Aujourd’hui nous allons à la rencontre de Sammy “iDex” Van de Weghe, ancien joueur CS:GO et maintenant joueur sur Valorant. Nous lui avons posé des questions quant à ses expériences et son passé. Nous lui parlerons également de sa nouvelle activité sur le jeu de Riot Games !

CS:GO

Bonjour Sammy ! Pourrais-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas ?

Salut ! Je m’appelle Sammy, je suis né le 26 août 1998 et j’ai donc 21 ans. Je vis à Bruxelles depuis toujours mais ma mère vie en Espagne et je suis d’origine belgo-azerbaïdjanaise.

Te rappelles-tu de ton premier contact avec un jeu-vidéo compétitif ?

Oui mais c’est assez flou. Ce qui m’a mis dans cette folie de la compétition c’est l’esprit de « Lan » dans les cybercafés. Mes parents me mettaient en cours de langue en vacances depuis mes 10 ans pour que je sois polyglotte, après ces cours, j’attendais sagement que ma mère vienne me chercher dans un cybercafé où je jouais principalement à Counter-Strike 1.6 ou Source. Sur place, tu pouvais lancer des petites parties contre les gens. Les entendre rager ça me motivait pas mal à être le meilleur et le plus malin.

Quand es-tu arrivé sur CS:GO ? Qu’est-ce qui te plaît dans le jeu ? Qui est ton mentor à ce moment là ?

Je suis arrivé sur CS:GO en 2014 (16 ans) dans un cybercafé où j’allais jouer 2 à 3h par jour et qui s’appelait le « Botkamp » à Porte de Hal. J’ai eu une grosse dose de motivation envers ce jeu car Titan venaient très régulièrement s’entraîner à l’étage de ce même cyber. Je venais discuter et espionner leurs méthodes d’entraînement, je rencontrais pour la première fois des gens extrêmement motivés qui renvoyaient une énergie de compétition renversante.
Ce qui m’a plu sur le jeu c’est le système de ranks, les serveurs personnalisés (awp_lego 2 par exemple) et le fait de pouvoir inviter qui je voulais dans le cybercafé, c’était très amusant surtout le côté stratégique qui m’obsédait beaucoup.
Mon mentor c’était Makushime, je jouais en équipe chez Overlate de 20h à 23h depuis le cyber et il m’a beaucoup aidé à me développer à mes débuts, merci à lui.

Une fois arrivé sur CS:GO quel a été ton parcours ?

Mon parcours a été très lent mais constant, je n’ai cessé de progresser. Mais je pense n’avoir jamais vraiment atteint le niveau que j’espérais avoir un jour.
J’ai commencé à me faire connaître car j’avais des projets d’équipes avec des joueurs extrêmement jeunes tels que misutaaa (13 ans à l’époque), nous étions vraiment bons pour notre âge.
Ça a fait beaucoup parler de nous car l’égo de certains anciens en prenait un coup. À ce moment là, on a commencé à entrer dans la scène très fermée de Counter-Strike francophone. Et avec l’arrivée d’autres joueurs comme flex0r on a commencé à step-up (Cela a d’ailleurs permis à misutaaa de monter en flèche jusqu’à arriver chez Vitality aujourd’hui.)
Après il y a aussi l’aspect communautaire et actif sur Twitter qui m’a fait énormément connaître sur la scène.

Ton premier souvenir sur CS ? La première fois que j’ai joué à CS…

Je devais avoir 9 ans dans un cybercafé en vacances d’été à Bakou en Azerbaïdjan, je me rappelais que tous les petits et grands du quartier m’appelaient « Samir » et ils m’invitaient en fin de soirée pour aller jouer au cyber avec eux, on jouait sur fy_pool_day tous l’un contre l’autre et j’étais pas mauvais, c’est tout ce dont je me rappelle, c’était de super souvenirs qui restent ancrés à jamais dans ma mémoire.

À partir de quel moment décides-tu de devenir pro ?

Je pense que j’ai voulu devenir pro en voyant Titan s’entraîner. Et en regardant les premiers majors de CS:GO comme l’ESL One Cologne 2015. Des événements spectaculaires, j’avais envie d’atteindre ce niveau, j’étais aussi un très grand fan de ScreaM.

Quelle est pour toi la meilleure équipe compétitive avec laquelle tu as pu jouer et vos meilleurs résultats ?

Nostalgique, je dirais GosuCrew Prodigy avec misutaaa, Lord, AlexTopGoal et Kronic. On arrive à la Gamers Assembly 2017 avec une moyenne d’âge de 16-17 ans et on renvoie à la maison plusieurs grosses équipes du sub-top. On s’était créé un public sur place au vu de nos performances, c’était super cool.
Réaliste, je dirais Alltech avec des entraînements et une approche très professionnelle, on a fait quelques résultats en ligne sur ESEA, c’était une des meilleures équipe sub-top à l’époque.

Quel est ton meilleur souvenir et ta plus grande déception en tant que joueur ?

Meilleur souvenir, les entraînements au sein des 2 plus grandes écoles esport de France (Gaming Campus à Lyon et l’Education Gaming School à Bordeaux), tu te retrouves avec 4 mecs passionnés dans des locaux suréquipés, de quoi faire tourner des têtes.
Grosse déception, être exclu du projet Alltech. Tisser des liens très forts avec certaines équipes et être exclu du jour au lendemain sans avoir l’opportunité de m’adapter ça m’avait plongé dans une frustration assez importante. Cette frustration s’est petit à petit transformée en force.

Ton arme et ta map préférée dans le jeu ?

L’AK-47, l’arme représentante de la patte CS. Et Cache, surtout depuis la nouvelle mise à jour !

Selon toi quel est le meilleur joueur et la meilleure équipe de tous les temps ?

Question difficile, mais là tout de suite misutaaa et Vitality. J’espère les voir tout casser au Major de Rio en novembre prochain !

Streaming

Peux-tu nous expliquer la transition entre joueur pro et streameur ?

On ne peut pas vraiment parler de transition, je suis toujours resté joueur. Je suis parti vivre quelques mois en Espagne en février 2019 pour jouer dans le sub-top espagnol. à l’époque je m’étais fait un nom sur la scène CS:GO francophone et belge. La RTBF avait besoin d’un spécialiste CS:GO pour le projet de stream Tarmac. De là, je suis devenu le premier joueur CS:GO sponsorisé par l’état. Ils m’ont mis dans des conditions extraordinaires pour que je puisse vivre de ma passion tout en jouant comme d’habitude dans mes équipes.

Quels sont les conseils que tu peux donner aux lecteurs qui voudrait devenir streamer un jour ?

Faites ce que vous aimez en stream et faites-le pour vous. Quelqu’un de passionné qui partage ce qu’il aime faire, c’est ce qui marchera toujours le mieux !

Valorant

Quand décides-tu de passer sur Valorant ? Et pourquoi ce choix ?

Je décide de passer sur Valorant avant même la bêta car ma situation sur CS:GO ne pouvait pas continuer ainsi.
Trop peu d’équipes disponibles et une scène qui avançait sans moi, à cause notamment d’un ban sur une plateforme qui m’a coûté énormément d’opportunités.

Venant de CS:GO (et des autres CS), que penses-tu de Valorant ? Quelles sont les difficultés à maîtriser avant tout ?

J’ai accroché tout de suite ! Valorant reprend des mécaniques de jeu de CS:S et CS:1.6 qui sont plus punitives que CS:GO. Les smokes et les flashs sont remplacées par des sortilèges spécifiques à chaque personnage, cela force l’esprit d’équipe.
La difficulté réside dans la compréhension des sortilèges adverses. Si on veut jouer à haut niveau, être surpris dans ce jeu n’est pas une option. Il faut connaître instinctivement toutes les options qui s’offrent à l’ennemi pour être prêt à contrer leur plan de jeu.

Quels sont tes meilleurs résultats sur Valorant ? Et avec qui ?

Je dirais le tournoi G2 avec l’équipe Benelux. Je suis accompagné de ScreaM, Ex6tenz, bazy et davidp, on se présente comme une super team Belge et on écrase tout le monde, sauf en finale où l’équipe adverse abuse d’un bug du jeu pour gagner, mais ça c’est une autre histoire.

Et un commentaire par rapport à ton équipe actuelle “Citron Chien” quels sont vos objectifs à court et à long terme ?

Notre objectif principal c’est de stabiliser 5 joueurs dans une organisation (c’est en cours), cela nous empêchera déjà de changer de joueurs toutes les semaines.
Puis en étant dans le tier 1 des équipes, on veut s’imposer en abordant le jeu simplement tout en s’adaptant continuellement. On est tous originaires de CS:GO donc on sait pertinemment ce qui fonctionne dans une équipe sur le long terme.

Nos objectifs à court terme c’est d’être la meilleure équipe francophone et à long terme une des meilleures dans le monde.

Selon nos recherches tu joues Cypher, peux-tu nous en dire plus sur ce personnage, les bases à bien comprendre et ce qu’il faut chercher à améliorer ? Qu’est-ce qui te motives pour jouer avec lui ?

J’ai toujours eu ce rôle de vicieux dans mes anciennes équipes. Trouver les bons timings pour arriver dans le dos, etc. Ce personnage permet de tendre des embuscades tout en ayant des informations clés pour comprendre ce qui se passe sur le terrain.
Pour jouer Cypher à haut niveau, il faut améliorer sa réflexion : par exemple les raisons pour tendre tel ou tel piège, le but est de punir les joueurs trop agressifs ou pas assez méthodiques.
Ce qui me motive c’est le fait de pouvoir éliminer des joueurs à travers un mur sans qu’ils aient pu voir le bout de mon chapeau. J’ai une pression psychologique non négligeable sur les équipes contre qui je joue et j’utilise cette pression à mon avantage.

Quelle est ton arme favorite ? Team Vandal ou Team Phantom ?

La vandal, mais le débat n’a pas à exister, faut juste savoir choisir son arme en fonction des rounds :
Longue distance et duels en 1 contre 1 = Vandal (attaque)
Combat rapproché et ennemis multiples = Phantom (défense)

Quel est ton niveau compétitif actuel, sachant que tu étais Valorant (Niveau le plus élevé) durant la bêta ?

On est clairement dans le niveau pro là, mais je ne suis rien sans mon équipe à vrai dire, et ça tombe bien car Valorant, c’est un jeu d’équipe !

Enfin, pour toi la scène Valorant belge a-t-elle de quoi se développer sur le jeu ? On voit déjà des gros noms nationaux tirer leur épingle de la scène internationale, tu en fais partie, pour toi peut-on s’attendre à une équipe belge bientôt ?

La scène belge a du potentiel c’est sûr ! Mais je suis déçu que si peu de gens ne se soit démarqués jusqu’ici.
Une vraie équipe belge ça me semble compliqué pour 2020 je pense. Par contre, on peut former une équipe belge assez impressionnante pour de potentiels “Worlds”.

Un conseil pour tes fans belges, pour les aider à progresser sur ce nouveau jeu ?

Quels fans ?,demande-t-il en rigolant. Plus sérieusement, je dirais de simplement regarder beaucoup de streams des bons joueurs et des compétitions. Ne pas oublier de s’entraîner 1h par jour dans le mode entraînement et trouver rapidement 4 coéquipiers pour progresser en équipe sur le jeu.

Quels sont finalement tes objectifs personnels ?

Très simplement me démarquer sur la scène comme le Cypher le plus redoutable du monde et avant tout participer à un tournoi international de grande envergure !

Nous espérons que cette interview vous a intéressé ! Merci à Sammy pour le temps qu’il nous a accordé

Du tac au tac :

  • Frites ou boulettes ?

Frites sauce brazil direct !

  • Ketchup ou mayonnaise ?

Ketchup + parmesan meilleure combinaison.

  • Bière ou sodas ?

Sodas toujours avec modération.

  • Cinéma ou football ?

Cinéma bien accompagné.

Mer ou Ardennes ?

La mer, j’en ai marre de marcher en montagne en famille.