Ces chansons qui ont fait scandale

De tous temps, des chansons ont suscité la controverse. Il suffit qu'un groupe particulier se sente concerné par le texte d'une chanson pour que les passions se déchaînent. À vous de décider si les chansons suivantes étaient vraiment à la hauteur de leur réputation...
Ces chansons qui ont fait scandale

De tous temps, des chansons ont suscité la controverse. Il suffit qu'un groupe particulier se sente concerné par le texte d'une chanson pour que les passions se déchaînent. À vous de décider si les chansons suivantes étaient vraiment à la hauteur de leur réputation...

Drank & Drugs - Lil'Kleine & Ronnie Flex

Drank & Drugs - Lil'Kleine & Ronnie Flex

© Pinterest

Lil'Kleine & Ronnie Flex ont sorti le single Drank & Drugs en 2015. Parce que le groupe est surtout populaire auprès des jeunes, le texte a rapidement suscité la controverse car il encouragerait la consommation de ces substances. Il y est également question de MDMA, un hallucinogène dont les rappeurs disent que les ados raffolent. Les scènes à connotation sexuelle présentes dans le clip ont encore ajouté de l'huile sur le feu.

Kind van de Duivel – Jebroer

Kind van de Duivel – Jebroer

© Pinterest

Cette année, l'émotion a été vive aux Pays-Bas lorsque Jebroer (le nom d'artiste de Timothy Kimman, qui est aussi un jeu de mots sur Jésus) a sorti son single Kind van de Duivel. Les enfants adoraient le beat et, de l'avis de plusieurs pasteurs, chantaient joyeusement des paroles très peu chrétiennes. Les pasteurs se sont empressés de prendre la plume et d'informer les parents de la damnation de leurs rejetons.

Je t'aime moi non plus – Serge Gainsbourg et Jane Birkin

Je t'aime moi non plus – Serge Gainsbourg et Jane Birkin

© Belga

Le plaisir et le sexe étaient omniprésents dans « Je t'aime moi non plus », la chanson sensuelle de Gainsbourg et de sa compagne, l'actrice anglaise Jane Birkin. Les soupirs et les gémissements formaient la base de cette chanson explicite qui a de surcroît été lancée en 69. Considérée comme trop osée, la chanson a été interdite et censurée partout en Europe, ce qui l'a évidemment propulsée dans le top 10 de tous les hit-parades.

Pussy – Rammstein

Pussy – Rammstein

© EPA

Le groupe metal allemand n'est pas vraiment connu pour ses textes les plus frivoles, mais en 2009 « Pussy » a véritablement cassé la baraque. La pochette représentait les têtes des membres du groupe sur des corps de femmes nues et le texte n'était pas en reste. Blitzkrieg mit dem Fleischgewehr! et Steck Bratwurst in dein Sauerkraut! ne sont que quelques passages de la chanson dont le clip pornographique a été interdit. Le groupe voulait proposer un regard satirique sur le tourisme sexuel...

Rape Me – Nirvana

Rape Me – Nirvana

© Nirvana

Il existe plusieurs théories à propos de « Rape Me » de Nirvana. Kurt Cobain aurait dit lui-même que le texte visait la tempête médiatique qui entourait la consommation de drogue, mais une autre théorie suggère sa haine croissante à l'égard de l'industrie de la musique. Quoi qu'il en soit, le groupe a été la cible des mouvements et associations féministes qui luttaient contre le viol des femmes et affirmaient que la chanson encourageait les abus à l'encontre des femmes.

F–K the Police – N.W.A.

F–K the Police – N.W.A.

© Pinterest

Le groupe N.W.A. (qui signifie Niggaz Wit Attitude) date des années 80 et se composait des rappeurs Eazy-E, Dr. Dre en Ice Cube, Arabian Prince, MC Ren et DJ Yella. Dans leur chanson Fuck tha Police, ils entendaient dénoncer les violences policières et la discrimination raciale. À cette époque, le mot Fuck était encore tellement polémique qu'il n'a même pas pu figurer sur l'album. Malgré la controverse et son interdiction à la radio, l'album a obtenu un double disque de platine. Le thème de la chanson reste malheureusement toujours tristement d'actualité.

God Save The Queen – Sex Pistols

God Save The Queen – Sex Pistols

© EPA

La chanson « God Save The Queen » des Sex Pistols est sortie en 1977 quand la reine Elisabeth II a célébré le 25ème anniversaire de son accession au trône mais elle a été interdite à cause de son texte qui dit : God save the queen / The fascist regime /She's not a human being / and There's no future / And England's dreaming. Même le parlement s'est penché sur l'interdiction du single. Le batteur Paul Cook affirmait pourtant que le groupe n'avait rien contre les Anglais. Au contraire, il voulait simplement protéger la classe ouvrière contre les mauvais traitements que lui infligeait le gouvernement anglais.

Smack My Bitch Up – The Prodigy

Smack My Bitch Up – The Prodigy

© EPA

Le titre de la chanson suffit à lui seul pour la taxer de violence à l'encontre des femmes. Alors que le groupe a tout fait pour expliquer qu'il ne fallait pas prendre cela au pied de la lettre mais plutôt comme quelque chose d'intensif et de très puissant. Le clip représentait leur réponse choquante au scandale : le narrateur sniffe de la cocaïne, va dans un club, y fait scandale et finit par rentrer chez lui avec une prostituée. À la fin, il devient évident qu'il s'agit d'une fillette. Le clip a été interdit par MTV, mais le scandale a boosté les chiffres de vente du single.

Stan – Eminem

Stan – Eminem

Le titre Stan du rappeur Eminem raconte l'histoire tragique d'un fan qui est obsédé par Eminem et lui envoie des lettres pour essayer d'entrer en contact avec lui. Pour tout un tas de raisons, Eminem ne reçoit les lettres que beaucoup plus tard et le fan sombre dans la dépression. À la fin, il se suicide en précipitant sa voiture du haut d'un pont après avoir enfermé sa copine enceinte dans le coffre. De nombreuses personnes ont été choquées par le texte et par le clip.

Give Ireland back to the Irish – Wings

Give Ireland back to the Irish – Wings

La chanson contestataire de Paul et Linda McCartney n'a pas eu beaucoup de succès en Angleterre. Ils l'ont écrite après l'assassinat de 14 Irlandais par l'armée britannique lors d'une manifestation républicaine en Irlande. McCartney ne comprenait pas qu'il puisse y avoir tant de haine à l'encontre des Irlandais et a appelé tous les Britanniques à quitter l'Irlande. C'était une charge contre les autorités britanniques qui a été étouffée dans l'œuf par les médias anglais.

Top