Le RFC Seraing jouera la saison prochaine en 1B. Les Liégeois n’ont terminé qu’à la troisième place de la D1 Amateur, mais suite aux refus de licence pour Roulers et Virton, ils ont néanmoins obtenu leur sésame pour l’étage supérieur. Si les Métallos sont montés via le tapis vert, cela ne signifie pas qu’il faut les sous-estimer.

Ainsi, l’équipe est coachée par des entraîneurs qui ont un sérieux CV. Emilio Ferrera est en effet le T1 depuis janvier dernier. Il a emmené dans son sillage Marc Grosjean (ex-Union). Ce duo avait déjà collaboré précédemment à Al Shabab et à Dender EH.  Ferrera et Grosjean ont relayé sur le banc en Christophe Gregoire (ex-AA Gent et Anderlecht). Depuis l’arrivée du duo Ferrera-Grosjean, Seraing n’a perdu qu’un match (contre le FC Liège !!!).

Sur le terrain, on retrouve un mix de jeunes talents et de vieux briscards, avec une attaque qui semble plus importante que la défense. Seraing a marqué facilement la saison passée (42 buts en 24 matches), mais a également beaucoup encaissé (32). Le dernier rempart d’une défense pas toujours stable est Olivier Werner. Le gardien, âgé de 35 ans, a un beau palmarès au niveau du football professionnel. Avec Benjamin Boulenger (ex-OHL et Charleroi), il dispose également d’un joueur expérimenté devant lui. Werner et Boulenger transmettent leur expérience à des talents étrangers comme Gérald Kilota, Wagane Faye et au jeune Iebe Swers (ex-STVV et Lommel).

Dans l’entrejeu, Brahim Sabaouni est le moteur de l’équipe. L’ex-joueur du Lierse et de Tubize est devenu incontournable à Seraing et a méritoirement reçu le mois dernier le Metallo d’Or qui récompense le meilleur joueur de Seraing. Il a succédé ainsi à Théo Pierrot, le capitaine de l’équipe. Pierrot est un Français qui évolue à Seraing depuis 2015.  Ce duo encadre avec Leroy Labylle (ex-MVV, Zwolle, VVV Venlo, NEC) – de nombreux jeunes talents de moins de 23 ans dans l’entrejeu.

En attaque, il y a pas mal d’expérience. Ainsi, Moussa Gueye, âgé désormais de 31 ans (ex-Brussels, Mons et Charleroi) marque encore toujours l’un ou l’autre but. Mais la vedette est sans doute Florent Stevance. L’ancien meilleur buteur de la Proximus League tente de retrouver à Seraing sa meilleure forme aux côtés d’Alessio Cascio et d’Ali Sanogo, un super talent.
 
Le noyau de Seraing dispose donc de tonnes d’expérience et de jeunes talents émergents pour former un mix de joueurs belges connus et moins connus, avec une petite touche française et quelques accents exotiques. Que feront les Liégeois durant le mercato estival ? La base semble déjà là, en tout cas, pour tenir la route en 1B.