Roland-Garros 2020 : qui pour succéder à Nadal et Barty ?

L’édition 2020 de Roland-Garros débute ce lundi par les qualifications avant de véritablement se lancer le 27 septembre. Des dates inédites pour ce tournoi du Grand Chelem qui se déroule traditionnellement fin mai/début juin. L'épreuve sur terre battue sera cette année bien spéciale entre les mesures prises par rapport à la pandémie de Covid-19 et les absences de marque dans les deux tableaux.

Nadal, la passe de 13 ?

Chez les hommes, Rafael Nadal fait office de grand favori dans son jardin qu’est Roland-Garros. Mais le Taureau de Manacor arrive à Paris en ayant moins joué que ses principaux rivaux. L’Espagnol de 34 ans vient seulement de reprendre la compétition ce mercredi lors du tournoi de Rome. Il n’était plus monté sur un court depuis fin février et son titre à Acapulco. Un manque de compétition qui pourrait pénaliser Nadal qui n’a pas pris part à l’US Open, au contraire de son rival Novak Djokovic.

Le Serbe, qui compte deux titres du Grand Chelem de moins que le recordman Roger Federer, absent pour la quinzaine française, et un par rapport à Nadal, n’a pas pu aller au bout de l’US Open. Pour rappel, il a été disqualifié pour avoir involontairement lancé une balle sur une juge de ligne en huitième de final. Lauréat à Rolland-Garros en 2016, le numéro 1 mondial n’a justement plus atteint la finale de la compétition depuis son sacre. Mais ces deux favoris devront se méfier de l’homme en forme du moment : l’Autrichien Dominic Thiem.

Le récent lauréat de l’US Open a buté ces deux dernières années en finale du tournoi parisien face à Rafael Nadal. Ce premier titre du Grand Chelem va peut-être enlever la pression sur les épaules du numéro 3 mondial qui va pouvoir jouer plus libéré. 

Alexander Zverev, finaliste à l’Us Open, Stefanos Tsitsipas ou encore Stanislas Wawrinka seront à surveiller. 

Serena Williams veut son record et son 24e Grand Chelem

Chez les dames, le tableau semble des plus ouvert. La tenante du titre, l’Australienne Ashleigh Barty, ne fera pas le déplacement aux Internationaux de France notamment à cause des risques liés au coronavirus. Autre absente, la Japonaise Naomi Osaka, lauréate du dernier US Open, qui a déclaré forfait en raison d'une blessure persistante à une cuisse.

Sauf absence de dernière minute, Simona Halep, numéro 2 mondiale, devrait faire office à Paris de favorite. Un tournoi qu’elle a déjà remporté en 2018 et la Roumaine voudrait bien y connaitre au minimum une quatrième finale. On pointera la Bélarusse Victoria Azarenka qui a connu une très bonne tournée aux USA avec une finale à l’US Open et un succès au tournoi de Cincinatti, déplacé cette année à New York.

On citera encore Karolína Plíšková, Sofia Kenin, Marketa Vondrousova, finaliste l’an dernier ou encore Garbine Muguruza, lauréate en 2016.

Et n'oublions pas Serena Williams ! La 9e joueuse mondiale court derrière un 24e Grand Chelem et a raté son objectif à l’US Open, éliminée en demi-finale. Elle semble en forme mais est surtout très motivée afin de décrocher un titre du grand chelem, ce qu’elle n’a plus fait depuis l’Open d’Australie en 2017.

Goffin dans le doute, Mertens en confiance, Clijsters absente

Côté belge, David Goffin est revenu d’Amérique où il a atteint les huitièmes de finale de l’US Open. Pour préparer sa saison sur terre battue, il s’est engagé à Rome où il a été sorti dès le premier tour par Martin Cilic, 6-2, 6-2. La préparation n'est donc pas idéale. S’ils veulent rejoindre le tableau final, Kimmer Coppejans et Ruben Bemelmans devront sortir des qualifications. 

Chez les dames, Elise Mertens a quitté l’US Open en quart de finale. Un résultat qui doit malgré tout donner de la confiance à la Belge. Elle sera accompagnée à Paris par Kirsten Flipkens, Alison Van Uytvanck et Greet Minnen. Yanina Wicklmayer et Ysaline Bonaventure devront elles passer par les qualifications.

La revenante, Kim Clijsters, a elle annoncé il y a quelques jours renoncer à Roland-Garros. Elle préfère se concentrer sur l’entraînement. 

Suivez les plus beaux matches des Internationaux de France de tennis sur Tipik, France Télévisions et Eurosport 1

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top