Current language: fr

Camélia Jordana plus LOST que jamais

Lost, c'est le nom du dernier album de Camélia Jordana et pourtant, l'artiste française semble très bien savoir où elle va. Que ce soit en musique ou au cinéma, son chemin semble tout tracé.
Camélia Jordana plus LOST que jamais © Isopix

Voilà un parcours intéressant qui a débuté il y a 10 ans avec La Nouvelle Star et qui s'est depuis construit, en douce, loin de la machine commerciale.

Une naissance, un prénom
La belle Camélia est née en 1992 dans une famille bourgeoise de Toulon. En réalité, Camélia Jordana est son prénom alors que son nom de famille est Aliouane. Ses parents, d’origine algérienne, l’ont toujours encouragée à développer ses talents artistiques que ce soit à travers des cours de théâtres ou les sept ans durant lesquelles elle a appris le piano.

La Nouvelle Star

La Nouvelle Star © Isopix

C’est en 2009 qu’on a pu découvrir Camélia Jordana sur nos petits écrans. On la voit accompagnée par son papa au casting de La Nouvelle Star alors qu’elle n’était âgée que de 16 ans. Elle y interprète "What a Wonderful World" de Luis Armstrong. Cette année-là, c’est le rebelle Soan qui avait remporté la compétition, Camélia s’est faite éliminée en demi-finales. Deux ans plus tôt, sa sœur avait tenté sa chance dans le même télé-crochet sans pouvoir convaincre le jury. Alors que d’autres ont témoigné avoir regretté leur passage dans ce type d’émission, Camélia n’a jamais craché dans la soupe et a toujours affirmé être fière d’y avoir participé.



Road To Music
Un avenir en musique qui semblait tout tracé puisqu’en plus d’avoir une maman chanteuse lyrique à ses heures, Camélia Jordana a connu l'ambiance des fêtes de famille où ils avaient l’habitude d’entonner en choeur des chants traditionnels algériens comme par exemple le célèbre titre "Abdel Kader" dont la reprise live de Khaled, Rachid Taha et Faudel reste la plus connue.



Femme à lunettes
À cette époque, en plus de son timbre de voix unique, Camelia Jordana avait un style reconnaissable entre mille grâce ses grosses lunettes noires. Une marque de fabrique devenue virale à tel point qu’on pouvait reconnaitre ses fans rien qu’en se baladant en rue. Comme surnom, elle avait le choix entre Ugly Betty ou Nana Mouskouri. La chanteuse a finalement troqué ses lunettes pour une paire de lentilles histoire qu’on puisse se concentrer uniquement sur sa musique.

Britney
Peu de gens le savent mais Camélia était une admiratrice de Britney Spears, les murs de sa chambre étaient tapissés de posters à l’effigie de la star américaine. La jeune fille avait d’ailleurs surpris le jury de La Nouvelle Star avec son interprétation très personnelle du hit "Womanizer".

Et après La Nouvelle Star?

Et après La Nouvelle Star? © Isopix

Une semaine après la fin du télé-crochet, Camélia Jordana signait chez Sony Music. Quelques mois plus tard, son premier album éponyme trouvait sa place chez les disquaires. Il sera marqué par trois singles: "Non, Non, Non", le sublime "Calimity Jane" et "Moi c’est". Un opus qui se vendra à plus de 160 000 exemplaires.





En 2014, c’est au tour de 'Dans la peau' de voir le jour. Dans cet album réalisé par le musicien BabX, Camélia s’éloigne des sonorités commerciales du premier album, l’auditeur est bercé par une ambiance soul "winehousesque" soutenue tout de long par la voix de velours de la belle.


Lost

Lost © Camelia Jordana - Lost - Laurent Bardainne

À la base, Lost est le nom donné au projet/groupe que Camélia a mis sur pied avec Laurent Bardainne de Poni Hoax. Un projet déroutant qu’on a pu apercevoir pour la première fois sur la toile en 2017 via un clip questionnant sur le futur de l’humanité. Camélia a d'ailleurs ajouté une corde à son arc puisqu'elle a elle-même réalisé les clips du groupe. Le logo, un labyrinthe dans lequel est inscrit Lost, représente à lui seul ce constat d’incompréhension face au monde dans lequel nous nous trouvons, véritable témoignage d’une génération qui cherche son identité.





C’est aussi le nom que Camélia Jordana a donné à son troisième opus. La jeune française, désormais âgée de 26 ans, nous embarque dans un nouvel univers et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle ne fait pas les choses à moitié. Son titre 'Gangster', par exemple, entièrement chanté en anglais, en est la preuve. Il sonne comme une espèce de mix ultra original où les Beastie Boys se seraient amourachés d'une Amy Winehouse survoltée. Oublions les étiquettes, il s’agit bien de Camélia Jordana qui revient là où on ne l’attend pas et ça fait du bien! La jeune fille qui revendique une appartenance de gauche dénonce dans cet album les injustices, les excès du pouvoir et encourage à la liberté. Il s'agit sans doute à l'heure actuelle de son album le plus matûre et le plus abouti. 

Sa chanson préférée de tous les temps

Sa chanson préférée de tous les temps © Isopix

Camélia a répondu à la question dans l'émission télévisée 'Quotidien' de Yann Barthès. C'est le morceau "I Get Along With You Very Well" dans sa version chantée par Nina Simone qui remporte la première place. Le morceau a été repris par de nombreux artistes dont Frank Sinatra et Chet Baker. Composé en 1939 par Hoagy Carmichael, la mélodie est basée sur l’une des plus célèbres œuvres pour piano de Frédéric Chopin : La Fantaisie-Impromptu en do dièse mineur, Opus posthume 66. Les paroles quant à elles sont basées sur un poème de Jane Brown Thompson.

Victime de la mode

Victime de la mode © Isopix

Camélia apprécie la mode. Elle s'expose toujours dans de magnifiques ensembles aux défilés des plus grands couturiers. Une chose est certaine, Madame a le style et toutes ces tenues lui vont à ravir!

Le ciné dans tout ça?

Le ciné dans tout ça? © Isopix

Dès 2012, la jeune Française démontre son potentiel d’actrice en se glissant dans quelques seconds rôles. Elle associe ensuite musique et cinéma en signant, en 2017, l’ensorcelant "Ce qui nous lie est là" pour le film de Cédric Klapisch Ce qui nous lie.



Un an plus tard, Camélia Jordana passe aux choses sérieuses. Elle obtient le premier rôle dans le long métrage d’Yvan Attal Le Brio où elle partage l’affiche avec Daniel Auteuil. Le film raconte l’histoire d’une étudiante Neïla Salah qui devra composer avec un professeur quelque peu raciste qui la secondera dans sa participation à un concours d’éloquence. Une performance qui lui a valu d’être récompensée par le César du Meilleur Espoir Féminin. Elle sera prochainement à l’affiche de Sœurs d’armes de Caroline Fourest.

Plus d'infos sur Ce Qui Nous Lie

Comment louer ce film?


Écoutez Camélia Jordana sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats

Top