfin, mention spéciale à Sepp Kuss (Jumbo-Visma), équipier de luxe de Primoz Roglic en montagne. L’Américain de 26 ans a impressionné sur les côtes abruptes des Alpes et certains lui prédisent déjà un avenir de leader.

Tracé spectaculaire, lutte acharnée à tous les étages, épilogue ahurissant et vent de fraîcheur: tous ces ingrédients font du Tour de France 2020 une édition déjà mémorable. Vivement l’année prochaine! 

Retrouvez toutes les infos sur le Tour de France via ce lien.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?