La saison cycliste internationale menacée par le coronavirus !

À défaut d'anticiper l'avenir, essayons de tirer les premiers enseignements de ce début de saison (épreuves déjà disputées, transferts, situation des équipes belges).

Retour en arrière

Quelques faits saillants ont émaillé les semaines écoulées. À commencer par le doublé de l'équipe Trek-Segafredo, avec la victoire de l'Australien Richie au Tour Down Under et celle de notre compatriote Jasper Stuyven au Circuit Het Nieuwsblad (le 29 février). Avec Yves Lampaert et Tim Declercq, respectivement deuxième et cinquième du Circuit Het Nieuwsblad, l'équipe Deceuninck-Quick Step affiche clairement ses prétentions. Prétentions confirmées par l'étoile montante Remco Evenepoel, vainqueur du Tour de San Juan et du Tour d'Algarve.

Le coronavirus

Impossible d'échapper à l'impact de l'épidémie de COVID 19. L'Union Cycliste Internationale (UCI) a d'ores et déjà suspendu toutes les épreuves « dans les territoires identifiés à risque par l'Organisation Mondiale de la Santé ». En Italie, des classiques telles que les Strade Bianche, Milan-San Remo et Tirreno-Adriatico sont annulées, tandis que le « Giro » est reporté à une date non encore définie. En Belgique, plusieurs épreuves classées World Tour sont dès à présent supprimées. Il s'agit des 3 Jours de La Panne (le 25 mars), de l'E3 BinckBank Classic (le 27 mars), de Gand-Wevelgem (le 29 mars) et d'À Travers la Flandre (le 1er avril). On a appris par ailleurs que le Tour des Flandres (le 5 avril), Paris-Roubaix (le 12 avril), la Flèche Wallonne (le 22 avril) et Liège-Bastogne-Liège (le 26 avril) étaient déplacés à une date ultérieure.

Deceuninck-Quick Step

L'écurie Deceuninck-Quick Step domine incontestablement la hiérarchie mondiale. Cette saison, la team dirigée par Patrick Lefevere a déjà engrangé un certain nombre de succès notoires grâce, notamment, à notre compatriote Remco Evenepoel. Cependant, l'équipe compte aussi énormément sur le grimpeur français Julian Alaphilippe, l'un des principaux animateurs de la saison dernière. La formation belge place également de grands espoirs dans le sprinteur irlandais Sam Bennett. Arrivé dans les rangs des Deceuninck-Quick Step en décembre 2019, en provenance de l'équipe allemande Bora-Hansgrohe, le natif de Wervik a remporté l'étape inaugurale du Tour Down Under, premier rendez-vous World Tour de la saison cycliste 2020.

Lotto-Soudal

Outre Deceuninck-Quick Step, une autre équipe fait également parler d'elle, en l'occurrence Lotto-Soudal. La formation dirigée par Marc Sergeant s'est renforcée grâce à l'arrivée de deux transferts de choix, en la personne de l'Allemand John Degenkolb et du Verviétois Philippe Gilbert. Si le premier comptait sur Paris-Roubaix pour s'illustrer, notre compatriote visait plusieurs objectifs. Les Lotto-Soudal peuvent également compter sur le sprinteur australien Caleb Ewan. Vainqueur de plusieurs épreuves la saison dernière, le natif de Sydney ambitionnait de faire encore mieux cette année.

Remco Evenepoel

À ce stade de la saison, la jeune pépite belge mérite incontestablement le titre de « roi du peloton ». Avec cinq succès entre le 28 janvier et le 23 février, le natif de Schepdael a littéralement affolé les compteurs. Notre compatriote avait fait du Tour d'Italie l'un des principaux objectifs de sa saison. Il comptait notamment sur le contre-la-montre entre Conegliano et Valdobbiadene pour s'illustrer. Malheureusement pour lui, l'annulation du « Giro » l'oblige à revoir momentanément ses ambitions à la baisse.

Le Tour de France

Interrogé par le journal L'Équipe le 14 mars, Christian Prudhomme se voulait rassurant quant au déroulement de la Grande Boucle : « Le Tour, c'est dans plus de 100 jours, la situation a encore le temps d'évoluer d'ici là », expliquait-t-il. Si le Tour se déroule comme prévu, les prétendants à la victoire finale seront extrêmement nombreux. La lutte devrait cependant se circonscrire à un duel entre deux équipes : Ineos (précédemment Team Sky) et Jumbo-Visma. Avec Chris Froome, Egan Bernal et Geraint Thomas, Ineos dispose d'un trio de choc. Quant à la Jumbo-Visma, elle compte dans ses rangs trois coureurs déterminés à jouer leur va-tout (Steven Kruiswijk, Tom Dumoulin et Primoz Roglic). Quoi qu'il advienne, si la Grande Boucle a lieu, elle promet un combat de titans !

Wout van Aert & Mathieu van der Poel

Que nous réservent van Aert et van der Poel ? Victime d'une lourde chute lors du dernier Tour de France, notre compatriote Wout van Aert pourrait profiter des mesures induites par la crise du coronavirus pour peaufiner sa préparation en vue de retrouver son meilleur niveau. Quant au Néerlandais Mathieu van der Poel, après s'être illustré sur les labourés et avoir disputé le Tour d'Algarve, il a été contraint de faire une pause, victime d'une grippe qui l'a empêché de prendre le départ du Circuit Het Nieuwsblad.

La valse des transferts

L'entre-saison a été marquée par quelques transferts notoires. Dans le même temps où Tom Dumoulin signait avec Jumbo-Visma, d'autres cadors du peloton troquaient leur maillot pour celui d'une nouvelle formation. À l'instar du Colombien Nairo Quintana et du Français Warrenen Barguil, les nouvelles recrues de l'équipe Arkéa-Samsic, et de l'Italien Vincenzo Nibali, désormais dans les rangs de l'écurie Trek-Segafredo et remplacé par l'Espagnol Mikel Landa au sein de l'équipe Bahrain-McLaren. Quant à la Team Ineos, elle devra se passer des services du Néerlandais Wout Poels, lequel a rejoint Landa chez Bahrain-McLaren.

Les transferts belges

Pour ce qui concerne nos compatriotes, le marché des transferts a été assez peu animé. Après un premier passage chez Lotto-Soudal, Philippe Gilbert renoue avec son ancienne formation. En quittant Lotto-Soudal pour l'équipe sud-africaine NTT, Victor Campenaerts privilégie l'exotisme. Quant au Gantois Tiesj Benoot, il a troqué le maillot rouge et blanc de Lotto-Soudal pour celui de la Team Sunweb. Julien Vermote a choisi Cofidis, tandis que Jelle Vanendert a rejoint Wallonie-Bruxelles après avoir passé onze saisons dans les rangs de Lotto-Soudal.

Pour conclure

Le COVID 19 a littéralement pris le cyclisme en otage. Espérons cependant que les scientifiques parviendront rapidement à venir à bout du virus et que chacun pourra reprendre une vie normale et profiter de son sport favori. Les épreuves annulées seront-elles disputées ultérieurement ? Deceuninck- Quick Step sera-t-elle une fois de plus l'équipe à battre ? Les nouveaux venus Degenkolb et Gilbert parviendront-ils à s'imposer chez Lotto-Soudal ? Enfin, quid de nos compatriotes Evenepoel, Van Avermaet, Van Aert, Stuyven et Naesen ? Seul l'avenir nous le dira !

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?