Current language: fr

Le Top 10 des paroles de chansons les plus mal comprises

Le Top 10 des paroles de chansons les plus mal comprises © EPA

« Vous voulez dire "Without You" ? », lui demande le jury. Il s’agissait effectivement d’une reprise de la chanson de Mariah Carey. Cet exemple illustre à merveille le « mondegreen » : le cerveau adapte automatiquement une partie de chanson qu’il ne comprend pas en quelque chose qui lui paraît sensé. Les risques de chanter en yaourt, selon l’expression consacrée, sont bien entendu plus élevés s’il ne s’agit pas d’une chanson interprétée dans votre langue maternelle. Dans l’exemple qui nous occupe, « No I can't forget this evening or your face as you were leaving » devient « No one ken to keh to seevmen, nor yon clees toju maliveeh ».

Coldplay – Paradise

Coldplay – Paradise © EPA

Les membres de Coldplay aiment-ils parier ? C’est possible. C’est en tout cas ce que déduisent leurs fans de la chanson « Paradise ». Lorsqu’ils chantent « Para-para-paradise », certains entendent « pair of, pair of, pair of dice », soit « paire de dés ». L’histoire ne dit pas si Chris Martin a déjà modifié les paroles en ce sens pour s’amuser, mais on ne l’exclut pas.  

Miley Cyrus – Party in the USA

Miley Cyrus – Party in the USA © EPA

Amérique et sexe ne font pas souvent bon ménage. Le puritanisme qui caractérise la société américaine pousse parfois certains à entendre des messages subliminaux dans les chansons. Écoutez par exemple la chanson « Party in the USA » dans laquelle Miley Cyrus chante « Welcome to the land of fame excess » (« Bienvenue au pays des excès de la célébrité »). Mais on peut aussi entendre « Welcome to the land of flaming sex » (« Bienvenue au pays du sexe flamboyant »). 

Taylor Swift – Blank Space

Taylor Swift – Blank Space © BELGA

Cette chanson est l’un des titres dont les paroles sont les plus mal interprétées des dernières années : c’est peut-être dans l’air du temps. Taylor Swift, celle qui a donné un nouveau visage à la pop et qui a réinventé la relation avec les fans, chante la phrase suivante « Got a long list of ex lovers » (« J’ai une longue liste d’exs » – ce dont on ne doute pas) dans sa chanson « Blank Space ». Et certains entendent « Got along with Starbuck’s lovers » (« J’aime les fans de Starbucks »). Pas mal.

The Kooks – Naive

The Kooks – Naive © EPA

On vous l’accorde, cela nous a pris un moment pour comprendre ce que Luke Pritchard du groupe The Kooks chante réellement dans cette chanson, mais on a fini par trouver. Dans « Naive », le plus gros succès du groupe, il dit « And I know she knows I’m not fond of asking » (« Et je sais qu’elle sait que je n’aime pas demander ») avec un accent tellement bizarre que l’on comprend « And I know she knows I’m from Nebraska » (« Et je sais qu’elle sait que je viens du Nebraska »). Bruce Springsteen a sorti un album intitulé « Nebraska », mais c’est une autre histoire. 

Bon Jovi – Livin’ on a prayer

Bon Jovi – Livin’ on a prayer © EPA

Les années 80 étaient cool, surtout pour les groupes de hard rock et de heavy metal (et surtout pour les coiffeurs de ces groupes) qui d’un coup ont été adulés par des millions de fans. C’était aussi la grande période du groupe Bon Jovi. Tout comme son pendant européen Europe (« The Final Countdown »), Bon Jovi a sorti un tube planétaire avec « Livin' on a Prayer » (à écouter absolument). Pour de nombreux jeunes de cette époque, Jon Bon Jovi (le chanteur) était un bienfaiteur, car il chantait : « It doesn’t really matter if we’re naked or not » (« Peu importe que l’on soit nu ou pas »), ce qui enlevait beaucoup de pression à ceux qui voulaient se déshabiller en fin de soirée. Le problème, c’est que les véritables paroles de la chanson disent « Peu importe si on y arrive ou pas » (« It doesn’t really matter if we make it or not »). Cela fait une différence. 

The Police – Message in a bottle

The Police – Message in a bottle © EPA

Lorsque Police sort ce tube planétaire, Internet n’existe pas encore. Les fans ne pouvaient donc pas trouver le texte des chansons aussi facilement qu’aujourd’hui et devaient attendre la sortie du disque pour y trouver les paroles. Dans « Message in a bottle », la phrase « A year has passed since I wrote my note » (« Une année s’est écoulée depuis que j’ai rédigé ma note ») a été comprise par beaucoup comme « A year has passed since I broke my nose » (« Une année s’est écoulée depuis que je me suis cassé le nez »). Avec un peu de flair, on pouvait supposer que ce n’était pas ça. 

Selena Gomez – Good for you

Selena Gomez – Good for you © EPA

L’ancienne petite-amie de Justin Bieber est elle-même devenue une star mondiale. Selena Gomez est adulée par de nombreux jeunes dans le monde, surtout depuis que son histoire avec Justin Bieber est terminée. Aujourd’hui, les foules reprennent ses chansons en chœur. Mais elles ne les chantent cependant pas toujours bien. Dans la chanson « Good for You », elle dit « I’m 14 carat ». Bonne nouvelle, chères demoiselles, vous disposez ainsi d’une échelle de mesure pour vous comparer. Mais certains fans comprennent plutôt « I’m farting carrots » (« Je pète des carottes »). On vous laisse quelques secondes pour digérer. 

Jimi Hendrix – Purple Haze

Jimi Hendrix – Purple Haze © EPA

Voici l’un des vers qui suscite le plus de malentendus de l’histoire. C’est même devenu un running gag. La chanson ? « Purple Haze » de Jimi Hendrix. Hendrix se défoule sur sa guitare, malmène les notes de son instrument et sort l’une de ses chansons les plus fortes. Un groupe d’amies est assis pour l’écouter et ce passage arrive : « Excuse me while I kiss the sky » (« Excusez-moi pendant que j’embrasse le ciel »). Mais quelqu’un dans le public a mal compris cette phrase et crie : « Excuse me while I kiss this guy » (« Excusez-moi pendant que j’embrasse ce garçon »). Résultat : consternation, hilarité et fou rire ! 

Queen – Bohemian Rhapsody

Queen – Bohemian Rhapsody © Wikimedia

Peu de gens connaissent par cœur le texte de « Bohemian Rhapsody », le monument de Queen. Et ceux qui pensent le connaître ne sont pas à l’abri d’une grosse erreur. Qui pourrait les en blâmer ? La phrase « Spare him his life from this monstruosity » (« Épargnez sa vie de cette monstruosité ») a été comprise par certains fans du groupe comme « Saving his life from this warm sausage tea » (« Épargnez-lui ce thé chaud à la saucisse »). 

AC/DC – Thunderstruck

AC/DC – Thunderstruck © EPA

Il y a très longtemps, à l’époque où les jeunes se réunissaient en masse chaque semaine dans les maisons de la jeunesse pour faire la fête, un DJ s’occupait de mettre l’ambiance. Des groupes comme Rage Against the Machine, Nirvana, Smashing Pumpkins et consorts étaient les rois de la soirée. Sans oublier AC/DC. Et l’un des tubes de ce groupe est souvent mal compris. Il n’était en effet pas rare d’entendre les fêtards crier « Fanta ! Fanta ! » sur ce titre. AC/DC aurait donc écrit une chanson sur un soda ? Non, en réalité il chante « Thunder » (« Tonnerre »). 

Top