La victoire contre le Brésil, la plus belle performance de l’histoire des Diables Rouges?

Le 6 juillet 2018, la Belgique était en liesse après sa fantastique victoire 2-1 contre le Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde. Est-ce le meilleur match jamais disputé par les Diables dans un Mondial?

Voici deux ans tout pile, la Belgique réalisait un exploit lors de la Coupe du monde en Russie. Après une remontada épique contre le Japon, les Diables rouges voyaient un immense obstacle se dresser sur le chemin: le grand Brésil, le pays le plus titré de la compétition avec 5 sacres

Mais les Belges n’avaient pas l’intention de se laisser impressionner. Ils démarraient même sur les chapeaux de roue en ouvrant le score dès la 13e minute. Sur un corner de Nacer Chadli, Vincent Kompany effleurait le ballon, qui était ensuite dévié dans son propre but par Fernandinho. C’est à 0-1. Départ parfait pour les Diables. 

La Belgique continuait de s’appliquer et parvenait à imposer son jeu. Sur une des techniques favorites de nos Belges, la contre-attaque, Romelu Lukaku dribblait tout le milieu brésilien avant de glisser le cuir à Kevin de Bruyne. Après quelques pas, le joueur de Manchester City ajustait un tir imparable qui termine sa course dans le petit filet d’Alisson Becker. La Belgique était en fête: après 31 minutes, elle mènait 2-0 face au Brésil.

Ce soir-là, Thibaut Courtois jouait son meilleur match du tournoi. Le portier belge était tout simplement imbattable. Jusqu’à ce que Renato Augusto ne remette les Brésiliens dans la partie d’une tête bien placée. Il restait alors 15 minutes de jeu. 

Les Belges devaient alors résister aux assauts brésiliens. Mais ils pouvaient compter sur un Eden Hazard des grands soirs. Avec ses dribbles, ses courses et sa conservation de balle, notre capitaine a rendu fou tous les Auriverde présents sur la pelouse. Son apport a permis aux Belges de garder un tant soit peu la maîtrise du ballon. 

Dans les dernières secondes, on a bien cru au pire. La star brésilienne Neymar, laissée seule à l’entrée de la surface, envoyait une frappe en direction de la lucarne. Mais Courtois était attentif et nous sortait alors un arrêt dont lui seul à le secret

La Belgique a tremblé, mais elle n'a pas chuté. La génération dorée tenait son match de référence et accrochait une des plus grandes nations du foot à son tableau de chasse. L’aventure se terminera en demies, après la défaite contre la France, mais les Diables ont décroché une formidable troisième place en petite finale contre l’Angleterre. Assurément, la Belgique fut l’une des équipes les plus spectaculaires du tournoi. 

 

D’autres matches de légende

Si cette victoire face au Brésil est l'une des plus belles prestations des Belges en Coupe du monde, d'autres matchs fantastiques méritent le titre de "plus beau match des Diables rouges". 

Union soviétique - Belgique 3-4 (après prolongations)

La performance de 2018 était attendue par les Belges depuis 1986. Cette année-là, les Diables s’étaient également taillé un parcours magnifique en Coupe du monde, en éliminant un gros morceau. En quarts de finale, la Belgique affrontait l’Union soviétique, qui était grande favorite. Mais notre petit pays a créé la surprise.

Après 90 minutes de jeu, le score était de 2-2 après des buts d'Igor Belanov (deux fois), Enzo Scifo et Jan Ceulemans. Dans les prolongations, les Diables Rouges ont fini par s’imposer 4-3, grâce à des buts de Stéphane Demol et de Nico Claesen (Belanov, encore lui, avait scoré pour l’URSS). 

Ce match présente quelques similitudes avec la confrontation de 2018 contre le Brésil. Ce sont un excellent gardien de but (Jean-Marie Pfaff) ainsi qu’un courageux travail d’équipe qui avaient permis aux Belges de surpasser leur adversaire.

Brésil-Belgique 2-0
 

La Coupe du monde 2002 fut un autre grand moment de l’histoire des Diables. En huitièmes de finale, la Belgique rencontrait le Brésil (encore!). À l’époque, les Auriverde constituaient une splendide équipe, menée par des vedettes comme Ronaldinho, Rivaldo, Cafu ou Ronaldo

Si l’affiche semblait déséquilibrée, les Belges ont pourtant déjoué les pronostics en tenant le coup de façon exceptionnelle. Mbo Mpenza, Bart Goor, Marc Wilmots et Wesley Sonck, notamment, ont tenté leur chance face au but, mais le ballon n’est jamais entré. En fin de première partie, Marc Wilmots pensait délivrer tout un peuple en envoyant le ballon de la tête dans les filets brésiliens. Mais l'arbitre de la rencontre, Peter Prendergast, lui a refusé son but pour une raison inconnue

Le Brésil s’est ensuite ressaisit et a marqué deux fois, par Rivaldo et Ronaldo. Mais les troupes de Robert Waseige auront fait très fort ce jour-là, en faisant trembler le Brésil. La génération de 2002 n'avait pas le talent des équipes de 1986 et 2018; leur performance était d’autant plus belle et méritoire.

 

Diables Rouges

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top