Le coronavirus accroît l'intérêt pour les films sur les épidémies

De nombreux films, parfois vieux de plusieurs décennies, se retrouvent aujourd'hui sur le devant de la scène à la suite de la propagation du nouveau Coronavirus. Les scénarios centrés sur les épidémies sont recherchés sur les plateformes de streaming comme Netflix.

Pour les plus téméraires, Proximus a donc décidé de proposer une liste non exhaustive de longs métrages qui pourraient glacer le sang de tout un chacun de par leur ressemblance avec la réalité actuelle.

Contagion

Le film de Steven Soderbergh, sorti en 2011, réunit un casting cinq étoiles comprenant Matt Damon, Gwyneth Paltrow, Marion Cotillard, Kate Winslet ou encore Jude Law. Ce n'est cependant pas pour cette raison qu'il fait partie des longs métrages les plus regardés en ce moment sur Netflix.

La rapide progression d'un virus originaire de Hong Kong dans le monde entier inquiète la communauté médicale qui tente à tout prix d'y trouver un remède. La course à la guérison s'accélère lorsque les symptômes virent d'une simple grippe à l'attaque cérébrale et à la mort rapide.

Alerte !

Ce film réalisé en 1995 par Wolfgang Petersen, mettant en scène notamment Dustin Hoffman, Morgan Freeman ou encore Kevin Spacey, traite également de l'épidémie d'un virus mortel. Il s'agit ici d'un virus introduit aux États-Unis par un singe provenant du Zaïre, c'est-à-dire l'actuelle République démocratique du Congo. À l'époque, le virus fictif Motaba s'était alors inspiré du virus Ebola.

28 jours plus tard

Enfin, le dernier film, datant de 2002, nous plonge cette fois-ci dans les rues de Londres. À nouveau, ce sont des chimpanzés, libérés d'un laboratoire par un commando de la Protection Animale à la suite d'expériences inhumaines, qui sont à l'origine de l'épidémie. Les contaminés, assoiffés de violence, forcent les derniers rescapés de la capitale anglaise à se cacher pour échapper au pire.

Cillian Murphy, alias Thomas Shelby dans la série Peaky Blinders, est notamment présent dans le long métrage de Danny Boyle.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top