Current language: fr

Madonna ou l'art de se réinventer en 10 leçons

Le 16 août, Madonna a souffler 60 bougies. Madonna est incontestablement la première popstar féminine à avoir eu une totale maîtrise sur sa carrière et son image. Non contente d'être la Reine de la Pop, elle est également celle de la métamorphose.

Madonna, reine de la métamorphose

Madonna, reine de la métamorphose

Nous avons sélectionné 10 épisodes de la vie de la star pendant lesquels elle a changé de look, de style et de comportement. De son vrai nom Madonna Louise Veronica Ciccone, la Madone est née le 16 août 1958 à Bay City, Michigan, dans une modeste famille d'immigrants italiens. Avide de succès et de gloire, elle débarque à New York en 1978 dans l'espoir de faire une carrière de danseuse. Ses premiers pas dans le monde de la musique pop ont lieu en 1979 lorsque Dan Gilroy, son petit ami de l'époque, la fait entrer dans le groupe The Breakfast Club comme batteuse, puis comme chanteuse.

Quand Madonna fait dans la dentelle

Quand Madonna fait dans la dentelle

La chanteuse sort son premier album, tout naturellement intitulé Madonna, en juillet 1983. Le single Holiday devient rapidement la première chanson de la Madone à entrer dans le Bilboard Hot 100, alors qu'un autre titre, Lucky Star, est le premier à se positionner dans le Top 5. Artiste protéiforme dans l'âme, elle fait ses premiers pas au cinéma en 1985 dans le film de Susan Seidelman, Desperately Seeking Susan (Recherche Susan désespérément). Son look provocant devient rapidement ultra tendance. Toutes les adolescentes de l'époque veulent lui ressembler : chevelure blonde décolorée, gants et brassières en dentelle, pantalons bouffants, blouson en cuir et crucifix en sautoir.

Pas si virginale que cela

Pas si virginale que cela

Mais c'est le deuxième album de Madonna, sorti en 1984, qui propulse la chanteuse au rang de star internationale. Cet opus, intitulé Like a Virgin, est très controversé en raison de son titre jugé trop provocateur, à l'image de ce que sera la carrière de Madonna. Les cercles catholiques bien-pensants jugeaient le single Like a Virgin indécent parce qu'il défendait les relations sexuelles avant le mariage. Quoi qu'il en soit, l'album se vendit à 21 millions d'exemplaires et le single suivant, Material Girl, fut également un énorme tube. Le 10 avril 1985, Madonna entame à Seattle sa première tournée, baptisée The Virgin Tour.

Madonna, une blonde dévorée d'ambition

Madonna, une blonde dévorée d'ambition

Sorti au printemps 1989, l'album Like a Prayer provoque un mini-scandale auprès des associations catholiques. Dans le clip de cette chanson, Madonna porte sur les mains les stigmates du Christ, les crucifix s'enflamment, référence claire au Ku Klux Klan, et la star, très légèrement vêtue, embrasse un Jésus-Christ noir.Mélange de pop, de rock et de dance, l'album comprend, outre Like a Prayer, des tubes incontournables, tels qu' Express Yourself et Keep it Together, vendus respectivement à 1,7 et 1 million d'exemplaires. En avril 1990, elle entame une tournée mondiale d'un an, baptisée Blond Ambition Tour, pendant laquelle elle porte les créations de Jean Paul Gaultier, parmi lesquelles le mythique corset à seins coniques.

L'objet du scandale

L'objet du scandale

Pour accompagner Erotica, son cinquième album studio, Madonna publie, en 1992, Sex, un livre à ne pas laisser entre toutes les mains. L'ouvrage comprend de nombreuses photos érotico-pornographiques de la star, mais également de célébrités telles que la top-modèle Naomi Campbell, l'actrice Isabella Rossellini ou le rappeur Vanilla Ice. Lancé en édition limitée, le livre fut un énorme succès de librairie. Pourquoi un tel engouement ? Tout tient dans cette phrase imprimée sur la première page de l'ouvrage : « This book is about sex. Sex is not love. Love is not sex » !

Don't cry for me Madonna

Don't cry for me Madonna

Début 1995, nouvelle métamorphose. Pressentie pour interpréter le rôle d'Eva Peron dans le film Evita, tiré de la comédie musicale homonyme d'Andrew Lloyd Webber, Madonna délaisse son look aguicheur au profit d'une allure nettement plus sophistiquée. Sa mutation est à ce point convaincante qu'elle est choisie pour incarner cette figure légendaire de l'Argentine. Lorsque le film sort en 1996, le public découvre pour la première fois une artiste aux talents multiples, doublée d'une véritable comédienne. Dans Evita, Madonna chante dans un registre qui n'est pas forcément le sien et s'affirme comme une actrice à part entière. Sa prestation lui permettra d'ailleurs de décrocher, en 1997, un Golden Globe dans la catégorie 'meilleure actrice dans un film musical ou une comédie'.

Madonna et la Kabbale

Madonna et la Kabbale

Madonna a toujours pris un malin plaisir à provoquer les milieux conservateurs et religieux. Ce qui ne l'a pas empêchée, à la fin des années '90, de s'éveiller à la spiritualité et de devenir une fervente adepte de la Kabbale. La Kabbale est un ensemble de spéculations métaphysiques sur Dieu, l'homme et l'univers, qui prend racine dans les traditions ésotériques juives. L'album Ray of Light, sorti en 1998, procède à la fois de la quête spirituelle et de l'expérimentation musicale. On y dénombre des influences drum'n'bass, trip-hop et electronic dance. Au cours du Re-Invention World Tour, lorsqu'elle interprète son tube Papa don't Preach, Madonna revêt un T-shirt portant l'inscription Kabbalists Do It Better. Durant sa période kabbalistique, Madonna se fait appeler Esther, qui signifie 'étoile'. Un nom prédestiné pour une pop star !

Look 'maman modèle'

Look 'maman modèle'

Madonna est mère de deux enfants : Lourdes, la fille qu'elle a eue avec le préparateur physique Carlos Leon, et Rocco, le fils du réalisateur anglais Guy Ritchie, qu'elle a épousé le 22 décembre 2000. La maternité et la vie de famille influencent manifestement son style, puisqu'elle opte alors pour un look 'British'. Sa musique devient plus sage, ses tenues se font plus élégantes et sa carrière prend un nouveau tournant. Madonna publie son premier livre pour enfants, intitulé The English Roses, dont les bénéfices sont reversés à une association d'aide aux orphelins. Traduit en plus de trente langues, le livre connaît un gros succès en librairie.

Néons et patins à roulettes

Néons et patins à roulettes

En 2005, Madonna investit à nouveau les discothèques. Son dixième album studio, Confessions on a Dance Floor, comporte des sonorités pop, dance et électro. L'album devient numéro 1 dans 41 pays, ce qui lui vaut d'entrer dans le Livre Guinness des records. Le single Hung Up est construit à partir d'un sample de Gimme! Gimme! Gimme! du mythique groupe suédois ABBA. Madonna est une des deux artistes dans le monde à avoir obtenu l'autorisation d'utiliser une œuvre d'ABBA. En mai 2006, Madonna entame avec cet album une tournée mondiale intitulée le Confession Tour. Sa chanson Live to Tell lui vaut une nouvelle fois les foudres des autorités religieuses, puisqu'elle apparaît sur une immense croix lumineuse, la tête ceinte d'une couronne d'épines. L'Eglise Russe Orthodoxe en appelle au boycott de ses concerts, ce qui n'a pas empêché Madonna de vendre plus de 10 millions d'exemplaires de son album, ni la tournée de rapporter quelque 193,7 millions de dollars.

L'album de la maturité

L'album de la maturité

En 2010, Madonna décide de prendre un peu de recul par rapport à la musique et lance, en collaboration avec sa fille Lourdes, sa propre ligne de vêtements, baptisée Material Girl. Le 6 mars 2015, elle sort son treizième album studio, intitulé Rebel Heart, auquel ont collaboré des 'pointures' telles que Kanye West et Aviciii. A sa sortie, l'album est encensé par la presse. Le titre est la synthèse parfaite de la carrière de la star : Madonna est une éternelle rebelle ayant réussi à adapter les courants musicaux et les tendances de la mode, et à les transformer en un style qui n'appartient qu'à elle.

Écoutez Madonna sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats

Top