Les transferts les plus marquants à ce jour en Jupiler Pro League

Après des discussions animées quant au nombre d'équipes admises à disputer la nouvelle saison de Jupiler Pro League, la compétition a repris ses droits le 8 août dernier.

Chaque début de saison, la D1 accueille un certain nombre de nouveaux venus qui font leurs premiers pas dans notre championnat ou y font leur retour après un séjour plus ou moins prolongé à l'étranger. Aperçu des transferts les plus marquants à ce jour.

Cyriel Dessers

Voici assurément l'un des transferts les plus intéressants de ce début de mercato estival. Après avoir défendu les couleurs du Sporting Lokeren et de OH Louvain, le Belgo-Nigérian a poursuivi sa carrière aux Pays-Bas dès 2016, passant successivement par NAC Breda, FC Utrecht et Heracles Almelo. Après quatre saisons outre-Moerdijk et un titre de meilleur buteur d'Eredivisie, le natif de Louvain revient au pays par la grande porte. Il a en effet signé un contrat le liant pour quatre ans au KRC Genk. Montant de la transaction : 4 millions d'euros. Depuis la reprise du championnat, Dessers a trouvé le chemin des filets à une seule reprise, qui plus est sur penalty.

Adriano Correia

Voici probablement le transfert le plus surprenant de ce mercato estival. Après avoir évolué, entre 2005 et 2019, dans des clubs extrêmement prestigieux – FC Séville, FC Barcelone et Besiktas Istanbul –, Adriano Correia a rejoint le KAS Eupen, en provenance de l'équipe de première division brésilienne Athletico Paranaense. Cet ex-international brésilien, qui compte 18 sélections pour la Seleção, occupe en alternance le poste d'arrière gauche et de milieu de terrain. Bien qu'en fin de carrière – il est âgé de 35 ans –, le natif de Curitiba est sans conteste un renfort de poids pour les « Pandas ».

Bogdan Mykhaylichenko

Encore un de ces noms imprononçables qui ont le don de compliquer la vie des commentateurs ! Le 3 août dernier, le Sporting d'Anderlecht annonçait l'arrivée de l'Ukrainien Bogdan Mykhaylichenko, en provenance du club de Zorya Luhansk. Formé au Dynamo Kiev, il possède un tempérament offensif, ainsi qu'une technique de frappe nettement au-dessus de la moyenne. Sous l'égide de Vincent Kompany, fraîchement désigné entraîneur à part entière, la nouvelle recrue des « Mauves » s'est d'emblée mise en évidence. Face au STVV, Mykhaylichenko a en effet ouvert le score à l'issue d'un formidable solo, effaçant au passage trois défenseurs, avant de conclure d'une frappe croisée. S'il continue sur sa lancée, l'arrière gauche de 23 ans deviendra rapidement un titulaire indiscutable.

Percy Tau

Le 5 août dernier, les dirigeants anderlechtois annonçaient l'arrivée, sous forme de prêt, d'une nouvelle recrue de choc, en la personne du véloce ailier sud-africain Percy Tau. Acheté par le club anglais Brighton & Hove Albion en 2018, l'attaquant de 26 ans fut prêté une première fois en D2 à l'Union Saint-Gilloise (13 buts, 13 passes décisives), avant d'être loué au Club de Bruges (4 buts, 8 passes décisives), où il évoluait la saison dernière. À l'instar de Bogdan Mykhaylichenko, le natif de Witbank n'a pas tardé à amener de la vivacité et de l'efficacité dans le secteur offensif des « Mauves ». Auteur d'un but splendide face au STVV, il a provoqué le penalty ayant permis à Anderlecht d'ouvrir le score face à Mouscron lors de la troisième journée de championnat. Malheureusement, le coup de réparation transformé par Landry Dimata n'empêcha pas les « Mauves » de se faire remonter au score en toute fin de partie. L'arrivée de Percy Tau à Anderlecht a en outre un effet collatéral car les réseaux sociaux du club bruxellois comptent désormais une multitude de followers d'origine sud-africaine.

Musashi Suzuki

Nouveau promu en Jupiler Pro League et auteur d'un début de saison époustouflant, le Beerschot compte un nouvel attaquant de choix en la personne de Musashi Suzuki. Arrivé au Kiel en provenance du club nippon de Sapporo le 18 août dernier, l'attaquant de 26 ans n'a pas encore eu l'occasion de se mettre en évidence. Il n'empêche que la nouvelle recrue anversoise jouit d'ores et déjà d'une énorme popularité auprès de ses compatriotes résidant en Belgique. Depuis son arrivée, les réseaux sociaux du club croulent sous les messages de sympathie des fans japonais. D'autre part, homonymie oblige, la marque automobile Suzuki en a profité pour se faire un peu de publicité, en tweetant le slogan « Beerschot weet wat kwaliteit is » (« Le Beerschot sait ce que le mot qualité veut dire »).

Víctor Vázquez

Après la signature d'Adriano Correia, le KAS Eupen a frappé à nouveau très fort sur le marché des transferts en attirant le milieu de terrain espagnol Víctor Vázquez. Arrivé au Kehrweg en provenance du club qatari d'Umm Salal Sport Club, le natif de Barcelone possède une solide expérience de la Jupiler Pro League, puisqu'il a évolué au Club Bruges de 2011 à 2016. Malgré ses 33 ans, l'ancien métronome brugeois est manifestement capable de rendre d'immenses services au club phare des Cantons de l'Est.

Birger Verstraete

Après une petite saison en Bundesliga, où il n'a disputé que neuf rencontres sous le maillot du FC Cologne, Birger Verstraete est de retour au pays. Le médian de 26 ans est en effet loué pour un an à l'Antwerp, avec option d'achat. Formé à Ostende, Birger Verstraete a également joué au FC Bruges, à Mouscron et à Courtrai, avant de passer à Gand en 2017, puis à Cologne en 2019. L'Ostendais n'est pas la seule recrue du « Great Old » cette saison, puisque les « Hurlus » Jean Butez (25 ans) et Frank Boya (24 ans), ainsi que l'Anderlechtois de 25 ans Pieter Gerkens, ont également signé au Bosuil.

Nurio Fortuna

Le 26 juin dernier, La Gantoise officialisait l'arrivée de l'Angolais Nurio Fortuna, en provenance du Sporting de Charleroi. Après trois saisons passées au Mambourg, le natif de Luanda a quitté les « Zèbres » contre 6 millions d'euros. Âgé de 25 ans, l'arrière latéral devra cependant patienter avant de faire ses débuts avec les « Buffalos ». Victime d'une déchirure au genou, il sera en effet absent des terrains pendant 5 à 6 semaines.

Hervé Koffi

Prêté par le LOSC Lille, le successeur de Jean Butez entre les perches mouscronnoises a d'ores et déjà conquis le public du « Canonnier » grâce à des parades de grande classe. Originaire du Burkina Faso, le jeune gardien de 23 ans s'est notamment illustré en arrêtant coup sur coup deux penalties lors d'une rencontre opposant l'Excel Mouscron au KV Malines, le 14 août dernier. Malheureusement pour les « Hurlus », ces deux penalties durent être retirés, Koffi ayant quitté trop tôt sa ligne. Il fallut donc attendre une troisième tentative pour voir le Malinois Nikola Storm tromper la vigilance du gardien burkinabé. Par ses envolées spectaculaires et ses impressionnantes relances à la main, Koffi n'est pas sans rappeler l'Ivoirien Boubacar Barry Copa, l'ex-gardien emblématique de Beveren et de Lokeren.

Guillaume Gillet

Laissé libre par le RC Lens, Guillaume Gillet a signé un contrat d'un an sans option en faveur du Sporting de Charleroi. Le milieu de terrain de 36 ans effectue son retour en Belgique quatre ans et demi après son départ du Sporting d'Anderlecht. Les « Zèbres » ont démarré la saison sur les chapeaux de roues, prenant d'emblée 9 points sur 9. Ce départ en fanfare, les Carolos le doivent principalement aux nouveaux venus, à savoir l'arrière gauche Joris Kayembe et, avant tout, le médian Guillaume Gillet. Âgé de 36 ans, le Liégeois arrive au Stade du Pays de Charleroi précédé d'une solide expérience et d'un palmarès des plus enviables.

Sinan Bolat

Pour conclure, arrêtons-nous quelques instants à Gand. Après avoir participé activement à la montée en puissance de l'Antwerp ces dernières années, Sinan Bolat a quitté le Bosuil cet été, son contrat n'ayant pas été prolongé. Pressenti en Turquie, il poursuivra finalement sa carrière à La Gantoise. Sous la vareuse des « Buffalos », le gardien de 31 ans retrouvera de vieilles connaissances du « Great Old », à savoir Lazlo Bölöni, Wim De Decker et Dino Arslanagic.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?