Current language: fr

Ces compositeurs ont laissé une œuvre inachevée

Ces compositeurs ont laissé une œuvre inachevée

La plupart des compositeurs classiques vécurent à des époques et dans des lieux hantés par le crime, la maladie et la mort. Beaucoup d'entre eux connurent une fin brutale, laissant une œuvre inaboutie. Si certains de ces opus furent achevés après la mort de leur auteur, d'autres furent hélas détruits ou relégués aux oubliettes.

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

© EPA

Commençons ce tour d'horizon par celui qui fut probablement le plus célèbre d'entre tous, si ce n'est le plus grand. Véritable enfant prodige, Mozart composa sa première œuvre à l'âge de six ans. Alors qu'il écrivait son dernier opus, le célèbre « Requiem en ré mineur » commandé par le comte Franz von Walsegg-Stuppach, il fut emporté par une insuffisance rénale. À sa mort, seules deux parties du « Requiem » étaient pratiquement achevées, le reste étant resté à l'état d'ébauche. Ayant hérité des dettes de son époux, Constance chargea deux de ses élèves, Joseph Eybler et Franz Xaver Süssmayr, de finir la partition.

Modest Moussorgski (1839-1881)

Modest Moussorgski (1839-1881)

© Ilja Repin - Tretyakov Gallery

Ruiné du jour au lendemain par l'abolition du servage, le compositeur russe Modest Moussorgski est l'auteur d'œuvres majeures, telles que l'opéra « Boris Godounov » et le poème symphonique « Une Nuit sur le Mont Chauve ». À la fin de sa vie, rongé par la maladie et l'alcool, il se retrouve seul et isolé. Il meurt à Saint-Pétersbourg le 28 mars 1881, à l'âge de 42 ans, laissant derrière lui une œuvre éparse, dont beaucoup de partitions inachevées, orchestrées ou complétées par d'autres compositeurs, tels que Stravinsky et Ravel.

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

© Joseph Karl Stieler

Lorsqu'il composa sa célèbre Symphonie n° 9, Ludwig van Beethoven était atteint de surdité depuis plus de cinq ans. Il attaqua ensuite la Symphonie n° 10 mais fut emporté par une insuffisance hépatique avant de l'achever. Aucun compositeur n'ayant pris le relais pour la terminer, cela donna naissance à une superstition, baptisée « malédiction de la 9e Symphonie », soit la crainte qu'un compositeur ne meure après avoir composé sa neuvième symphonie.

Alban Berg (1885-1935)

Alban Berg (1885-1935)

© Dora Kallmus / Madame D'Ora

Compositeur incontournable du XXème siècle, l'Autrichien Alban Berg est décédé d'une septicémie aiguë à l'âge de cinquante ans, laissant son opéra « Lulu » inachevé. Lors de sa création à Zurich en 1937, « Lulu » ne comportait que deux actes. L'orchestration du troisième acte demeura inachevée en raison de la mort prématurée de l'auteur. Après le décès de l'épouse d'Alban Berg, hostile à toute tentative d'achèvement, le chef d'orchestre et compositeur viennois Friedrich Cerha parvint, grâce à différents matériaux laissés par Berg, à réaliser la version en trois actes qui fut créée en 1979 à l'Opéra de Paris avec Pierre Boulez à la direction d'orchestre et Patrice Chéreau à la mise en scène.

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Compositeur, musicien, danseur et chorégraphe, Jean-Baptiste Lully fut nommé en 1661 par Louis XIV « Surintendant de la musique de la Chambre du Roi ». Sur son lit de mort, le prêtre ne consentit à lui administrer les derniers sacrements qu'à la condition qu'il brûle le livret de la tragédie lyrique « Achille et Polyxène », jugée blasphématoire par l'Église. Lully détruisit les partitions, tout en cachant une copie de l'œuvre inachevée. En définitive, seuls l'ouverture et l'acte 1 sont de Lully, le prologue, ainsi que les deuxième, troisième et quatrième actes ayant été composés par Pascal Colasse, le principal collaborateur du maître.

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

© EPA

« Die Kunst der Fuge » (« L'Art de la Fugue »), la dernière œuvre de Jean-Sébastien Bach, est demeurée à jamais inachevée. Atteint de diabète et de cécité, Bach succomba à une attaque d'apoplexie à l'âge de 65 ans sans avoir parachevé son dernier chef-d'œuvre. Certaines théories imputent le non achèvement de « L'Art de la Fugue » au décès du compositeur. D'autres sources prétendent ignorer dans quelle mesure l'œuvre serait inachevée puisque son plan ne serait pas formellement établi et qu'elle n'aurait pas de destination instrumentale précise.

Frédéric Chopin (1810-1849)

Frédéric Chopin (1810-1849)

© Maria Wodzinska

Le compositeur polonais Frédéric Chopin est surtout connu pour ses magnifiques préludes, ses valses et ses nocturnes mêlant ferveur et mélancolie. Opposé à toute publication posthume, Chopin demanda que ses œuvres inachevées fussent détruites après sa mort, mais sa sœur ne donna pas suite à cette demande et les entreposa dans sa maison. Quelque temps plus tard, comme pour respecter les dernières volontés du compositeur, la maison et les partitions inachevées furent réduites en cendres lors d'un incendie.

Claude Vivier (1948-1983)

Claude Vivier (1948-1983)

© J.A. Billard

Le compositeur québécois Claude Vivier connut une fin tragique, sauvagement assassiné dans son appartement parisien par un jeune prostitué rencontré le soir- même dans un bar. Sur sa table de travail, on a retrouvé le manuscrit inachevé de son ultime monologue. Il y décrit une rencontre dans le métro parisien avec un beau jeune homme. L'œuvre s'interrompt sur un texte pour le moins prémonitoire : « Alors sans autre forme de présentation, il sortit de son veston noir foncé, acheté probablement à Paris, un poignard et me l'enfonça en plein cœur.»

Johannes Brahms (1833-1897)

Johannes Brahms (1833-1897)

© C. Brasch

Johannes Brahms est un compositeur et chef d'orchestre allemand dont le nom est à jamais gravé dans la légende de l'ère romantique. Il est présenté aujourd'hui comme l'un des musiciens les plus influents du XIXème siècle. Il laissa cependant plusieurs œuvres inachevées dont certaines furent détruites ou abandonnées dans un coin sans jamais être publiées. La dernière composition inachevée de Brahms est une œuvre pour orgue intitulée « O Welt, ich muß dich lassen » (« Ô monde, je dois te quitter »).

Robert Schumann (1810-1856)

Robert Schumann (1810-1856)

© Eduard Kaiser

Robert Schumann est un musicien et compositeur allemand ayant joué un rôle déterminant dans le rayonnement du style romantique. Après de brèves études de droit, il entreprit de devenir concertiste mais, en cherchant à développer sa virtuosité, se paralysa deux doigts de la main droite. Cet événement compromit sa carrière et déclencha une profonde dépression qui évolua rapidement vers la maladie mentale. Il se réfugia alors dans la composition. À sa mort dans un institut psychiatrique, sa femme Clara, pianiste virtuose, termina et publia certaines œuvres inachevées afin de faire vivre ses sept enfants. Il semblerait d'autre part que la veuve de Robert Schumann ait détruit un certain nombre de compositions de son époux, persuadée qu'elles étaient contaminées par l'état mental du musicien.

Top