Current language: fr

Amenra : une expérience, une expérience et encore une expérience

Belge. Courtraisien. Gantois. Amenra n’a rien à voir avec la musique. Pardon?? Comment osons-nous?? Amenra, c’est un mode de vie.

Amenra se produira sur le podium de Pukkelpop le vendredi 17 août !

Regardez les concerts de Pukkelpop 2018 en direct ici!



Amenra : une expérience, une expérience et encore une expérience

© Wikimedia

Le groupe courtraisien et son charismatique chanteur Colin H. van Eeckhout (ne manquez pas son projet solo CHVE) remplissent les salles dans le monde entier depuis une dizaine d’années. Leur post sludge metal ne laisse personne indifférent là où ils se produisent.

L’histoire du groupe peut se résumer très brièvement : tout a débuté à Courtrai avec la disparition du groupe hardcore Spineless. Colin H. van Eeckhout fonde alors Amenra et entraîne ses anciens comparses Mathieu Vandekerckhove (guitare) et Kristof Mondy (basse) dans l’aventure. Leur musique est plus intense, plus introspective et plus mystique. Le nom Amenra fait référence au terme religieux Amen et au dieu Râ, à la morale et à la vie. Les albums « Mass II » (2004) et « Mass III » (2005) ont conféré au groupe sa notoriété. Les chansons reprises dans ces albums correspondent parfaitement à l’univers que le groupe s’est créé : Church of Ra. Mass renvoie à une messe, à une célébration.

Church of Ra est un collectif de gens/musiciens/artistes ayant de nombreux points communs et qui partagent la méthode de travail et la thématique du groupe. Des groupes issus de Church of Ra font régulièrement des apparitions (comme Oathbreaker ou The Black Heart Rebellion). Amenra est l’un des rares groupes, et le seul en Flandre, qui suit la même ligne et la même philosophie depuis ses débuts.

Ses membres ne vendent pas leur âme, mais restent loyaux à leur vision et à la grande confiance qu’ils portent à leur identité musicale. Avec « Mass IIII » sorti en 2008, le groupe confirme son succès au niveau international. L’EP « Afterlie » laissait entrevoir un groupe sobre, mais avec « Mass V » (2012), produit par Billy Anderson (Neurosis, Swans, etc.), et « Mass VI » (2017, également chez Neurot Recordings), il franchit une étape supplémentaire dans son développement. Ne manquez (jamais) ce groupe.

Un groupe particulier, car…

Un groupe particulier, car…

© Wikimedia

Église

Comme expliqué précédemment, Amenra partage une vision et une morale avec d’autres groupes et artistes : ils se retrouvent sous la même bannière. Avec Hessian, Syndrome, The Black Heart Rebellion, Treha Sektori et Oathbreaker, Amenra forme le collectif Church of Ra. Retrouvez tous ces groupes sur www.churchofra.com

En direct

Comme les mots ne suffisent pas pour décrire le côté phénoménal d’un concert d’Amenra, découvrez ce lien :
  
Crochets

Pour le chanteur Colin H. van Eeckhout, un concert d’Amenra représente une débauche d’efforts physiques. Après la prestation du groupe à l’AB, le journaliste du journal De Morgen Wim Wilri écrivait ceci : « Après la chanson "Am Kreuz", durant laquelle le chanteur se tourne vers la foule pour la première fois tandis que le groupe se lance dans le headbanging en cadence, le rideau se lève. On assiste alors à une performance physique extrême. 10 broches s’enfoncent dans le dos et la poitrine de Van Eeckhout. Lors d’un autre concert, le chanteur s’était déjà accroché à des crochets de boucher. Aujourd’hui, des visages en pierre y ont été accrochés. "Terziele/Tottedood" était le titre qui convenait le mieux à ce spectacle. Van Eeckhout a commencé par s’agenouiller, puis s’est relevé et a recommencé à bouger en rythme lors de "Nowena | 9.10" tandis que les crochets s’enfonçaient encore plus dans sa chair et qu’il commençait à saigner. Il a alors hurlé plus fort que jamais. C’est presque un miracle qu’il n’ait pas perdu connaissance. À l’AB, Amenra s’est encore enfoncé un peu plus dans l’obscurité ». Trois bonnes raisons d’aimer Amenra

Yeux

Les clips d’Amenra sont parfois particulièrement « mystérieux ». Ce clip a été confié à Wim Reygaert qui parvient à joliment traduire la musique d’Amenra avec des images accrocheuses et tenaces.
    
Âme

Des âmes à l’unisson. À la première écoute de la musique du groupe, soit on coupe le son directement, soit on se laisse progressivement séduire. Willy Vanderperre a réalisé le clip de « À Mon Âme ». Une très belle mise en image.
  
Un son clair

C’était il y a déjà 10 ans. Le groupe n’a rien perdu en intensité, au contraire. Avec les années, le son est devenu plus pur, plus intense. Découvrez comment la musique d’Amenra sonnait en 2008.
   
Rien de tel qu’Amenra en live !

Un concert d’Amenra ressemble beaucoup à une messe musicale, c’est une immersion dans une atmosphère qui vous donnera le vertige pendant un long moment et il ne faut le manquer sous aucun prétexte. Le groupe est tellement rôdé depuis le temps qu’il est capable d’emporter le public dans un univers où Amenra fait la loi. Il faut le voir en live, le sentir. Et ne pleurez pas après. Enfin, peut-être un peu quand même.
  
Trois détails sur Church...

Comment, quoi, quand… Colin raconte Amenra. De quoi est-il question ? D’un combat. D’un cheminement. D’une expérience.
    
Mon dieu, quel son?! Comment peut-on réussir ça ? Mathieu Vandekerckhove vous laisse voir dans son jeu :
    
CVHE est l’un des projets de Colin au sein de Church of Ra. Particulièrement discret et intense.
 

Écoutez Amenra sur vos applications de streaming préférées avec des données mobiles sans fin, grâce aux Epic Beats

Top