Current language: fr

Graspop Metal Meeting: le saviez-vous ?

Saviez-vous que le Graspop Metal Meeting n’avait pas toujours porté ce nom ? C’est la fusion de deux festivals : le Graspop Festival à Dessel et le Midsummer Metal Meeting à Vosselaar.

Fusion !

Fusion ! © EPA

Pourquoi ont-ils collaboré ? Par nécessité, parce que la dixième édition du Graspop s'est transformée en un fiasco et que le MMM était devenu trop grand. Sur les instructions du grand Herman Schueremans, les deux organisateurs ont uni leurs forces.

Bataille d’herbe

Bataille d’herbe © EPA

Haha, nous nous souvenons de la pluie de bouteilles pendant Message in a bottle de Sting à Werchter, mais le Graspop a fait mieux : 1994 est entrée dans l’histoire comme l’année de la Bataille d’herbe. Deux groupes d’environ cent personnes ont commencé à se lancer de l’herbe sur le site du festival. Entre-temps, cette bataille a livré des images légendaires.

2014 = 4

2014 = 4 © EPA

Un festival de quatre jours ? Cela n’a pas toujours été le cas. Ce n'est qu'en 2014 que le GMM a connu une expansion significative, non seulement en ce qui concerne les scènes, mais aussi en matière de durée : quatre jours. Et il a été avancé d’une semaine. En effet, la mi-juin ne semble finalement pas un moment si idéal, car de nombreux groupes traversent l’océan en direction des USA.

Trips métal

Trips métal © EPA

Non, nous ne parlons pas des drogues. Et même pas du tout, mais une visite au GMM (pendant quatre jours) est une sortie amusante pour beaucoup de gens, comparable à un city trip métal (un peu comme une croisière métal). Au cours des dernières années, l'organisation a tout fait pour que le campeur se sente comme chez lui : à Metal Town, il y a un camping pour des milliers de tentes, des festihuttes pour deux à quatorze personnes, ou une festicabine chic pour deux personnes. Tout peut donc être très suave !

Métal !

Métal !

The Ramones, Motörhead, Biohazard... sont venus, ont vu et ont vaincu. Et ils ont aussi rameuté les foules. Initialement, le Graspop était un festival familial et convivial, mais lorsque l'organisation a décidé de jouer la carte du métal, tout a changé. Convivial ? Oui, ça l’est toujours. Familial ? Les fans de métal sont une grande famille !

Fermiers

Fermiers © EPA

Ben oui, avec un peu de malchance, vous transformez le GMM en une journée lucrative. C'est le cas d'un agriculteur qui, en 1997 (l'édition pluie), a libéré de nombreuses voitures coincées sur le parking. L'homme a sorti son tracteur et a aidé beaucoup de malheureux festivaliers dans la nuit contre paiement.

Le rideau d'Axl

Le rideau d'Axl © EPA

Plus grand que la vie ? Axl Rose. En 2006, il voulait décider par lui-même de la couleur des rideaux dans sa loge. Quand il a commencé à pleuvoir juste avant le spectacle, tout le chemin de sa loge à la scène devait être couvert. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. Rose a fait attendre le public pendant une heure et demie. L’alcool, c’était son truc.

Une armée de travailleurs

Une armée de travailleurs

Pour pouvoir improviser, l’organisation doit être armée. Et c'est ça le Graspop : tous les jours, plus de 2 500 personnes font tourner le festival, de la sécurité aux coiffeurs en passant par le personnel de scène.

Les choses à faire et ne pas faire en festival !

Les choses à faire et ne pas faire en festival ! © EPA

Nous allons au Graspop et nous emportons ? Tout ce que nous pouvons porter. Oubliez ça. Des règles étranges s’appliquent à un festival comme le GMM. Par exemple, vous ne pouvez pas avoir de glacière, de skateboard ou de flyers des concerts de votre groupe. Une liste complète ? Ici :  https://www.graspop.be/fr/info/site-du-festival/

Top