Current language: fr

Tamino : beaucoup plus que le nouveau Jeff Buckley !

Ta-mi-no. Nous scandons son nom de toutes nos forces depuis qu’il a remporté le prix de la révélation « De Nieuwe Lichting » de Studio Brussel voici deux ans. Déjà remarqué par le groupe « Het Zesde Metaal », avec lequel il a partagé la scène lors d’une session pour Radio 1, l’aventure de Tamino-Amir Moharam Fouad prend un tournant décisif à la suite de son passage à Studio Brussel qui lui offre le soutien de milliers de (jeunes) fans. Le nouveau Jeff Buckley était né.

Tamino se produira sur le podium de Pukkelpop le samedi 18 août !

Regardez les concerts de Pukkelpop 2018 en direct ici!
Tamino : beaucoup plus que le nouveau Jeff Buckley !

© pukkelpop

Hold your horses

Personne ne peut suivre les traces de Buckley et Tamino ne nourrit d’ailleurs pas cette ambition. Que veut-il faire dès lors?? Des chansons qui durent, comme « Habibi », afin d’entrer dans les annales de l’histoire de la pop belge. Eh bien, c’est désormais chose faite pour Tamino. Ah, nous mettons la charrue avant les bœufs?? Pas du tout. Ses concerts sont magiques et transportent tout le monde. Récemment, (ob) écrivait ceci dans sa critique, publiée dans le magazine Humo, relative au concert de Tamino à La Roma (Anvers) : « Chaque aspect de la mise en scène était tout simplement parfait : une lumière bleue rasante, des sourcils droits qui formaient une gouttière au-dessus de ses yeux baissés, un rictus légèrement érotique et figé dans le marbre : Tamino est une photo d’Helmut Newton qui chante et une tête prête pour une sérigraphie de Warhol.» Et sa musique?? Vous la connaissez. Authentique. Sortie directement de son âme. Droit sur la scène, avec quelques singles à peine repris sur l’EP « Tamino » sorti en 2017. C’est un pur délice.

Un artiste particulier, car…

Un artiste particulier, car…

© proximus go for music

1996
Il n’a que 21 ans. Vingt. Et. Un. Toutefois, il donne l’impression d’avoir déjà vécu plusieurs vies. Il nous fait un peu penser à Selah Sue, si jeune et qui semblait pourtant avoir une vieille âme.

Classiques
Oui, Tamino connaît ses classiques. Dans les faits, il en est un lui-même. Ses parents l’ont en effet appelé comme l’un des personnages de la « Flûte enchantée » de Mozart. Oh et notez aussi que sans John Lennon, il n’y aurait probablement jamais eu de Tamino. Ou en tout cas, pas en tant que chanteur. Car, c’est la chanson « Imagine » qui a suscité en lui la passion de la musique.

You look at me now
« Cigar », le deuxième opus de Tamino. En quoi est-il si réussi?? Découvrez-le ici :



Habibi
C’est ainsi que tout a commencé. « Habibi » pour la Révélation « De Nieuwe Lichting » de Studio Brussel. On parie que le public reprendra cette chanson en chœur?? Si la comparaison avec Jeff Buckley est compréhensible, il dégage également une note de Maynard James Keenan (Tool), non ??



Indigo Night
Avec « Indigo Night », son deuxième album après « Cigar », Tamino signe une grande performance. Progresse-t-il?? Oui, mais il s’enfonce aussi parfois.



Et la version totalement produite :



Et que dire de cette chanson sortie en mai qui compte déjà 127 000 vues ? Un clip particulièrement réussi aussi, très angélique.



TamLive  

Sans énergie?? Jamais de la vie!  Avec Tom Pintens (qui fut également chargé de la production de l’EP).



Une bonne raisons d’aimer Tamino

Regardez, un jeune espoir alors qu’il est encore tout petit.



Écoutez Tamino sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats

Top