Les plus belles reprises de Jacques Brel

Jacques Brel était un génie multiforme: auteur-compositeur de grand talent et interprète d'une intensité inégalée, il fût aussi écrivain, metteur en scène, philosophe et philanthrope. Ce qui nous reste de lui aujourd'hui? Ses magnifiques chansons, bien sûr. Deux cents perles, dont certaines ont été reprises par d'autres artistes au fil des ans. Certains, comme Scott Walker, Barbara, ou Marc Almond, ont même sorti des albums reprenant uniquement des chansons du Grand Jacques.

Les plus belles reprises de Jacques Brel

Impossible de vous donner ici un aperçu complet de toutes ces reprises, d'autant que leur qualité est très variable. Certaines sont excellentes, d'autres nettement plus discutables.  Voici un best of des 'covers 'de Brel que n'aurait sans doute pas renié l'artiste lui-même ...

Scott Walker - Funeral Tango

Scott Walker - Funeral Tango

Scott Walker, l'ancien leader des Walker Brothers, a sorti entre 1967 et 1969 ses trois premiers album solo et sur chacun d'entre eux figuraient trois reprises de Brel. Plus tard, ces chansons ont été regroupées sur le LP 'Scott Walker Sings Jacques Brel'.
 
Walker s'est servi des traductions anglaises d'Eric Blau et Mort Shuman, deux Américains aux manettes d'un spectacle à  Broadway intitulé 'Jacques Brel Is Alive And Well And Living In Paris'. Le poète et chanteur américain Rod McKuen a également traduit un certain nombre des chansons de Brel, mais là où les paroles de Brel contiennent un flot d'émotions, des déclarations déchirantes d'amour et des propos plus cyniques, McKuen a choisi la guimauve pour ses traductions de 'Ne Me Quitte Pas' ('If you go away') ou 'Le Moribond' ('Seasons In The Sun').
 
Mais le travail de Scott Walker -une superstar à l'époque- a permis de faire connaître Brel au Royaume-Uni et en Irlande. C'est grâce à lui que des artistes comme David Bowie, Gavin Friday, Marc Almond, Jarvis Cocker ou Neil Hannon ont fait connaissance avec l'auteur du 'plat pays'.
 

David Bowie - 'My death'

David Bowie - 'My death'

David Bowie était un grand admirateur de Jacques Brel et de son œuvre, mais il n'a repris que deux chansons du maître: 'Amsterdam', initialement reléguée sur la face B du 45 tours 'Sorrow' et 'My Death' ('La Mort'), qu'il interpréta en live lors de la tournée Ziggy Stardust. Contrairement à la version originale, dans laquelle Brel débite son texte sur un rythme de marche, ornée de trompettes stridentes, Bowie la joue plus discrète, accompagné seulement d'une guitare douze cordes, qui remet le texte au premier plan. Ici, l'élève a peut-être dépassé le maître...

Nina Simone - 'Ne me quitte pas'

Nina Simone - 'Ne me quitte pas'

'Ne me quitte pas' est une des chansons de Jacques Brel les plus souvent reprises. Pour beaucoup, c'est une chanson d'amour sans égal, pour Brel lui-même c'est "un hymne à la lâcheté des hommes. C'est jusqu'où un homme peut s'humilier". Selon Edith Piaf, enregistrer une telle chanson était une erreur: 'Un homme ne devrait pas chanter des trucs comme ça!', estimait-la Môme Piaf. Ce qui est certain, c'est que la version de Nina Simone, qui tenait absolument à chanter la chanson en français, est presque aussi brillante que l'original.

Ange - 'Ces gens-là'

Ange - 'Ces gens-là'

Le groupe français Ange était célèbre en France dans les seventies, mais peu connu à l’étranger avec son rock symphonique, fortement influencé par des groupes anglais tels que Genesis, Gentle Giant ou King Crimson. En 1973 sort leur premier tube: une reprise de 'Ces Gens-Là' de Brel, extrait de leur album 'Le Cimetière des Arlequins'. Pas sûr que cette version soit très appréciée des fans de Brel...

The Sensational Alex Harvey Band - 'Next'

The Sensational Alex Harvey Band - 'Next'

La chanson 'Au suivant' décrit la visite d'une troupe de soldats dans un bordel de l'armée: peu d'amour et peu de tendresse, beaucoup de honte, de traumatismes et de MST. Une chanson pas vraiment joyeuse, en forme de pamphlet anti-militariste.
Cette chanson sera ensuite reprise par Gavin Friday ou Triggerfinger et même Nick Cave  s'y risqua (en live) en 2007. Mais c'est la version de l'Ecossais Alex Harvey, la première de toutes, qui reste de loin la meilleure. Avec cette voix de papier de verre et ces guitares criardes, on obtient cette version unique, au croisement du hard rock et du cabaret.

Arno - 'Le Bon Dieu'

Arno - 'Le Bon Dieu'

Un phénomène qui reprend la chanson d'un phénomène. Tout le monde connaît Arno, en solo ou avec T.C. Matic. Pour celui qui a dit un jour que «chanter, c'est pour les oiseaux», s'aventurer à reprendre une chanson de Brel, était pour le moins risqué. Mais, en amoureux de la chanson française et avec un 'je-m'en-foutisme' qui rappelle Brel, Arno nous offre cette version du 'Bon Dieu' qui flotte sur un rythme lent et portée par un accordéon mélancolique.

Marc Almond - 'The Devil (OK)'

Marc Almond - 'The Devil (OK)'

Tout le monde se souvient encore de Marc Almond le chanteur de Soft Cell ('Tainted Love', ça vous dit encore quelque chose?). Quarante ans plus tard, il est toujours là avec son originalité et son dédain affiché pour les succès publics.
En 1989, il a sorti 'Jacques', un album de reprises de Brel, la plupart traduites en anglais par Paul Buck. En 1995, Almond reprend , 'ça va, le Diable' ('The Devil OK'), une des premières chansons de Brel, qui évoque 'Vesoul', un autre succès du Grand Jacques. Bluffant... 

Barbara - 'Les Flamandes'

Barbara - 'Les Flamandes'

La chanteuse française était une amie personnelle de Jacques Brel. Dès 1961, elle publie son album 'Barbara Chante Jacques Brel'. En 1971, elle donnera également la réplique à Brel, dans 'Franz', son premier film. Son interprétation des 'Flamandes' étonne avec cette touche de naïveté enfantine qui donne une sacrée dose de venin au texte original.



Écoutez Jacques Brel sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats

Top