La Belgique débute ce samedi, 20h45, au Danemark sa campagne en Ligue des Nations. Bien que peu de championnats ont repris leurs droits, Roberto Martinez va devoir se creuser la tête pour former une équipe compétitive.
Novembre 2019. Voilà presque dix mois que les Diables Rouges ne se sont plus réunis. À cette époque, Christian Benteke inscrivait contre Chypre le dernier but d'une campagne de qualification pour l'Euro 2020 rondement menée. Bien loin de la crise du coronavirus, la Belgique de Vincent Kompany faisait alors partie des favoris pour remporter le championnat d'Europe de football. Entretemps, malheureusement, la pandémie a fait son apparition et le tournoi a été reporté d'un an.

Un calendrier décalé

Après de longs mois d'interruption, les grands championnats, en dehors de la Ligue 1, ont pu reprendre leurs droits à partir de mai pour certains et de juin pour d'autres. Il en fut de même pour les Coupes européennes. Jason Denayer en Ligue des champions, Romelu Lukaku en Ligue Europa ou encore Thibaut Courtois en Liga et Kevin De Bruyne en Premier League ont montré qu'ils n'avaient rien perdu de leur superbe.

Depuis lors, les champions ont été couronnés et les footballeurs ont été mis au repos. Il faudra désormais patienter jusque mi-septembre pour profiter à nouveau de la Premier League, de la Serie A, de la Liga et de la Bundesliga. Les matches internationaux, eux, n'attendront pas jusque-là. Pour une fois, ce sera à eux de boucler une préparation mouvementée.

L'atout Jupiler Pro League

Au contraire du championnat danois, par exemple, la compétition belge a déjà fait son retour depuis début août. Privé de nombreux joueurs blessés ou désormais de son ancien pilier de la défense Vincent Kompany, Roberto Martinez pourra compter sur les joyaux de la D1A qui ont retrouvé le rythme avec 4 journées dans les jambes.

"Ceux qui seront sur le terrain seront mentalement et physiquement fit. Certains Diables ne sont pas en mesure de disputer deux rencontres (la Belgique affronte l'Islande mardi prochain, red.). On va donc répartir les efforts en fonction de la forme de chacun. Ces matches du mois de septembre vont offrir l'opportunité à ceux qui sont dans le rythme de la compétition de se montrer", a déclaré la semaine dernière le sélectionneur national en conférence de presse. Le coach espagnol va donc devoir trouver un juste milieu entre la qualité intrinsèque de ses joueurs et les aptitudes physiques actuelles de son noyau. Une chose est sûre, la donne sera la même dans les deux camps même si la Jupiler Pro League pourrait, pour une fois, se montrer décisive au niveau international.

Suivez la rencontre de Ligue des Nations entre le Danemark et la Belgique en direct ce samedi, à 20h45, sur RTL TVI.