One day, one goal: la talonnade de Roberto Mancini laisse Buffon pantois

Le football italien connaît sa période de gloire dans les années 1990 et au début des années 2000. Sampdoria, Parme, Lazio... Toutes ces équipes ont marqué l'histoire de la Serie A et du football européen. Pendant cette période, le calcio disposait de défenses en béton, mais comptait également un certain nombre d'attaquants redoutables, tels que Filippo Inzaghi ou Alessandro Del Piero.

Une liste dont fait assurément partie Roberto Mancini. Lorsqu'il évoluait à la Sampdoria, il formait avec Gianluca Vialli un duo offensif redouté, ce qui leur valut le surnom de I Gemelli del Gol (les jumeaux du but). Doté d'une très bonne technique, l'attaquant quitte les Blucerchiati après 15 saisons pour rejoindre la Lazio Rome, où il se retrouve à nouveau dans une équipe de stars.

Un geste décisif

La dernière journée du premier tour de la saison 1998-1999 offre une superbe affiche entre le leader Parme et la Lazio, alors classée troisième. Derrière, les Parmesans sont intraitables, grâce à des joueurs comme Gianluigi Buffon, Lilian Thuram et Fabio Cannavaro. En attaque, ils ne sont pas en reste avec Hernan Crespo et Enrico Chiesa. La Lazio a également de sérieux atouts avec des stars comme Sinisa Mihaljovic, Alessandro Nesta, Christian Vieri et Roberto Mancini.

Sans surprise, les deux équipes ne se font aucun cadeau. Après un but sur penalty de Salas juste après la reprise, Crespo se charge de rétablir l'égalité. Un quart d'heure plus tard, Roberto Mancini va plier ce choc d'une bien belle manière. Mihaljovic se charge de botter un corner obtenu par les Biancocelesti et dépose le ballon à la limite du petit rectangle, où l'attend Roberto Mancini. Dans un éclair de génie, le numéro 10 envoie le cuir dans le toit du but grâce à une subtile déviation du talon effectuée dos au but. Ce bijou assomme Parme, qui encaissera même un troisième but de Christian Vieri dans les tout derniers instants de la partie pour fixer le score à 1-3.

Une carrière d'entraîneur réussie

Ni Parme ni la Lazio ne décrocheront toutefois le Scudetto cette année-là, car c'est l'AC Milan qui sera sacré champion. La saison suivante, la Lazio réalise néanmoins le doublé, après quoi Mancini décide de ranger ses crampons pour se consacrer à une carrière d'entraîneur.

Mais l'entraîneur Mancini ne ressemble pas vraiment au joueur. S'il excellait sur le terrain grâce à sa vista offensive, Mancini prône en tant qu'entraîneur un football pragmatique basé sur la conversation du zéro. Dès l'âge de 36 ans, il prend les rênes de la Fiorentina, mais ce n'est qu'avec l'Inter et plus tard Manchester City que l'actuel sélectionneur national de l'Italie se révèle comme un grand coach. Il offre trois titres consécutifs aux Nerazzurri et installe au sein des Sky Blues la mentalité de vainqueur qui les transformera bientôt en véritable machine à gagner en Premier League.

Fan de notre série? Lisez aussi notre article consacré au magnifique retourné de Dalibor Veselinovic contre la Gantoise.

Serie A

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top