One day, one goal: l'envolée de Robin Van Persie

Football | De nombreuses compétitions de football ont été interrompues à la suite de la propagation du coronavirus. L'occasion est donc belle de revenir chaque jour sur un but qui a marqué l'histoire du ballon rond. Aujourd'hui: l'incroyable envolée de Robin Van Persie contre l'Espagne.

De Pickx

Partager cet article

Nous sommes le vendredi 13 juin 2014. Par une chaude soirée d'été à Salvador, au Brésil, l'Espagne, championne du monde en titre, et les Pays-Bas, vice-champions du monde, croisent à nouveau le fer. Quatre ans plus tôt, la Roja avait remporté le titre mondial grâce à un but du maître à jouer du FC Barcelone, Andres Iniesta. Pour les Bataves, l'heure de la vengeance a sonné.

La rencontre ne débute cependant pas de la meilleure des manières pour les Néerlandais. Après 27 minutes, le milieu de terrain Xabi Alonso donne l'avantage aux siens (1-0). Deux minutes avant la mi-temps, David Silva manque une occasion en or de doubler la mise. Un raté qui a certainement donné des cauchemars aux Espagnols cette nuit-là.

Le début d'une "remontada"

Juste avant le repos, les troupes de Louis Van Gaal mènent une dernière offensive. L'arrière gauche Daley Blind reçoit le ballon un peu au-delà de la ligne médiane et, du coin de l'oeil, aperçoit l'appel de son attaquant Robin Van Persie, en pleine course. Grâce à un sprint entre l'arrière gauche Jordi Alba et le défenseur central Sergio Ramos, l'attaquant de Manchester United se libère de tout marquage. Le long ballon de Blind est parfait et Van Persie se retrouve seul face au portier espagnol Iker Casillas.

Le plus difficile reste cependant à venir. Le gardien emblématique du Real Madrid apprécie mal la trajectoire du ballon se retrouve en position un peu trop avancée. Ses défenseurs, eux, sont positionnés bien trop haut et ne peuvent plus rien. C'est à ce moment précis que le surnom de Van Persie, "Le Hollandais volant", trouve son origine. Au lieu d'effectuer un simple contrôle, le capitaine des Oranje s'élance dans les airs pour effectuer une tête plongeante qui lobe magnifiquement un Casillas impuissant. Un superbe but qui revigore les Néerlandais juste avant la deuxième mi-temps.

Une deuxième mi-temps durant laquelle la défense espagnole, composée de grands noms comme Casillas, Piqué et Ramos, semble perdre ses moyens. Arjen Robben (2x), Stefaan De Vrij et à nouveau Robin Van Persie fixent le score final à 5-1. Une humiliation pour La Roja.

Déroute de Espagne

Les champions du monde sortant finiront leur parcours en Coupe du monde de manière bien peu glorieuse, en étant éliminé dès de la phase de groupes. Une déroute qui mit fin à l'hégémonie du tiki taka sur la scène internationale. À la stupéfaction de nombreux observateurs, l'équipe néerlandaise atteignit les demi-finales où elle fut éliminée par l'Argentine. Lors de la petite finale, les Oranje ont balayé le Brésil, pays hôte, ce qui leur permit de rentrer au pays avec une très belle troisième place.

Le but de Van Persie fut nominé pour le Prix Puskas en 2014, mais c'est la reprise de volée de James Rodriguez lors de cette même Coupe du monde qui rafla la mise. Avec son but, le "Hollandais volant" s'est en tout cas assuré une place dans les livres d'histoire.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top