Vendredi, on disputera la dernière journée de la compétition régulière en Proximus League. Avant cette dernière rencontre, de nombreux joueurs en sont à 4 (ou 9) cartes jaunes et donc sous la menace directe d'une suspension automatique d'une journée en cas d'avertissement supplémentaire. Ce qui leur ferait louper soit la finale de promotion aller, soit le premier match des Play Off 2, soit la première rencontre des Play Down. Mais s'ils ne sont pas avertis vendredi, que se passera-t-il alors?
 
Après la dernière journée de compétition régulière en Proximus League, tous les compteurs seront en fait remis à zéro. Une bonne nouvelle pour les joueurs qui avaient accumulé 4 (ou 9) cartes jaunes et qui pourront attaquer la suite du programme avec un 'casier' vierge.
 
C'est notamment le cas de Raphaël Holzhauzer, de Bryan Van den Bogaert et de Thomas Henry, qui sont sous la menace du fameux carton jaune de trop (voir la liste complète des joueurs concernés).
 
Pour ceux qui recevraient une cinquième (ou une dixième) carte jaune ce vendredi, ce sera le tarif habituel : suspension automatique pour le match suivant. En finale de promotion, seules les cartes rouges reçues à l'aller seront synonymes de suspension pour la finale retour.