Le parcours du Tour avantage-t-il les Français?

Un vainqueur tricolore sur la Grande Boucle, ce n’est plus arrivé depuis Bernard Hinault en 1985. Mais cette année, le tracé de la course semble adapté aux qualités des Français: plus de montagne, moins de plaine. Si Thibaut Pinot est souvent mis en avant, d’autres de ses compatriotes pourraient tirer leur épingle du jeu. Ont-ils de meilleurs chances que les autres dans ce Tour?

Si l’édition précédente avait vu la victoire du jeune Egan Bernal, illustrant encore la domination de la Team INEOS, deux Français avaient pourtant fortement animé la Grande Boucle: Julian Alaphilippe, qui aura passé quatorze jours en jaune, et Thibaut Pinot, figurant parmi les favoris jusqu’à son abandon sur blessure. 

Cette année, il se pourrait encore que les tricolores fassent parler d’eux. Le 107e Tour de France propose un parcours musclé, privilégiant la montagne. La bataille fera rage dans les massifs de l’est et du sud de l’Hexagone, et ce, dès la première semaine. Un terrain de prédilection pour les coureurs français, majoritairement plus à l’aise sur les terrains accidentés et montagneux. Grâce leurs qualités de grimpeur ou de puncheur, ils auront des arguments à faire valoir, tant dans la lutte pour le classement général que pour les victoires d’étapes.

L'année de Pinot?

Après son immense désillusion de l’an dernier, Thibaut Pinot aura l’esprit revanchard. En jambes depuis la reprise (2e du Critérium du Dauphiné), le Français fait partie des favoris. Le profil du Tour 2020 lui convient à merveille: un tracé montagneux avec peu de plaine (sa hantise, lui qui avait été victime d’un fameux coup de bordure en 2019). Ajoutons que le Franc-Comtois jouera à domicile dans l’unique chrono de la course, dont l’arrivée en côte est située à la Planche des Belles Filles. Du pain bénit pour Pinot. 

Le Français, à qui tout le monde répète que c’est "son année", devra cependant résister à la pression. Il ne fait toutefois pas partie des ultra-favoris, à l’image des Roglic ou Bernal, et pourrait jouer les outsiders. Il aura le soutien absolu de son équipe Groupama-FDJ, et notamment de ses solides compatriotes David Gaudu et Rudy Molard, sa "garde rapprochée" pour la montagne. 

Pour le grand animateur du Tour 2019, Julian Alaphilippe, les ambitions seront moindres. Le coureur de Deceuninck-Quick Step ne visera pas le classement général. Mais le Français, qui est monté en puissance ces dernières semaines (2e de Milan-San Remo) est un puncheur hors-pair, capable de dynamiter la course. Si les grosses ascensions risquent de le faire souffrir, son profil est parfaitement adapté à certaines étapes vallonnées et de moyenne montagne. En quête de succès depuis un an, Alaphilippe chassera vraisemblablement les victoires d’étapes. Mais il pourrait aussi viser le maillot à pois... 

Une génération de grimpeurs

Un troisième Français nous a habitué à briller sur la Grande Boucle: Romain Bardet. Deuxième du général en 2016, troisième en 2017 et maillot à pois en 2019: palmarès impressionnant pour ce pur grimpeur, qui devrait aussi se plaire sur ce Tour 2020. Le frêle leader d’AG2R aura une carte à jouer, à condition que les jambes suivent. Bardet n’est à la fête depuis la reprise, en témoigne sa faible forme sur le Dauphiné. Mais le parcours en altitude pourrait l’aider à retrouver ses sensations. Son coéquipier et compatriote Benoît Cosnefroy, bon puncheur, sera également au rendez-vous pour une victoire d’étape

Celui qui pourrait créer la surprise, c’est Guillaume Martin. Le leader de Cofidis a impressionné sur le Dauphiné, qu’il a terminé à la 3e place. L’objectif de sa formation sera prioritairement une victoire d’étape, attendue depuis 12 ans, mais rien n’empêche Martin de rêver. Douzième du général l’an dernier, le grimpeur peut nourrir des ambitions sur ce Tour montagneux. 

Enfin, Warren Barguil (Arkéa-Samsic), meilleur grimpeur en 2017, sera également au rendez-vous sur les routes du Tour. Bien qu’il soit au service de son leader Nairo Quintana, il pourra jouer sa carte personnelle.

Définitivement, le parcours de ce 107e Tour de France sied aux principaux coureurs français. Mais être fort en montagne ne suffira pas; ils devront aussi éviter les pièges sur les étapes de plaine. Par ailleurs, s’il n’y a qu’un seul contre-la-montre au programme, il pourrait s’avérer décisif, à la veille de l’arrivée à Paris. Succéder à Hinault ne sera pas une tâche facile ni pour les Français, ni pour les autres.

Retrouvez toutes les infos sur le Tour de France via ce lien.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?