Si vous aimez les scénarios à rebondissement, la Proximus League est faite pour vous cette saison. La deuxième période de la compétition ressemble en effet de plus en plus à un gigantesque sprint massif. Il reste six matches à jouer en compétition régulière et l'écart entre le trio de tête et l'avant-dernier du classement n'est que de 3 points.
 
Lommel avait achevé la première période à la dernière place du classement, mais après huit matches dans le deuxième volet de la compétition, les Limbourgeois se retrouvent en tête de la deuxième période. Vendredi, Lommel a battu à domicile la lanterne rouge Lokeren, le seul but de la partie ayant été inscrit après 3 minutes de jeu. Mitja Krizan remisait vers Beka Vachiberadze qui faisait 1-0 sans trembler. Malgré quelques opportunités pour les deux équipes, le marquoir ne bougeait plus et Lommel gardait le contrôle de la partie pour signer son premier succès en 2020.
 
Le moral des supporters de Virton ressemble de plus en plus à des montagnes russes. Après deux journées en deuxième période, les Gaumais étaient bon derniers. Samedi, ils ont battu Roulers au Schiervelde et sont remontés à la quatrième place, à 3 points seulement du trio de tête. Roulers avait pourtant bien entamé la partie et Amir Nouri avait eu une réelle opportunité d'ouvrir la marque, mais il avait buté sur Anthony Moris. En deuxième mi-temps, le match basculait en faveur des visiteurs. Loïc Lapoussin, particulièrement remuant, signait le but du 0-1. Dans les arrêts de jeu, Glenn Claes doublait la mise. On notera aussi l'excellente prestation de Jerry Prempeh dans l'axe de la défense et son rôle prépondérant dans la clean sheet réussie par son équipe.
 
Ces dernières semaines, le Beerschot a vu fondre son avance en tête du classement de la deuxième période. Après le match nul face à l'Union samedi, les Anversois ne sont plus seuls leaders. Ils sont rejoints par Lommel et Westerlo qui ont tous deux gagné ce week-end. Le Beerschot avait pourtant pris l'avance dans ses installations. En début de deuxième période, Tarik Tissoudali signait un but magnifique pour ouvrir le score. La réaction de l'Union ne tardait pas. Sigurd Haugen butait d'abord sur Mike Vanhamel avant que Serge Tabekou ne lance superbement Roman Ferber en profondeur, lequel servait Haugen qui égalisait sans coup férir pour les Bruxellois. Score final : 1-1 et beaucoup de regrets pour le Beerschot qui a gâché trop d'occasions en première mi-temps.
 
Pour voir des buts ce week-end, il fallait être au Den Dreef dimanche. Christian Brüls et Xavier Mercier ont offert aux spectateurs un masterclass en matière de coups francs. Le médian de Westerlo ouvrait d'abord la marque pour les visiteurs. Pourtant, OHL avait eu une belle occasion de faire 1-0. Berke Özer avait arrpêté fautivement Frederic Duplus dans son rectangle mais se rachetait en arrêtant le penalty qui s'ensuivait. Juste avant le repos, le gardien de Westerlo devait pourtant s'avouer vaincu. Xavier Mercier poursuivait en effet la démonstration de coups francs et déposait le ballon au fond des filets. Mais après le repos, les Campinois reprenaient rapidement l'avance. A la 57e, sur un ballon qui traînait dans le rectangle suite à un corner, Gilles Dewaele faisait 1-2. Dans le temps additionnel, Christophe Janssens alourdissait encore la marque (1-3). Westerlo rejoint ainsi Lommel et le Beerschot en tête de la deuxième période.