One day, one goal: le penalty en deux temps du duo nord-irlandais Blanchflower-McIlroy

Marquer un penalty n'est jamais une chose aisée. C'est la raison pour laquelle de nombreux joueurs inventent de nouveaux subterfuges pour tromper la vigilance du portier adverse. En 1957, deux rusés ont uni leurs forces pour se charger de la sentence.

Le 14 février 2016, Lionel Messi a de nouveau surpris le monde du football. Alors que le FC Barcelone menait 3-1 à domicile face au Celta Vigo, l'Argentin a pris ses responsabilités pour mettre fin définitivement à tout suspense sur penalty. La Pulga s'est mise derrière le ballon, mais à la stupéfaction de tout le stade, il n'a pas marqué son 300e but en Liga. Le génie argentin a tout simplement joué le coup en deux temps avec son coéquipier Luis Suarez, qui planta par la même occasion la troisième rose de sa soirée.

Un jour plus tard, les journaux étaient remplis d'hommages à Johan Cruyff. Cette autre légende du Barca, qui luttait contre le cancer à l'époque, avait également effectué le même geste depuis le point de penalty à la fin de l'année 1982. Pourtant, l'origine de ce genre de penalty remonte à des temps bien plus anciens.

L'Irlande du Nord comme berceau

L'idée du premier penalty en deux temps est née en Irlande du Nord. En 1957, le pays disposait peut-être de son plus grand nombre de footballeurs professionnels. Nombre d'entre eux ont joué dans les meilleures équipes d'Angleterre, notamment le capitaine Danny Blanchflower, élu meilleur joueur de tous les temps à Tottenham Hotspur, et Jimmy McIlroy, qui est connu à Burnley comme l'un des meilleurs joueurs ayant défendu les couleurs de l'ancienne équipe de Steven Defour.

Les deux joueurs se trouvaient les yeux fermés sous le maillot de l'équipe nationale de l'Irlande du Nord. Ce fut également le cas le 1er mai 1957, lorsqu'ils ont reçu le Portugal lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde. Les Irlandais du Nord menaient déjà 2-0, lorsqu'ils ont forcé un penalty à la 70e minute.

Blanchflower s'est alors présenté devant le point de penalty. Au lieu de tirer au but, il a glissé la balle sur le côté pour McIlroy. Ce dernier ne s'est ensuite pas fait prier pour pousser le cuir hors de portée du gardien portugais. Un nouveau penalty était né.

Au grand regret de nombreux Belges, le duo nord-irlandais a pris le pas sur le duo des Diables rouges Rik Coppens et André Piters, qui ont réussi le même tour lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde contre l'Islande à peine un mois plus tard. Même si nos compatriotes sont allés plus loin en optant pour un une-deux.

Revivez le premier penalty indirect ci-dessous:

Pas toujours une réussite

Cependant, les icônes d'Arsenal Robert Pires et Thierry Henry ont prouvé que ce type de penalty indirect n'est pas toujours un gage de réussite lors d'un match à domicile contre Manchester City en octobre 2005. Après avoir ouvert le score sur penalty grâce à Pires, les Gunners ont obtenu un second penalty. Pires s'est alors mis de nouveau derrière le ballon. Cette fois, cependant, le Français ne tirera pas directement au but. Avec Henry, il avait préparé un petit plan.

Seule l'exécution laissait à désirer. Pires a voulu glisser le ballon sur le côté en direction de son attaquant, mais il a frappé à moitié à côté du ballon. Comme il avait touché la balle, la défense mancunienne a pu tout simplement se dégager. Les Citizens étaient évidemment hilares, même si ce sont bien les Londoniens qui ont pu faire la fête après le match.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?