Anthony Moris est le roi incontesté des clean sheets cette saison. Le gardien de l'Excelsior Virton a achevé la compétition régulière avec 10 clean sheets, compte non tenu d'une 11e clean sheet, signée lors du match controversé face au Beerschot.
 
Mais, même si ce match devait finalement être rejoué ultérieurement et que Moris encaissait un ou plusieurs buts à cette occasion (ou qu'il n'était pas aligné), il conserverait son titre de roi des clean sheets. Ses poursuivants comptent en effet deux clean sheets de moins que lui.
 
10 clean sheets: Anthony Moris (Virton)
8 clean sheets: Laurent Henkinet (OHL), Mike Vanhamel (Beerschot), Tomas Svedkauskas (Lommel)
6 clean sheets: Adrien Saussez (Union), Berke Özer (Westerlo)
 
En tant que club, c'est évidemment Virton qui a le plus souvent gardé le zéro derrière mais les Gaumais l'ont fait deux fois sans Morris. Appelé à jouer avec l'équipe nationale du Luxembourg, il a été alors remplacé par Geordan Dupire qui a signé deux clean sheets. Au total, Virton a donc gardé douze fois ses filets inviolés, un chiffre insuffisant pour égaler ou battre le record de Rafael Romo et du Beerschot. Le gardien vénézuélien du club anversois avait signé 13 clean sheets lors de la saison 2017/2018.
 
Plus grand nombre de 'clean sheets' par saison depuis la réforme de la compétition
 
13 clean sheets: Beerschot (2017-2018/Rafael Romo)
12 clean sheets: Virton (2019-2020/Anthony Moris et Geordan Dupire)
12 clean sheets: KV Mechelen (2018-2018/Michael Verrips)
11 clean sheets: Lierse (2016-2017/Mike Vanhamel)
9 clean sheets: Cercle Brugge (2017-2018/Paul Nardi)
9 clean sheets: OH Leuven (2019-2020/Laurent Henkinet et Darren Keet)