Des faits inédits qui font que vous ne regarderez plus ces films du même œil

La magie du cinéma, c’est aussi ne pas connaître toutes ces petites épreuves, ces difficultés qui ont fait la réussite du film. Tout peut parfois se jouer sur un détail. Bon, d’accord, la perte de poids de Joaquin Phoenix, ce n’est pas un petit détail. Mais, parfois, une improvisation ou une aide invisible peut complètement améliorer le film !

Perdre du poids pour « Joker »

Pour ce rôle qui lui a valu un Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique, Joaquin Phoenix a perdu 24 kilos ! Le personnage d’Arthur Fleck dans « Joker » nécessitait cette grosse perte de poids puisque l’anti-héros du film de Todd Phillips se trouve dans une situation précaire. Ce n’est pas la première fois que Joaquin Phoenix doit autant maigrir pour un rôle. Déjà pour « The Master », l’acteur avait dû perdre une dizaine de kilos. Comme vous avez pu le constater lors de la cérémonie des Golden Globes, Joaquin Phoenix va bien et a déjà repris 12 kilos.  

Retrouvez Joker dès le 5 février dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx !

« Now You See Me » : on frôle la noyade

Lors du tournage de la scène dans l’aquarium de « Now You See Me », toute l’équipe du film a eu une grosse frayeur. En effet, l’actrice Isla Fisher a failli se noyer devant toute l’équipe et ses coéquipiers. Dans cette scène impressionnante, elle doit se défaire de ses chaînes aux pieds et aux mains, d’un simple tour de magie. Dans la réalité, les chaînes sont normalement faciles à ouvrir. Sauf que pour le tournage, les chaînes présentes à ses pieds refusaient de s’ouvrir. Comme toute l’équipe était fascinée par les incroyables talents de l’actrice, ils n’ont pas réalisé à temps qu’elle était en train de se noyer…     

« A Star is Born » avec l'accent !

Pour le film oscarisé « A Star is Born », Bradley Cooper a dû travailler son accent. Comme l’acteur-réalisateur voulait absolument Sam Elliott (« The Ranch ») pour jouer son frère, il a commencé par travailler son accent. Bradley Cooper a passé six mois avec un coach afin de se rapprocher de la voix et de l’accent de Sam Elliott, à raison de 4 heures par jour. Heureusement pour lui, Sam Elliott a fini par accepter le rôle. « Dieu merci, il a dit oui ! Sans quoi, six mois de travail auraient été perdus ».   

« Us » et son gant symbolique

Pour ceux qui n’ont pas vu « Us », il suffit d’un coup d’œil à l’affiche pour remarquer le gant unique de cuir que porte le personnage. Le réalisateur, Jordan Peele, a révélé que ce gant en cuir s'inspirait de trois personnalités clés : O.J. Simpson, Freddy Krueger et Michael Jackson. Un sacré mélange qui vous laisse imaginer l’ambiance du film !

Spiderman et l'espace

Dans « Spider-Man : Far From Home », Samuel L. Jackson s’est permis une petite improvisation qui est restée ! Lorsque Captain Fury demande à Spider-Man de les aider pour une mission, Peter Parker fait le modeste et répond qu’il n’est qu’un « voisin sympa ». Ce à quoi, Samuel L. Jackson répond, de manière totalement spontanée : « Bitch, please, you’ve been to space ». Une phrase qui est devenue l’une des répliques cultes de la saga Marvel !

« Call Me By Your Name » dans l'oreillette

Pour pouvoir réagir en direct à la musique qui passait au générique de « Call Me By Your Name », Timothée Chalamet portait une oreillette. Celle-ci a été effacée de l’image en post-production. Lorsqu'Elio se place au coin du feu à la fin du film, les premières notes de « Visions of Gideon », de Sufjan Stevens, commencent à résonner. Pour tourner cette scène magnifique, Chalamet portait une oreillette et réagissait émotionnellement à la musique. « C’était un peu comme un exercice d’art dramatique où on te demande de jouer ce que la musique te fait ressentir », a-t-il confié par la suite.  

« Avengers: Endgame », l'adieu à Tony Stark

Attention, spoiler pour ceux qui n’auraient pas encore vu « Avengers : Endgame ». La scène de la mort de Tony Stark n’était pas vraiment écrite et a été jouée dans l’action. Les acteurs n’avaient que les grandes lignes en tête : ils savaient ce qui devait se passer, mais tout le reste a été improvisé. La seule consigne, c’était qu'Iron Man allait mourir. Tom Holland (Spiderman), Don Cheadle (colonel Rhodes), Gwyneth Paltrow (Pepper) et Robert Downey Jr. (Iron Man/Tony Stark) se sont donc mis à improviser cette scène importante du film. Un moment d’émotions !    

« A Quiet Place » : un signe de plus

Pendant le tournage de « A Quiet Place », l’actrice Millicent Simmonds a apporté quelques changements majeurs au film. Et, notamment, à la scène finale. Alerte spoiler ! Pour sauver sa famille, le personnage interprété par John Krasinski fait diversion. Au moment de servir de repas au monstre, Krasinski fait le signe du « Je t’aime » à sa fille. L’actrice sourde Millicent Simmonds a suggéré de changer cela en « Je t’ai toujours aimée ». Un changement important qui a fait pleurer John Krasinski. C’est donc resté ! 

« Moonlight » en trois jours

Tourner toutes ses scènes en trois jours, c’est un sacré challenge ! Pourtant, c’est ce qu’a dû faire Naomie Harris pour « Moonlight ». L’actrice britannique a eu un problème de visa et devait quitter les États-Unis trois jours plus tard. Le réalisateur a donc décidé de tourner toutes les scènes où elle apparaissait en un temps record. Naomie Harris était tellement dans l’action qu’elle n’avait pas le temps de stresser pour les scènes. Sa prestation a d’ailleurs été remarquée puisqu’elle a été nominée aux Oscars.     

La La Land

Vous souvenez-vous de la scène de l’audition ratée d'Emma Stone dans « La La Land » ? Damien Chazelle a piqué l’idée à Ryan Gosling ! L’acteur avait raconté au réalisateur sa pire expérience de casting. Chazelle a tellement aimé cette anecdote qu’il l’a incorporée au film. Ryan Gosling lui avait révélé que lors d’une audition d’une scène très émotionnelle où il avait dû se mettre à pleurer, l’une des personnes avait répondu au téléphone et avait quitté la pièce. Le réalisateur a donc fait revivre ce moment désagréable à Emma Stone devant les yeux ébahis de Ryan Gosling…    

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top