Pourquoi "Les Affranchis" reste un classique intouchable du cinéma

Il y a 30 ans aujourd’hui, "Les Affranchis" sortait au cinéma. Le chef-d’œuvre de Martin Scorsese posait la base des films de gangsters et est depuis régulièrement cité comme un des meilleurs films du genre.

"Les Affranchis", ou Goodfellas en version originale, sortait dans les salles obscures le 9 septembre 1990. Le succès est immédiat, le public comme les critiques trouveront le film de Martin Scorsese réussit à tous les niveaux. Aujourd’hui, "Les Affranchis" est toujours considéré par beaucoup comme un des meilleurs films du réalisateur américain, ainsi que le plus grand film sur le crime organisé de tous les temps. Proximus Pickx vous explique pourquoi.

"Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être un gangster. Pour moi, être un gangster était mieux que d’être président des États-Unis."


Cette phrase prononcée par Henry Hill, joué par Ray Liotta, dans le monologue d’introduction du film, donne directement le ton de l’histoire. On y suit l’ascension et la chute d’un gangster new-yorkais et de ses deux compères, Jimmy Conway (Robert de Niro) et Tommy DeVito (Joe Pesci), qui travaillent pour une des cinq familles qui règnent sur New York des années 50 à 80, la famille Lucchese.

Une histoire vraie

Il s’agit d’une adaptation du livre de Nicholas Pileggi, "Wiseguy: La vie dans une famille mafieuse", sorti en 1986. L’écrivain, également journaliste, coécrit d’ailleurs le scénario avec Scorsese. Selon le réalisateur, le livre de Pileggi lui plut car il s’agissait "de la représentation la plus honnête des gangsters que je n’ai jamais lu". 

Après avoir lu le livre, Scorsese aurait appelé l’auteur en lui disant: "J’ai attendu ce livre ma vie entière", ce à quoi Pileggi aurait répondu: "J’ai attendu ce coup de fil ma vie entière !". Scorsese adaptera d’ailleurs le prochain livre de l’auteur, "Casino: Love and Honor in Las Vegas" pour en faire un autre chef-d’œuvre, également avec Robert De Niro et Joe Pesci.

Des dialogues à couteau tiré

Le milieu particulièrement violent et rude de la mafia permet à Scorsese de nous offrir de nombreux dialogues qui resteront culte. En voici quelques-uns.

"On passe chez ma mère et on cherche une pelle."

"Et quand les flics, quand ils ont demandé à une véritable armée d’arrêter Jimmy, qu’est-ce qu’il en a fait ? Il en a fait ses associés."

"J’ai demandé à ma femme : Où veux-tu aller pour ton anniversaire ? Elle m’a répondu : Je veux aller quelque part où je ne suis encore jamais allée. Je lui ai dit : La cuisine par exemple ?" Les gangsters, un milieu macho ? 

Une plongée de 2h30 dans le monde de la mafia

En un peu moins de deux heures et demie, Scorsese nous fait survoler plus de trois décennies de la vie d’un membre du crime organisé. Contrairement à beaucoup d’autres films du genre, le public perçoit également ce à quoi ressemble la vie de famille d’un gangster. Alors que le film nous montre la chute de Henry Hill dans le dernier acte, Scorsese arrive à nous faire ressentir de la compassion pour un personnage méprisable dans sa descente aux enfers.

Un succès critique et public

Le film fut nommé six fois aux Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. Joe Pesci reçut celui du meilleur acteur dans un second rôle. Martin Scorcese remporta cinq BAFTA, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. Dans les salles, le film fut plus de 48 millions de dollars de recettes, juste aux États-Unis. Il fut également sélectionné pour être conservé à la Bibliothèque du Congrès américain par le National Film Registry pour son importance culturelle, historique et esthétique. On citera également un des plans séquence les plus célèbres du cinéma, l'arrivée du personnage de Ray Liotta au Copacabana.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top