Prêt pour le Graspop Metal Meeting ? Les multiples couleurs et parfums du metal !

Qu’est-ce que le metal ? Posez la question à une dizaine de fans de metal et ils vous donneront probablement tous des réponses différentes. Certains estiment que le heavy metal est le seul metal qui vaille, tandis que d’autres ne jurent que par le doom metal ou le black metal. Au Graspop Metal Meeting, tous les genres seront représentés. Voici un florilège.


Le doom metal

Le doom metal est capable d’éclairer l’obscurité, même si le genre n’est pas particulièrement festif. La lenteur et l’obscurité, la détresse, le vide, le feu. Avec un pionnier comme Black Sabbath, le genre est très populaire dans les pays où le soleil brille peu. Il a été popularisé par le groupe suédois Candlemass avec son album « Epicus Domicus Metallicus ». Parmi les groupes, citons Rigor Mortis, Reverend Bizarre et Skepticism.
 

Folk metal

Que font une vielle à roue, un cor, une flûte et un violon sur une scène où se produit un groupe de heavy metal ? Pas mal de choses, car dans le genre folk metal, les grosses guitares côtoient de vieux instruments. Si le pionnier du folk metal est le groupe britannique Skyclad, le plus connu aujourd’hui est sans conteste Finntroll. Il existe par ailleurs de nombreuses sous-catégories : metal oriental, metal celtique, pagan metal et viking metal. Celles-ci sont toujours liées à des thèmes ou à des récits mythologiques.

Nu metal

Le nu metal ? Il s’agit principalement d’un genre né au milieu des années 90, symbolisé par des groupes comme Deftones et Linkin Park. Les guitares metal, les samples, le chant et un rappeur. Si l’on en croit les véritables fans de metal, le nu metal n’est pas du metal, mais une forme hybride, un patchwork de styles qui se situe à la lisière du mosh. En 2019, tout est possible. Le nu metal est aussi légitime que le dernier vainqueur du concours Eurovision.

Deathmetal

Un seul nom : Napalm Death. Des chansons de seulement trois secondes qui sonnent fort, des machines qui sonnent creux et des grognements en guise de chant. Il s’agit d’un genre complètement à part, car les groupes évoluent dans une atmosphère morbide. La mort et l’horreur sont omniprésentes, raison pour laquelle certaines pochettes d’albums (dont un certain nombre de Cannibal Corpse) ont été interdites. Le grindcore est un genre très proche du deathmetal issu du trashmetal et du hardcore punk. Des noms de groupes de deathmetal ? Carcass, Morbid Angel, My Dying Bride, Death.

Le heavy metal

Créé au début des années 70, les figures les plus connues du heavy metal sont Led Zeppelin, Black Sabbath et Iron Maiden. Ce genre est issu du New Wave ou British Heavy Metal, un courant né après le déclin du punk. Le heavy metal, tout comme le metal, a connu un essor incroyable dans les années 80 grâce à des groupes comme Venom, Manowar, Saxon, Motörhead et Judas Priest. Avec l’album « The Number of the Beast » (1982), Iron Maiden entre dans l’histoire du metal. L’occasion de faire un bond dans le passé.  

Le black metal

Satan. Misanthrope. Infidèles. Le dédain de la race humaine. Autant de thèmes qui ne vous rendent pas spécialement populaires dans les cafés. Ce genre est né quelque part au cœur des forêts scandinaves profondes et s’est répandu telle la gangrène dans le monde entier. Venom l'illustre bien. Grossier, violent, production obscène, avec des riffs issus des tréfonds de l’enfer. Aujourd’hui, ce sont des groupes tels qu’Emperor, Immortal, Krieg, Zyklon et consorts qui font la pluie et le beau temps dans ce genre musical.

Le power metal

C’est en Allemagne et en Scandinavie que l’on trouve le plus de groupes de power metal. Le nom de ce genre musical en dit long : il ajoute un surplus de puissance au metal, tout en proposant des mélodies et un jeu plus rapides. On pourrait également le nommer speedmetal mélodieux, mais power metal sonne mieux. Il s’agit d’une variante riche, un peu théâtrale et littéraire. Les groupes basent souvent leurs chansons sur des livres, la cosmologie, la science-fiction, la mythologie, etc. Leur nom ? Hammerfall, Majesty, Timeless Miracle, Kamelot...

Metalcore

Voici encore un sous-genre qui combine le metal et le hardcore. Ce style explosif a été créé au milieu des années 80 par des groupes comme Suicidal Tendencies, Wasted Youth, etc. Mais, à l’instar de nombreux genres, le metalcore a pris un autre tournant au fil du temps. Au milieu des années 90, il devient plus agressif et perd la notion de crossover. Le groupe new-yorkais Merauder réinvente le genre en 1995 avec le disque « Master Killer ». Ce n’est que dans les années 2000 que le terme metalcore devient à la mode, alors qu’avant cela, il était associé au trashmetal et au heavy metal. Caliban, Hatebreed, Spoil Engine, The Dillinger, Escape Plan… faites votre choix !  

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top