Que s'est-il passé en Espagne depuis la reprise du championnat de Liga ?

Après trois mois d'interruption en raison de la crise du coronavirus, le championnat d'Espagne a repris ses droits le 11 juin.

En haut de la « Primera División », le Real Madrid et le FC Barcelone sont au coude-à-coude dans la course au titre. Jusqu'au 19 juin, les Catalans comptaient deux points d'avance sur leur grand rival. Cependant, les partages concédés par les « Blaugrana » face à Séville (0-0) et au Celta Vigo (2-2) ont permis aux Madrilènes de revenir à la hauteur des Catalans et même de les devancer. Dans le bas du classement, la lutte pour éviter la relégation en « Segunda División » semble avoir livré son verdict. Les meilleures rencontres sont à suivre sur Eleven Sports, via l'option All Sports de Proximus.

FC Barcelone

En concédant le nul au Celta Vigo samedi dernier, le Barça laisse une voie royale au Real Madrid dans la course au titre. Heureusement, les « Blaugrana » comptent dans leurs rangs un certain Lionel Messi, capable à lui seul de renverser le cours d'un match. Âgé de 33 ans, l'Argentin a inscrit cette saison 21 buts en 27 rencontres de Liga. Depuis la reprise, il totalise 2 buts et 5 passes décisives en 5 rencontres. Autre nouvelle positive : absent des terrains depuis janvier, l'Uruguayen Luis Suarez (33 ans et 13 buts en 22 rencontres) a fait son grand retour à la pointe de l'attaque barcelonaise. Avec 5 buts en 19 rencontres, Ansu Fati, 17 ans, la nouvelle pépite de Barcelone, est déjà l'objet de toutes les convoitises. Si l'on en croit le « Times », les dirigeants de Manchester United seraient prêts à casser leur tirelire pour s'adjuger les services du jeune hispano-guinéen. Toujours selon le quotidien britannique, le FC Barcelone aurait même refusé une offre de 150 millions d'euros en provenance du club mancunien. Arrivé au Barça en mars dernier, en provenance de Leganés, afin de pallier l'absence sur blessure de Luis Suarez et d'Ousmane Dembélé, le Danois Martin Braithwaite semble sur un nuage. Il a inscrit son premier but sous le maillot du Barça lors du déplacement à Majorque, le 13 juin, et a même été titularisé à la place d'Antoine Griezmann face à Séville. Quant à l'attaquant français de 29 ans, transféré l'été dernier de l'Atlético Madrid, il éprouve bien du mal à s'imposer au sein de sa nouvelle formation (à peine 8 buts en 31 rencontres).Picture #3

Real Madrid

Depuis la reprise, l'avantage est clairement aux hommes de Zinedine Zidane, qui ont pris quinze points en cinq matchs. Grâce à leur victoire 0-1 face à l'Espanyol Barcelone ce dimanche, « Los Blancos » comptent désormais deux points d'avance sur leur éternel rival barcelonais. Longtemps absent des terrains pour cause de blessure, Eden Hazard a fait un retour convaincant le 14 juin dernier face à Eibar. Depuis la reprise, le Louviérois de 29 ans a distillé deux passes décisives. Après un début de saison compliqué, Thibaut Courtois, l'autre Belge de la « Casa Blanca », a retrouvé toutes ses sensations. Cette saison, notre compatriote a réalisé 15 clean sheets en 29 rencontres, toutes compétitions confondues. Autre pion incontournable des « Merengue », le Français Karim Benzema, 32 ans, totalise 17 buts en 31 rencontres. Si le Real remporte la Liga cette année, il le devra principalement à ses lignes arrières. Avec seulement 21 buts encaissés en 31 matchs, l'équipe madrilène possède la meilleure défense d'Espagne. Et elle le doit en grande partie à sa charnière vedette composée de Sergio Ramos (34 ans) et de Raphaël Varane (27 ans). En plus d'être un défenseur intraitable, Sergio Ramos possède des talents de finisseur (il a inscrit 8 buts en 30 rencontres). Autre bonne nouvelle : absent depuis le 24 juillet 2019 suite à une rupture des ligaments croisés lors d'une rencontre face à Arsenal, Marco Asensio, 24 ans, a effectué son retour au plus haut niveau. Lancé dans l'arène à la 74e minute de la rencontre opposant, le 18 juin dernier, le Real à Valence, le natif de Palma n'a mis qu'une trentaine de secondes pour trouver le chemin du but, avant d'offrir un caviar à Karim Benzema sur le troisième but madrilène.

Atlético Madrid

Derrière les deux intouchables, la bataille fait rage entre l'Atlético Madrid (troisième avec 58 points) et Séville (quatrième avec 54 points). Si l'équipe de Yannick Carrasco s'est montrée incapable de se mêler à la lutte pour le titre, elle a néanmoins fait forte impression en éliminant de la Ligue des Champions Liverpool, le tenant du titre. Cette saison, les « Colchoneros » comptaient sur l'attaquant portugais João Félix pour redorer leur blason. Le Lusitanien a quitté le Benfica Lisbonne l'été dernier pour rejoindre l'Atlético, moyennant un chèque de 126 millions d'euros. Avec seulement 6 réalisations en 24 rencontres, le natif de Viseu peine encore à exister dans un club « rojiblanco » où l'ambition collective prévaut. Avec 9 buts au compteur, le Madrilène Álvaro Morata est actuellement le meilleur buteur du club.

FC Séville

Tenu en échec par Valladolid vendredi dernier, le FC Séville occupe actuellement la quatrième place du classement de la Liga. À ce stade, le club andalou est qualifié pour disputer la prochaine Ligue des Champions. Privés de leur attaquant vedette, le Français Wissam Ben Yedder, transféré l'été dernier à l'AS Monaco, les « Blanquirrojos » n'escomptaient pas figurer en aussi bonne place au début du championnat. Censé combler l'absence de Ben Yedder, le Néerlandais Luuk de Jong et ses 6 buts n'ont pas entièrement convaincu. En revanche, la surprise est venue de Luca Ocampos. Après avoir évolué en Ligue 1 (AS Monaco et Olympique de Marseille) et en Serie A (Gênes et AC Milan), l'Argentin de 25 ans a d'emblée trouvé ses marques en « Primera División ». Cette saison, ses statistiques font état de 12 buts et de 3 passes décisives.

Getafe

Avant de rencontrer ce lundi la Real Sociedad, les « Azulones » occupent la sixième place du classement. Redoutable et redouté, Getafe est probablement la révélation de la saison 2019-2020 en Liga. L'équipe s'est notamment distinguée en éliminant l'Ajax Amsterdam en huitième de finale de l'Europa League. Depuis la reprise du championnat, la machine semble cependant quelque peu grippée. En quatre rencontres, le club n'a pas remporté la moindre victoire (trois partages et une défaite). Les buteurs attitrés de Getafe sont Ángel Rodríguez (33 ans et 10 buts cette saison) et Jaime Mata (31 ans, 9 buts et 4 passes décisives). Âgé de 21 ans, l'arrière latéral gauche Marc Cucurella (6 passes décisives) est promis au plus bel avenir.

Real Sociedad

Le club basque occupe actuellement la septième place du classement, à deux points seulement de Getafe. La Real Sociedad compte en ses rangs quelques jeunes talents des plus prometteurs : l'Espagnol de 23 ans Mikel Oyarzabal (9 buts, 6 passes décisives), le Norvégien de 21 ans Martin Ødegaard (prêté par le Real Madrid, 4 buts, 5 passes décisives) et le Suédois de 20 ans Alexander Isak (7 buts). Sans oublier Adnan Januzaj, 25 ans, auteur de 2 buts et 3 passes décisives. Après l'interruption forcée, notre compatriote a fait forte impression face au Real Madrid en trompant Thibaut Courtois d'un tir lointain à la 68e minute. Un but malheureusement annulé pour un hors-jeu de Merino.

Les révélations

Chaque saison, un certain nombre de joueurs sortent du lot. Citons à cet égard Luca Ocampos, mais également Gerard Moreno. Âgé de 28 ans, l'attaquant de Villareal a inscrit cette saison 12 buts en 29 rencontres. Très peu utilisé au Barça, Rafinha Alcántara, qui n'est autre que le frère du médian munichois Thiago Alcántara, est devenu un pion essentiel du Celta Vigo. S'agissant d'un prêt, le Brésilien de 27 ans devrait retrouver le Camp Nou cet été, mais rien n'est moins sûr.

Lutte contre la relégation

Dans le bas du tableau, la messe semble dite. Avec respectivement 26, 25 et 24 points, Majorque, Leganés et l'Espanyol Barcelone semblent définitivement condamnés. Même si, mathématiquement, ils ne sont pas complètement tirés d'affaire, Valladolid (35 points), Eibar (35 points), Deportivo Alavés (35 points) et Celta Vigo (34 points) peuvent envisager l'avenir avec un certain optimisme.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top